Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 19:30

4607826590_5230ceeee9.jpg

 

Du côté de l'Aveyron et de son accent drôlement insupportable chantant, ça se passe... proprement.

 

Trop?
 
Ben, en fait, un peu comme d'hab, quoi.
 
C'est rare mais c'est surtout pas marrant les gens à peu près bien élevés. La prétendante qui se fait larguer (pourtant sur un pont, histoire de stimuler les pulsions suicidaires) réagit avec recul, philosophie et humour...
 
Ouhhhhh!!!!!!!
 
Nous, on veut de la vilaine prétendante toute moqueuse comme chez Freddy!!!!
 
Oh, c'est bon! Je rigole!
 
Ceci dit le Nicolas est tellement rassuré par la réaction de la jeune fille qu'il ne la raccompagne même pas et la malheureuse damoiselle, trop bien élevée, tire sa valise dans les chemins caillouteux et boueux de l'Aveyron pour rejoindre l'arrêt de bus le plus proche (6,9 km)... avec le sourire!
 
Du coup, Nico a le champ libre pour conclure avec la locale de l'étape.
 
Il l'emmène au bord de l'eau et lui annonce son choix en lui offrant une fleur jaune agonisante (symbole?).
 
La prétendante ne s'offusque pas et accepte la proposition bien trop décente du Nico.
 
Là, tu penses qu'il va y avoir du roulage de pelles? Et ben nan. Pas un bisou, pas une caresse sur la main. Le marché est conclu et pis c'est tout.
 
Moi, je croyais qu'en Aveyron, ça rigolait, ça buvait et ça gueulait fort alors qu'en fait t'as l'impression d'être dans un camp JMJ.
 
Vers la voiture, le temps de se dire au revoir est arrivé. Là, il y a enfin LE bisou.... un peu froid, un peu cul-pincé... mais bon, on ne va pas faire les difficiles...
 
Un peu plus tard, rdv est pris chez Madame qui occupe un petit appartement tout entier dédié à sa passion : le mauvais goût l'Olympique de Marseille.
On note également un sympathique alignement de peluches (Winnie, Porcinet et leurs amis) qui permet de maintenir en place une superbe écharpe OM ("Droit au but"... un message pour Nico?).
 
Le Nico arrive chez Madame, les deux compères se vannent car Nicolas est fan du PSG.
On ne peut donc échapper au débat OM/PSG garanti label rouge de la beauferie (également certifié label rouge de la beauferie, le débat OL/St Etienne, 3 bises/4 bises...).
 
Puis, ils décident d'aller faire du sport.
 
Heureusement pour nous, c'est là que ça s'arrête!
 
...
 
Du côté des Pyrénnées, on continue à sombrer "façon Freddy".
 
La jolie blonde chiante et la brune (bête ou machiavélique, je n'ai toujours pas choisi...) se montent le bourrichon du genre que Guy il veut juste une femme et pis c'est tout. Il s'en fout pas mal qu'elle soit blonde ou brune, bête ou méchante, chiante ou belle, Guy il veut juste ne pas être tout seul dans son grand lit le soir.
 
Bon.
 
Disons que si c'était ça l'objectif, ben c'est drôlement râté.
 
Guy va pouvoir se la coller derrière l'oreille un moment.
Les deux filles décident de partir ensemble et de laisser Guy seul comme une bouse de vache desséchée.
 
M6 sort une musique de dépressif et filme Guy, seul sur son immense terrasse, contemplant un vaste paysage cafardeux dans lequel la voiture des deux filles s'enfonce dans le lointain. 
 
La réintroduction de femelles parmi les ours des Pyrénnées, c'est pas encore gagné...
 
...
 
LE grand moment de la soirée était bien sur consacré à notre Pascal...
 
Ben oui, depuis que Freddy est reparti au fond de la grange, on était en manque de "matières"...
 
Bon, ben là, avec Pascal y'en a drôlement de la matière.
 
Pour le dernier soir, il poursuit ses initiatives décoiffantes et INVITE (oui Madame) la tendre Lucie au restaurant. Bon le resto, en fait, c'est le PMU du coin où ils sont déjà allés trois fois pour se bourrer la gueule et raconter des blagues salaces avec les poivrots du secteur.
Là, ils se retrouvent seuls, entourés par de romantiques pubs pour le tiercé, des chaises en plastoque et des néons blafards.
 
Même le patron trouve ça un poil grotesque alors il apporte des bougies pour faire "dîner aux chandelles"... M6 en rajoute et nous sort la BO de "Out of Africa"...
 
Alors que Pascal gobe sa salade de tomates (enfouie sous une sauce jaune/épaisse/grasse), Lucie tente de dresser le bilan...
 
Moi, je l'aime bien Lucie.
 
Oui, elle est drôlement spéciale (sa volonté de séduire Pascal, ses cheveux...) mais elle est aussi très attachante.
 
