Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 16:13

Je ne sais pas vous, mais moi dans certaines soirées je vis de grands moments de solitude quand je suis pris au milieu d'une secte professionnelle.

 

Kezako la secte professionnelle?

 

Ce sont des gens qui font le même job ou qui travaillent dans le même secteur et qui n'en sortent jamais de ce putain de secteur.

 

En fait, le phénomène de secte professionnelle, il touche plus certains métiers que d'autres.

 

Parmi les sectes professionnelles les plus gonflantes, il y a la secte des profs.

 

Malheur à celui qui pénètre dans une soirée de profs et qui n'est pas prof.

Il va se sentir seul assez vite, je te le dis.


Ben oui, j'ai expérimenté le truc.


Je me suis vite transformé en "Mawie-Théwèse" qui fait passer les cacahuètes, qui sert à boire et qui contrôle la cuisson du poulet toutes les cinq minutes pour se donner une contenance.

 

Ce qui est fou dans une secte professionnelle, c'est que les gens ils se reproduisent entre eux, ils se marient entre eux, voire ils se trompent entre eux!

 

Alors dans une secte des profs, il y a beaucoup de chance pour que les gens soient :

 

- fils/fille de profs

- frères/sœurs de profs

- épouse/époux de prof

- meilleur(es) ami(es) de prof
 

Et le plus dingue, c'est que certain coche toutes les cases.

 

Le prof, comme il est dans une secte et qu'il a le cerveau tout "profisé", il te commente le reste des problématiques de l'Humanité uniquement à travers sa petite expérience de prof.

 

La crise financière, le réchauffement de la planète, l'émergence des pays en voie de développement, la construction européenne et ben tout ça, le prof il te l'étudie et te le commente à travers sa lorgnette de prof de français de la 4ème D de Cergy-Pontoise.

 

Les profs ils ont aussi une langue commune à leur secte sinon le monde extérieur risquerait de les comprendre.

Et ça je te prie de croire que ça foutrait pas mal en l'air leur concept de secte fermée.

Par exemple, quand un prof de CP apprend à lire l'heure aux élèves, tu crois pas qu'il va leur dire "les enfants, aujourd'hui, on va apprendre à lire l'heure"...

Ben nan.

Ils risqueraient de comprendre les cons!

Nan, ils disent "aujourd'hui, les enfants, nous allons faire du repérage dans l'espace et le temps".

Tu penses que les gamins ils repèrent quelquechose, ils savent plus où ils habitent oui!

Bon, il y a quand même un truc qui ne colle pas niveau secte. La secte des profs elle n'est pas comme les autres, elle est en rébellion permanente contre son ministre de l'Éducation Nationale gourou.

 

Ca gueule toujours que le gourou il fait rien de bien. Le prof a l'impression d'être super rebelle en disant ça mais il ne se rend pas compte qu'il dit tout pareil que les autres.


D'où la secte.


Ils ont tous le même discours : le manque de moyen / l'absence de considération / les programmes trop chargés / les parents irresponsables…………….

Ils se foutent de la gueule du gourou en permanence. Vas-y que ça lance des blagues sur internet, que ça manifeste, que ça bloque les classes…

 

Le prof il se croit toujours super malin et il prend toujours son gourou pour un gros con.

 

Dans une soirée de profs, donc, le grand jeu, c'est de se foutre de la gueule du gourou.

Une fois que tu as fait ça, tu te plains de tes conditions de travail.

Et une fois que tu as fait ça, tu peux commencer à te foutre de la gueule de tes élèves et de leurs parents.

Après, tu vas te coucher.

 

Et le lendemain, au boulot, tu recommences.

 

Et là, c'est le drame du circuit fermé.

 

Après une journée de boulot de prof, le prof il rentre chez lui retrouver sa femme prof pour se raconter des histoires de profs, avant d'aller dîner chez des amis profs pour parler de la vie des profs.

 

 

Moi, englué dans ma soirée de profs, je me faisais bien chier je peux vous le dire.

 

J'ai attendu une question genre "et toi que fais-tu dans la vie?"

 

Je pouvais attendre longtemps.

 

En même temps, une fois, y'en a un qui m'a demandé.

A la réponse j'ai bien vu que son logiciel a eu comme un bug.

Il avait les yeux dans le vide, tu sentais que son cerveau moulinait dans le vide.

Il n'avait plus rien à dire, il n'avait rien pour se raccrocher.

Aussi perplexe que devant une soucoupe volante.


Ca le mettait en face d'une réalité traumatisante : il y a un ailleurs.

 

Du coup, pour le relancer, je lui ai posé une question de profs.

 

Ca allait mieux.

 

Alors, du coup, j'ai écouté en prenant l'air hyper concerné, j'ai fait des "hen heeen", des "ah ouais?!", des "c'est dingue cette histoire", des "c'est clair, des "c'est n'importe quoi" (ça c'est quand ça parle du gourou) et puis parfois aussi des "ah oui, je vois".

 

Tu adaptes tes expressions de visage en fonction du monologue, tu rigoles quand ça se moque du gourou, tu prends l'air grave et constipé quand ça parle manque de moyens, tu fronces les sourcils quand ça parle pédagogie et puis tu passes les cacahuètes un coup pour te détendre le cerveau.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yoan 11/11/2011 15:10


Excellent ^^.


Zadzig 03/11/2008 14:53

Et oui, les profs c'est quelquechose!
En même temps, j'avoue que les histoires de profs sont souvent assez drôles!
Je vis avec une "prof"... j'en sais quelquechose... je me moque mais j'aime ça!

ninon 27/10/2008 21:07

Ah ah ah !!! Je suis morte de rire. J'ai travaillé comme prof pas mal de temps, et en effet, au bout d'un moment, je détestais l'Education Nationale (qui n'était même pas mon employeur, mais je la détestais quand même), les élèves et leurs parents. C'est vrai qu'il n'y a ça dans aucun autre boulot que j'ai fait, où on relativise sans gros souci le boulot ; mais je crois que c'estt inhérent au fonctionnement de la chose. Si tu enseignes, à mon avis, tu verras que tu seras comme ça en un an ou deux. parce que seul un prof peut comprendre les "grands moments de solitude" d'un autre prof, enfin c'est difficile à expliquer : pas comme une secte, plutôt comme des gens qui ont la même maladie. Perso, c'est pour ça que je suis partie, enfin j'ai eu l'opportunité. Mais une soirée de prof, tu as absolument raison, on parle de trucs de profs. Faut dire que les histoires d'élèves, c'est toujours génial. Sur le moment, tu voudrais pleurer ; mais avec le recul, tu ris. Enfin, quand j'étais prof, j'étais comme ça. Et si je redeviens prof, je le serais à nouveau.

zadzig 24/10/2008 15:16

Merci pour vos encouragements.
Je vais aller voir du côté des teckels enragés...

Teckel Enragé 21/10/2008 23:33

bien ce blog, je ne peux que vous encouragez. Rejoignez la communauté "teckel enragé and friends" si le coeur vous en dit.

Le Blog De Zadzig

  • : Le blog de zadzig
  • Le blog de zadzig
  • : Blog dédié à tous ces moments de solitude devant l'absurde...
  • Contact

Zadzig sur Facebook...

 

Centre National Des Archives