Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 11:04

248040090_870c04acb8.jpg

 

Salut vous!

 

Bon, fidèle au poste, malgré M6 qui fait traîner le programme en longueur...

 

L'amour est dans le pré de mon frère

 

On commence par Didier celui qui cultive des vignes à melon.

 

On sait depuis 12 épisodes que c'est mort de chez mort pour lui.

 

Si Didier choisit aussi bien ses melons que ses prétendantes, il doit en bouffer du melon chelou qui sent la flotte...

 

Marie est Palme d'or du casse-burnage, Aurora ne pense qu'à se casser à Paris tellement elle n'en peut plus...

 

Et pourtant M6 arrive à nous servir des dizaines de minute entièrement consacrées à la fin foireuse d'un plan foireux...

 

Donc Marie, légèrement énervée, passe en Force 12 de cassage de burne...

 

Même, comme un con, devant ta télé, t'as envie de lui hurler dessus : "Mais ta gueule, putain!!!!"

 

C'est dire...

 

En plus, vu que c'est mort avec le Didier, elle tente de draguer le frère.

 

Et il dit pas non le frero.

 

Classe.

 

Et vive la famille.

 

A un moment, Didier veut leur faire l'honneur de donner le coup d'envoi d'un match de rugby...

 

Elles ne comprennent pas bien l'idée alors il explique :

 

"C'est un honneur de donner le coup d'envoi, des fois on demande à des handicapés de donner le coup d'envoi"...

 

Didier à la diplomatie d'un melon.

 

Aurora ne comprend pas bien le lien... enfin elle s'exécute... alors que Marie commence à pinailler sur la façon d'envoyer le bouzin...

 

A la fin, on ne sait pas bien pourquoi, les prétendantes se retrouvent au milieu des rugbymens à poil dans le vestiaire... M6 floutte tout ce qui bouge...

 

Oui parceque du zob, y'en a par paquet de 12...

 

Marie et Aurora semblent plutôt heureuses...

 

On se demande bien comment tout ça va finir, tournante, partouze gang-bang, tout ça avé l'accent et l'haleine de cassoulet s'il vous plait...

 

Bref, notre attention renaît un peu!

 

En fait, ça fini surtout chez Didier avec un gang-bang d'ambiance de merde...

 

Après une soirée au restaurant glauquissime où Marie se plaint du froid et Aurora mange des frites en machant la bouche ouverte, Didier raccompagne tout le monde à la gare...

 

Il essaye de tendre des perches à Aurora du genre "jmonte avec toi dans le train"...

 

Aurora ricane bêtement... message qui veut juste dire "lâche moi connard"... pour ceux qui savent comprendre le doux langage des femmes...

 

 

L'amour est dans le train qui fait 900 bornes en 156 heures

 

Sinon, hier soir, y'avait aussi Céline, notre éleveuse de brebis.

 

Ca se bécote sec depuis que le maçon portugais a fini la maison est parti.

 

Mais le prétendant-cheminot est lourdingue...

 

Il veut tout faire bien pour plaire à sa bêêêêlle (c'est l'effet brebis) et surtout il copine avec ses parents alors qu'ils ont l'air drôlement relous...

 

Laurent en fait juste TROP.

 

Et quand t'en fais trop , ben c'est LOUCHE.

 

Le père a le regard perdu dans son assiette, la mère picole... c'est pas chonchon au pays de la biquette.

 

Finalement, il repart à la gare pour 900 km de bonheur avec ses copains controleurs de la SNCF qui sentent si bon sous les bras...

 

900km qu'il risque de tout bien connaître par coeur s'il veut poursuivre avec Céline...


 

L'amour est dans le second choix

 

Nous avons également suivi le fabuleux destin de Jean-Claude de Seine-Maritime.

 

Jean-Claude inaugure pour la soirée le syndrôme "jme tape mon second choix, alors j'ai les boules"... syndrôme assez courant dans l'Amour est dans le pré...

 

Nos agriculteurs ont du tirer les leçons des éditions précédentes... ils ne veulent surtout pas repartir seuls parce qu'ils ont mal géré le second choix...

 

Donc le Jean-Claude fait des bisous à Maud tout en regardant du coin de l'oeil ce que fait l'autre.

 

Charming.

 

La Maud ne prend tout ça finalement pas si mal...

 

Au moment où Bénédicte part, le Jean-Claude est tout fébrile et tente tout sous les sourires de Maud.

 

Naïve? Cruche? Les deux?

