Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 11:29

4493156716_c716fee322.jpg

 

Ma recherche de maison s'est conclue.

 

Ouf.

 

Ca commençait à sentir le cramé rapport au ventre de The Other Person qui s'arrondissait bizarrement et la chambre d'enfant totalement inexistante dans notre appartement actuel (même si je sais que certains ne s'embarrassent pas de ces questions et pensent qu'un tiroir de congélateur fait une très belle chambre d'enfant...).

 

Les derniers temps, on se faisait encore bien trimballer par les agents immobiliers vue qu'il y avait URGENCE...

 

Du coup de l'agent immobilier à l'haleine de tic-tac et aux expressions toutes faites, on en a bouffé...

 

Une des dernières visites de maisons, c'était carrément festival.

 

L'annonce aurait pu être rédigée par un poète :

 

"Maison pleine de charme et de poésie. Un espace atypique à l'âme bien marquée. Pour les amateurs d'Histoire. Idéalement située en face du Château. Esprit romantique à tous les étages."

 

Évidemment, comme la sardine décadente que je suis, j'ai mordu à l'hameçon. La maison était effectivement chargée d'histoire et de poésie. Elle était également chargée d'échelles-escaliers, de marches inopinées, de portes inutiles, de pièces de vie de 5m², de salle de bain-cuisine, de terrasse-strapontin, de couloirs-salons, de façade plein nord et de cave-entrée...

 

Aucune pièce n'était au même niveau que l'autre, on aurait dit une maison de hamster-puzzle avec les morceaux sacrément mélangés.

 

Le truc à finir timbré.

 

Comme a fini par le concéder l'agent immobilier, c'était une maison au charme EXTREME.

 

Et puis, il y a eu LA visite.

 

Pourtant, la chose se présentait comme les précédentes. L'annonce puait l'arnaque. C'était simple, il y avait tout le vocabulaire-piège-à-pigeons des agents immobiliers... : idéal premier achat (=c'est pas cher mais c'est une merde), coup de cœur assuré (=pour le palmier mourrant du jardin), petits travaux de rafraichissement à prévoir (=c'est une ruine, faut prévoir le double du budget d'achat en travaux)...

 

Pour le moment, je n'ai pas encore trouvé l'arnaque mais je me noie dans la planification des " petits travaux de rafraichissement à prévoir"...

 

Car après m'être fait pourrir les week-ends par les agents immobiliers pendant 6 mois, j'ouvre un nouveau pan de ma vie : négocions avec nos amis les artisans!

 

Actuellement, en phase de devis, je découvre peintres, plaquistes, plombiers et autres cuisinistes...

 

Comme dans toutes les sectes professionnelles décrites auparavant sur ce blog (les profs, les médecins, les commerciaux...), je découvre avec effarement les artisans...

 

Plusieurs règles :

 

- débiner celui qui a fait les travaux de la maison (il y a 30 ans...). Le carrelage est posé "en dépit du bon sens", l'isolation est faite de "bric et de broc", l'électricité n'est "ni fait ni à faire"... Toi tu t'en fous pas mal que José, le carreleur portugais il a mal fait son boulot il y a 30 ans, tu veux juste qu'on te rassure et qu'on te dise combien ça va te couter!

 

- hululer quand on parle de délai. L'artisan est effrayé par les délais et même quand tu essaies de l'attendrir à coup d'accouchement prévu dans 6 mois, l'artisan il ne voit pas bien où est le problème. Il faut savoir un truc l'artisan ne connaît pas la crise et peut donc se comporter comme un goujat avec ses clients. Il paraît que c'est normal. Trois mois pour poser 40 m² de parquet : c'est normal et puis tu fermes ta gueule.

 

- toujours envisager des scénarios catastrophes. Un carreau de carrelage pété? C'est peut-être rien mais c'est surement un tuyau percé qui pourri le sous-sol de la maison qui finira par s'effondrer dans un grand trou drôlement noir... Une trace marron sur la plainte? Peut-être rien mais surement le mur qui est bouffé de l'intérieur par des mites de mur super voraces qui vont faire que la maison va s'écrouler dans un grand trou drôlement noir. Un copeau de bois par terre, surement rien mais peut-être des loutres géantes qui ont trouvé refuge dans la cave et qui dévorent le parquet par en-dessous...

 

- un artisan, ça se relance. C'est comme ça. Il faut appeler 12 fois de suite pour qu'il daigne t'accorder une audience un rendez-vous. Rappeler 5 minutes avant le RDV parce qu'un coup sur deux il oublie. Rappeler pour demander le devis qui n'est toujours pas arrivé 12 semaines après le date promise. Rappeler quand l'artisan ne vient pas. Bref, penser à embaucher une secrétaire à plein temps pour relancer l'artisan.

 

Et puis, il y a eu les rendez-vous chez les cuisinistes. On te fait rêver devant les plans de travail en granit, tu te reflètes dans les portes en laque, tu t'amuses avec les tiroirs avec amortisseurs intégrés et puis quand tu annonces ton budget, on te dirige vers la cuisine-hôpital-formica. Vous savez la cuisine blanche comme un cul, où les seules choses qui se reflètent ce sont les miettes, avec les placards qui claquent sèchement sous tes doigts, le plan de travail en stratifié de merde...

 

Bon, on va partir en week-end et ça ira mieux!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Melusinne 15/06/2010 12:24


Coucou
Félicitation j'ai hate de lire tes petit mots sur nos amis le bébé et tout ce qui va avce!
Je vais moi aussi devoir agrandir la maison!!!! The other personne c'est dèjà fait un trip "budget couche"!!!!
si non pareil j'ai un peu d'anxiété par rapport aux artisans.
mille merci pour les fous rire que tu me fais prendre!


Lynda 12/04/2010 16:56


Merci, me voilà rassurée :p
Et merci de faire partager les grandes zé belles nouvelles!


ppmc 12/04/2010 12:43


ah les charmes de l'acces à la propriétée et les travaux qui vont avec , le tout doublé de l'arrivée d'un petit bout de chou , ça promet! ;-)


Zadzig 12/04/2010 10:58


Sophy : Tu m'inquiètes avec tes anecdotes... moi, il n'y a JAMAIS d'histoires de ristourne.... Je dois être le Roi des pigeons! En tout cas, je pense qu'effectivement, la paternité devrait inspirer
qq notes... ;o)

Kao : merki! Pour le reste, je suis bien d'accord... prudence... prudence...

Lynda : Merci!!! Ouais les poussettes, j'ai commencé à entrevoir le sujet et... OH MON DIEU!!! C'est de la folie furieuse tout ça! En tout cas, je te rassure, ce n'est pas parceque je vais devenir
père que je resterai pas accro au conneries de la télé!

Cassiopée : Ouais, il me faudra tout plein de biniou à baby... merci pour ton commentaire-mini-billet sur les artisans qui m'a bien fait rire (jaune?)...!


Cassiopée 10/04/2010 11:30


Ah... le charme de l'artisan... qui se gratte les coui... pendant l'évaluation des travaux. Qui vous transforme votre cuisine en Hiroshima pour changer un joint de plomberie, qui gueule bien fort
lorsqu'il débouche l'évier "ça c'est les poils de cul !". Ceux qui prennent le tapis d'Iran pour un paillasson... et j'en passe... Courage Zadzig !

Et si j'ai bien compris va falloir que j'achète un autre biniou pour nouveau-né ?


Le Blog De Zadzig

  • : Le blog de zadzig
  • Le blog de zadzig
  • : Blog dédié à tous ces moments de solitude devant l'absurde...
  • Contact

Zadzig sur Facebook...

 

Centre National Des Archives