Lucie rame donc toute la soirée pour décrocher quelques rares "hum", "faut voir" et "ouais" à Pascal...
 
Pour réveiller la curiosité de Pascal, elle lui propose une "surprise" pour le lendemain. On a un peu peur car la dernière "surprise" de l'Amour est dans le pré s'est soldée par un largage en règle (Freddy)...
 
En fait Lucie emmène son Pascal en croisière... en Grèce? aux Caraïbes? en Norvège?... nan!
Sur la Marne!
 
Elle fait ce qu'elle peut avec ce qu'il y a. On a quand même failli se taper de la visite de cimetière militaire en guise de promenade romantique... donc on ne vas pas faire les difficiles...
Le Pascal ne pipe mot devant cette initiative. Il est juste rassuré car il y a de la boustifaille en vue.
 
L'espace d'un instant, on a peur que rapport au tangage du bateau, Pascal ne connaisse encore des problèmes intestinaux... ce qui provoquerait inévitablement le naufrage du bateau.
 
Dans le bateau, véritable "love boat" local, quelques tablées familiales avinées mettent l'ambiance...
Et puis, d'un coup, au beau milieu de la conversation avec Pascal ("hum", "ouais", "faut voir")
Lucie se lance au micro et déclare à son hôte qu'elle rêve de poursuivre l'aventure avec lui (pour info elle trouve traumatisante exceptionnelle la semaine qu'elle vient de vivre)...
Pascal est un peu surpris par tant de démonstration.
Les familles avinées du fond du bateau réclament un bisou.
Bon, y'en aura pas.
 
Plus tard, Pascal raccompagne sa belle au train sans laisser entrevoir comment il voit la suite de l'aventure (dans ce jeu "aventure" = "gros plan galère filmé")... il laisse juste échapper quelques "hum", des "ouais" aussi et des "faut voir"...
 
Quelques jours plus tard, il se rend dans la famille de Lucie. Là, il met les deux pieds sous la table en attendant la boustifaille qui tarde un peu rapport aux blagues de la famille...
Vivement la suite...
 
...
 
Du côté de la Bourgogne, on se colle encore notre bande de nouilles hystériques (hihihihihi).
 
Ils sont tous beaux, sympas et excités mais ça pédale dans la boue.
 
Notre Alain national a peur de l'amour dis donc! Pauvre petiot! A son âge, c'est grave bizarre.
 
Il préfère voir sa vie s'écouler dans sa maison en bois drôlement boisé de la boiserie.
 
Donc Alain convoque ses deux prétendantes et commence à annoncer qu'il préfère Fabienne.
Cette dernière frétille du museau. Fanny les laisse pour qu'ils puissent parler. Oui, mais voilà, Alain n'est pas prêt pour une relation.
 
La Fabienne est passée à 2 cm du bol de Sangria et voilà qu'elle s'en éloigne de nouveau...
 
Elle tente donc le coup de la flatterie ("Alain, tu es EXCEPTIONNEL!") ce qui fait craquer notre Alain dont on se demandait s'il n'avait pas un coeur en bois?
 
...
 
Dans le Loiret, la belle histoire entre Yoann et Emmanuelle se poursuit. Il l'emmène dans la grange qu'il souhaite réhabiliter. Papa Yoan range le bois, Maman Manu prend des photos, tout ça est déjà bien installé.
 
Ca sent très fort la saillie l'amour.
 
On retrouve la belle Emmanuelle en Suisse dans un chalet en pleine montagne.
 
Une vraie petite Heïdi qui dispose même d'un coucou chez elle.
 
Enfin une Heïdi qui veut surtout se barrer de ses montagnes pour une morne plaine que s'apelorio le Loiret.
 
Yoann arrive malgré l'altitude qui le perturbe et l'ambiance est au beau fixe... on va donc changer de sujet!
 
...
 
Et hop! On repart du côté de la morne Marne, chez Agnès.
 
Depuis deux épisodes Agnès ne porte que de la jupette ras le moteur.
Les ravages de l'amour quoi.
 
Olivier, son amoureux, est complètement à fond. Il prend même les mesures du doigt d'Agnès pour une "surprise" (un collier? un voyage? une robe?)...
 
On retrouve notre Agnès, quelques jours plus tard, dans le Nord, à Warhem (à vos souhaits!).
On comprend mieux pourquoi ces deux-là s'entendent si bien. La maison d'Olivier est la même que celle d'Agnès.... cuisine rustique, carrelage marron, salle de bain rose et bleue avec motifs dauphins, buffets de Mamie, tapisserie maronnasse à base de biches et de forêts pas bien enchantées...
 
Agnès est d'humeur chiante.
 
Olivier lui offre une bague... ce qui surprend drôlement Agnès...
 
Hors caméra, elle avoue qu'Olivier en fait trop et qu'elle souhaite mettre un peu de distance. 
C'est pour ça cette coiffure-casque qui lui met 30 ans dans la tronche?
 
...
 