 

Sur le trajet où Jean-Claude amène Maud à la gare, celle-ci se déchaîne "hein que tu m'aimes? Hein que je pourrais m'installer avec mes trois enfants chez toi??"...

 

La réponse du Jean-Claude se traduit par une poussée sur la pédale d'accélérateur...


 

L'amour est dans la prétendante d'à côté

 

Dans le Maine-et-Loire, Matthieu tape dans la baballe pendant que les prétendantes lui refont le portrait au bord du terrain. Très mauvaise idée.

 

Matthieu pense s'en sortir en éliminant la plus véhémente et en annonçant à l'autre que "oui, c'est incroyable la chance que tu as, mais oui, c'est TOI, l'élue..."

 

En fait, l'autre, elle lui explique surtout qu'elle ne veut pas le voir chez elle because il ne l'intéresse pas. Point barre. Laisse moi tranquille. Ciao. Rejoint tes potes en tenue ridicule pour taper la baballe... etc...

 

Il ramène tout ce beau monde à la gare... où les filles frôlent la crise d'angoisse à l'idée de se quitter... Mathieu reste planté comme une andouille avec la sensation d'avoir râté un truc.

 

 

L'amour est dans l'évier

 

Enfin, du côté de la Bretagne, le syndrôme "jme tape mon second choix alors j'ai les boules" est également bien là. Dès le ptit déj, le Loïc fait part à la Véro de sa grande tristesse de voir partir Marie... La Véro encaisse l'air de rien, elle en rajoute même du genre qu'elle aussi , elle est drôlement soulagée triste... Pour se survendre comme fée du logis, elle passe la matinée la tête dans l'évier pour décrasser le bouzin...

 

Le Loïc tente d'expliquer maladroitement tout au long de la journée que "bon, Véro elle est bien sympa mais Marie c'était autre chose, enfin, c'est pas grave, du moment que, enfin bref jme comprends...".

 

Pendant ce temps, Véro récurre tous les éviers de la maison du Loïc qui n' ont pas connu de coup d'éponge depuis 1925...

 

Il finit par raccompagner la Véro au train.

 

Les bactéries de la maison de Loïc soufflent.

 

Et nous, on va se coucher!

 

Ouf!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aïda 25/08/2011 15:21


juste une précision, j'ai pas rêvé, y'a bien une candidate qui a dansé la batchata ? devant la famille ? devant les caméras ? ??? en plus elle a fait ça le plus sérieusement du monde, très
appliquée ! c'était un mélange entre comique et consternant !! j'étais sidérée.
Nina : est trop bête, d'ailleurs les commentaires de Karine (très moqueur à son encontre) juste au passage, c'est l'hôpital qui se fout de la charité.
Fabien le cow-boy de moselle = beauf au possible, j'ai l'impression que c'est plus sa soeur qui cherche à se montrer que son frère qui cherche l'amour !! il cherche rien ce pauvre garçon, juste
qu'on le fasse pas chier (raté).
Super ton site et tes commentaires.


Patricia 24/08/2011 23:18


"on sent poindre une lassitude" ... et ça se comprend ! Nous, encore, on peut la regarder d'un oeil, l'émission, mais Zadzig, lui, est obligé de tout se farcir, et en prenant des notes, en plus !
Et tout ça rien que pour notre plaisir ... respect !
Car oui, ça devient franchement lassant ... bon, c'est sûr qu'on ne réagit pas lorsqu'on est filmé comme on le ferait si on ne l'était pas, j'imagine qu'on est moins spontané, qu'on bafouille plus
aussi ... mais là, euh ... !!!


Anne 19/08/2011 13:15


Merci de ce billet, on sent poindre une lassitude, j'espère que tu vas tenir jusqu'à la fin!


TheTophe 17/08/2011 07:33


Tout simplement merci pour tous ces petits moments de bonheur si bien vus/écrits/contés. Vous arrivés à presque me faire aimer cette émission...
En espérant que tout aille bien pour vous, The Other Person et bébé Jo' !


kali 17/08/2011 00:52


Merci pour être fidèle au rapport ! Sinon, j'espère que tu vas nous briefer aussi sur Masterchef qui commence jeudi, ça risque d'être aussi tordant (j'ai lu ton article de l'an dernier, trop court
à mon goût, on en redemande tjs plus!) et sur youtube il y a une parodie super géniale de masterchef !


Le Blog De Zadzig

  • : Le blog de zadzig
  • Le blog de zadzig
  • : Blog dédié à tous ces moments de solitude devant l'absurde...
  • Contact

Zadzig sur Facebook...

 

Centre National Des Archives