Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 12:00

bouton.jpg

 

Je sais, le bon vieux temps des debrieff de l'Amour est dans le pré semble bien loin...

 

Alors, je vous propose pour cette édition, un debrief global, moulé à la louche, fumé au feu de bois, grillé à l'ancienne...

 

Cette année, beaucoup moins de pépites...

 

Plus les années passent, plus les agriculteurs sont préparés comme des bêtes de concours.

 

Fini le bon temps des repas à même la boîte de conserve, fini le temps des familles option "100%-consaguinité", fini la belle époque des curage de dents à table, des ballons de rouge au ptit dej et des trognes de "soupe aux choux"...

 

Maintenant, on a de l'agriculteur à la culotte propre et à la quenotte droite!

 

C'est drôlement chiant quoi...

 

Comme Marc, par exemple. Lui, c'est le beau gosse de la saison. Chaque année, on y a droit au paysan sexy. Sauf que bien souvent, et c'est encore le cas, le charme ne dure pas très longtemps... Une foultitude de bombasses prêtes à tout postulent pour venir tâter de la courgette du sud-ouest... Le beau Marc (qui, quand il parle, t'as l'impression qu'il est au fin fond d'une caverne alors qu'en fait il est à 10 cm de toi... très chelou) choisit deux brunes pénibles.

 

Et alors que Marc avait un boulevard devant lui avec le choix de plein de jeunes filles au top, il finit dans sa ferme avec deux névrosées qui découvrent au bout de deux jours que le sud-ouest c'est loin de chez elle et Marc bon ben bon hein? ouais... trop sympa... mais bon hein heu... voilà quoi! Bref, le gros plan loose alors que ça sentait la love story made in M6...

 

Si on repart à la recherche de pépites, y'en a deux éventuellement qui pourraient concourir...

 

Le premier, c'est François.

 

Car François est fan de Johnny... mais le vrai fan hein, avec poster dans le salon et tout et tout. Il invite dans sa Franche-Comté, une Maryline bretonne et une Marie-Paule, marseillaise avé l'accent.

 

Marie-Paule exerce le doux métier de spécialiste en relooking. Ce qui ne te rassure pas vraiment sur la notion de bon goût du côté de la Bonne Mère, des calanques, de la bouillabaisse et de tout le bordel. Car, la plupart du temps, Marie-Paule est saucissonée dans un jean à paillettes... Elle pourrait sans problème participer à l'émission "Nouveau look pour une nouvelle vie" mais pas en tant que Christina Cordula... Non, plutôt en tant que cas désespéré à relooker d'urgence si elle ne veut plus qu'on lui jette des cailloux dans la rue...


Et la Marie-Paule cultive une folie douce qui lui fait faire des trucs improbables comme rouler des pelles à un veau, allumer un taureau en rut en le traitant de "niqueur"...

 

On ne sait pas bien pourquoi mais le François ramène à la Marie-Paule un portrait du Johnny en point de croix ! Marie-Paule chavire de bonheur devant cette tapisserie de Bayeux version beauf.

 

Finalement, le François choisit la timide Maryiline et sa coiffure étrange à base de boucles sur le côté et de mèche applatie sur le dessus... Du coup, l'amour explose à coup de bisous du soir au matin sur fond de Johnny... C'est beau quoi. Ils pourraient directement enchaîner sur "Confessions Intimes" sans même un raccord.

 

Comme voyage d'amour... ils choisissent une destination exotico-érotico-paradisiaque : DUBLIN. Dublin et ses canaux couleur Guiness, Dublin et son ciel gris, Dublin et ses obèses à tous les coins de rue, bref Dublin l'enchanteresse ! En même temps, c'est raccord avec nos deux tourtereaux. 

 

...

 

L'autre pépite, c'est Thierry. Le Thierry, il vit dans le Centre de la France. Il est adorable le Thierry.

Il vit avec sa mère dans une ferme au milieu de nowhere (c'est plat, c'est vert, c'est pas glam' du tout du tout du tout). Il élève des chèvres. Lors du speed dating, on avait l'impression que tout lui irait au Thierry. Il veut juste une femme gentille auprès de lui. Pas de critères pointus, non, juste une personne humaine (le truc avec des bras et des jambes et une grosse forme ronde avec de longs poils sur le dessus) pour partager son existence... Donc il choisit un peu au pif, et l'autre ben ça lui va... C'est pas bien compliqué chez le Thierry...

 

...

 

Sinon, y'a le Christophe vendéen qui nous a choisit deux modèles bien différents... Un pot à tabac aux cheveux rouge et un pot à tabac blond version Paris 16e. Deux options à la base un peu semblable mais au packaging bien différent. La personne aux cheveux rouge quitte l'aventure. Il reste avec la petite blonde bien élevée. Mais comme tous les deux sont trop gentils/propres/polis... ben ça va pas faire de la galipette de sitôt. C'est chiant.

 

...