Du côté de chez Vincent, on tricote un scénario catastrophe à base de laine de brebis.
 
Il explique à la caissière amoureuse de son chien qu'elle peut retourner chez elle continuer à parler croquettes et puces.
 
Enfin, il explique à Elodie, son "coup de coeur" qu'il l'aime bien , mais pas trop, enfin peut-être, bref, c'est drôlement compliqué, mais de son côté c'est plutôt oui...
 
Elodie commence comme Vincent (oui, non, peut-être, ah bon?, hihihi, non mais oh!) mais globalement c'est plutôt "non merci!...
 
Elle sort même une phrase étrange du genre que la vie à la ferme c'est super mais la vie avec Vincent, ben, c'est pas le top.
 
Encore une qui a confondu l'émission avec "Vis ma vie"...
 
Du coup, Vincent se retrouve seul, entouré par ses putains de brebis teubées qui font bêêêê toute la sainte journée.
 
Bon courage.
 
...
 
Du côté des dadas, ça n'avance pas d'un sabot.
Sylvie ne laisse aucune chance à Philippe.
 
Il lui propose un tennis, elle glapit.
Il lui propose du stretchinf, elle hulule.
Il lui propose un porno un cours de step, elle hennit (logique).
 
A la fin, ils font le bilan. Chacun se souhaite bonne chance.
 
Le néant quoi.
 
...
 
En Bretagne, chez JP, l'agriculteur-karaoké, ça sent le truc foireux.
 
La prétendante a du mal à partir, le JP semble soulagé qu'elle parte...
 
Nous retrouvons nos deux compères quelques jours pus tard sur un marché de Lozère décimé par des torrents de pluie. La jeune femme tient un stand de confitures et de sirops. On comprend d'un coup beaucoup mieux pourquoi la prétendante apprécie la stabilité et la solidité du JP.
Le marché de la confiote en Lozère serait-il instable et précaire?
 
Enfin bref, on a droit à une visite guidée du bled qui est construit sur une rivière (c'est vrai que ça manquait d'eau tiens!). Cela étonne drôlement le JP...
 
A la semaine prochaine!...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Zadzig 11/08/2010 10:31


Un grand merci pour vos messages!!! Je n'ai pas trop le temps de répondre mais ça va revenir!...;o)


Anne 10/08/2010 19:41


Bien dit Kao ! J'arrive pas à croire à l'arrogance de ce plouc de Jean-Pierre ... En gros il avait envie de tremper son menhir breton(comme dirait Zad) et tant qu'à faire dans un 5 etoiles, il a
donc attendu la fin du weekend offert par la prod pour la virer ... Pareil pour cet ours de Pascal, qui a avoué avoir jugé Lucie "trop jeune dès la premiere semaine" mais qui a voulu lui 'offrir le
weekend parce qu'elle s'était déplacée' ... On devrait renommer l'emmision 'le plan cul est dans le 5 etoiles'


Kao 10/08/2010 17:17


des types que personne ne regardait deviennent par la magie de M6 des bourreaux des cœurs, je crois que je viens de découvrir le principe de l'émission ; en tout cas, en ce qui concerne
Jean-Pierre, le rebord vengeur de la piscine a bien fait son travail, et il faut dire qu'on est un peu content de voir vengée du même coup sa malheureuse prétendante, jetée elle aussi comme un
kleenex, ce qui amusait bien à l'époque la lauréate occasionnelle ; comme qu'il en soit, toujours se méfier des grands dadais piaillants à boucles d'oreilles frôlant la quarantaine ; vengée aussi
la concurrente bafouée de Margarina, ben oui, les noms propres n'ont pas d'orthographe, et je n'ai pas pu résister ; belle brochette de goujats et de goujates via la cambrousse ; y'avait pas que du
Freddy et du Pascal à voir, ces deux là nous cachaient la forêt ; vivement que Zadzig et Cassiopée nous en ressortent des pages d'humour, on en a bien besoin après ce spectacle désolant, comme
d'hab' ............


René 10/08/2010 15:28


Je suis tombé par hasard sur votre blog ........
Génial Les commentaires ,et une très bonne analyse des personnages et cela avant même les premières diffusions.(trop fort)!!
J'ai hâte de lire la suite et surtout les conclusions de la saison. Un mot pour le personnage Jean Pierre:A mon avis le plus goujat de tous, Aucune finesse ,en plus il chante comme une casserole,il
fait vraiment honte aux Bretons ,et le pire et qu'il se croit irrésistible.
Il faut pas l'épargner celui-là..MDR.


Chris 10/08/2010 00:30


Je viens de découvrir ton blog.........et je me marre très fort.
Merci pour ces bons moments trop vrais de la vie, j'adore ton humour, on en redemande........


Le Blog De Zadzig

  • : Le blog de zadzig
  • Le blog de zadzig
  • : Blog dédié à tous ces moments de solitude devant l'absurde...
  • Contact

Zadzig sur Facebook...

 

Centre National Des Archives