 

Sinon, y'a un autre Thierry du côté des Alpes-Maritimes. Enfin, plus "Alpes" que "Maritimes" le Thierry parce qu'il n' a pas de ferme entre le Martinez et Carlton. Non, il a une ferme au sommet d'une montagne drôlement difficile d'accès (bloqué chez lui 6 mois l'hiver). Lui, il a choisi une seule et unique fille que s'apelorio Aurélie. Aurélie est charmante mais un brin illuminée.

Chaque année, on y a droit à notre couple "c'était écrit dans les étoiles du ciel", "nous, c'est comme une évidence depuis le début", "je commence une phrase, il l'a termine"... Euh... oh les gars!!! C'est juste que t'étais toute seule avec tes chats à mater l'amour est dans le pré un soir d'hiver et que tu as écris pour rencontrer ce mec. Après Karine Lemarchand en mal d'émissions voyeuristes s'est chargée du reste...

 

En attendant, entre deux déclamations de poème à l'être aimé, le Thierry glisse à sa dulcinée qu'elle bouffe trop de viande et qu'elle a un cul de jument. Ca fait tout de suite retomber la folie douce en vigueur depuis deux jours mais finalement après une balade dans la montagne, ça repart...

 

...

 

Et puis il y a plus de filles cette année. C'est drôlement chouette !

 

Ou pas.

 

Oui, parce que cette année, on a de la Emeline qui élève des lapinous. 

 

Donc la Emeline. Ben, très sympa au début. Puis, vite casse couille. En fait, Emeline est un peu impressionnante car elle est over sûre d'elle.

 

Elle bloque sur un mec pas très beau et explique que c'est tout à fait son genre.... Pendant ce temps, elle fait la moue devant un beau gosse trop drôle en expliquant qu'elle préfère le physique de l'autre... Bref, on y comprend...

 

...

 

Sinon, quoi d'autre... On a du Christophe-tout-bougnat. Lui, il commence par inviter une certaine Chrystelle.

 

Pas folle la Chrystelle, vue qu'elle est seule avec l'agriculteur le temps d'une journée (après l'autre prétendante déboule... c'est le cas de le dire...), elle SAUTE sur l'occasion pour lui faire comprendre qu'elle aimerait bien un rapprochement physique et tout le bordel.

 

Stratégie déjà mainte fois expérimentée dans L'Amour est dans le pré. Une fois l'engin de Monsieur pris dans le piège à souris de Chrystelle, celle-ci pleurniche quand l'autre arrive. Le Christophe (qui a eu droit à une brouette scandinave suivie d'une turlute moldave toute la nuit) dégage cette dernière pour choisir Chrystelle. Celle-ci peut alors ranger sa souricière au placard et révéler son véritable caractère : CHIANTE/CASTRATRICE/NEVROSEE.

 

...

 

La suite bientôt...

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by zadzig
commenter cet article

commentaires

un type 09/09/2014 13:13

j'adore ! vous êtes vraiment bon dans cette exercice !
encore !

Kao 03/09/2014 18:58

Bien vu comme d'hab', ton avis manquait, dommage pour ceux qui se sont découragés de venir, ça vaut le détour ; rien ne manque, et comme chaque année, on voit tout et son contraire ; la peu farouche se transforme en éteignoir sa rivale terrassée, la glaciale se transforme -dit-on, j'ai loupé au moins deux épisodes pour cause de rentrée, juste vu des extraits assez éloquents pour que j'hésite à voir l'intégrale- en coquine voire plus, le rosier esseulé en bourreau des cœurs exigeant laissant sur le carreau une dame type 16ième -tellement sûre d'elle qu'on se demande si elle va s'en remettre-, la multiplication des beaux gosses de la saison et de dames les dénigrant, ah et bien évidemment les pépites sans lesquelles PBLV perdrait tout son charme, et oui, l'amoureux de Johnny allant jusqu'à offrir un canevas à l'effigie de son idole -si quelqu'un est intéressé, il y en a un qui traine sur le bon coin, je vous jure, c'est vrai !-, la relookeuse non relookée, très animé cette année, faut avouer ; il aurait vraiment été dommage de ne pas avoir tes debriefing ; on en espère au moins un autre au bilan, paraît qu'il y aura des surprises, à voir ; Merci en tout cas d'avoir répondu présent cette année encore :)

Echalotte 31/08/2014 06:41

Regard perçant et hilarant !! Excellent !

et dans la famille François Hallyday, la scène du monument aux morts...A mettre dans l'anthologie des perles de l'émission ! Les Marie tentent de décrypter la chose comme s'il s'agissait d'un
vestige sumérien..."A ses enfants morts pour la France - 1914-1918"...Quelle énigme !
"

Kao 03/09/2014 19:01

En fait ce n'est pas PBLV, c'est LADLP, non ?

Le Blog De Zadzig

  • : Le blog de zadzig
  • Le blog de zadzig
  • : Blog dédié à tous ces moments de solitude devant l'absurde...
  • Contact

Zadzig sur Facebook...

 

Centre National Des Archives