Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 22:43

4663496003_6efa709e93.jpg

 

Salut vous!

 

Bon, autant vous le dire tout de suite, ça sent le cramé du côté des amoureux des champs...

 

C'est le dernier épisode...

 

Heureusement, lundi prochain, il y a du bonus dans l'air... ça sera le bilan.

 

Donc lundi soir, on a connu des amours naissants, des foireux, des qui sentent le cul et d'autres qui sentent un truc drôlement amer.

 

Ca commence avec le couple aveyro-aveyronais.

 

Nicolas et jesépuki (Christine? Carine? Catherine? Crétine?)...

 

Donc Nicolas et jesépuki vont au sport... J'avoue que je n'ai pas retenu grand chose, ça soulève des altères, ça transpire, ça gesticule sur des musiques ridicules (tootooyoutou et cie).

 

Pfffffffffff....

 

Pour se remettre de cette dure journée, jesépuki a préparé une soirée mémorable pour Nicolas : la rencontre avec sa famille + ses amis + soirée country...

 

Le Nico il est tout blanc de fatigue rapport au sport du matin. Il se cache un peu derrière une porte et puis il doit se taper la conversation avec gros michel et Tata suzette... PA-SSION-NANT!

 

On compatit. 

 

Après, on les retrouve pour la séquence "week-end en namoureux"...

 

Ca se passe en Corse, c'est beau, c'est chaud mais comme d'hab avec nos tourtereaux à l'accent labellisé "Reflets de France"... on se fait chieeeeeeeeer... 

 

...

 

Du côté du Pascal, ben la gougaterie est drôlement en marche.

 

Il est toujours dans la famille de sa Belle à vider le frigo.

 

Lucie est décidement pleine de choucroute surprise et d'initiatives. Elle l'emmène à un spectacle médiéval.

 

Pascal sourit (=exploit). 

 

Puis voilà que les comédiens empoignent nos amis pour les conduire en coulisse...

 

Là, on déguise nos patapoufs en moyenageuuux, on les fait monter sur des dadas bien charpentés (scène difficile où Lucie monte sur le dada avec l'aide d'une main sur le cul...), Pascal offre une rose à Lucie (ça fait partie du spectacle, ce n'est pas une initiative personnelle)... C'est pathétique sympathique. Sur la route du retour, Pascal dit à Lucie "Euh...ben... en fait... t'étais belle habillée en sac en princesse"...

 

Cette malheureuse phrase donnera malheureusement beaucoup d'espoir à la malheureuse  Lucie. Cette dernière s'empresse d'informer sa famille de LA phrase de Pascal.

 

"Et en plus, il m'a offert une rose" qu'elle rajoute, et tout le monde fait des "oh" et des "ah"...

 

Alors que le Pascal il a juste fait ce qu'on lui a dit de faire... 

 

Du coup, tout le monde y croit et le soir, au restaurant, toute la famille milite ouvertement et lourdement pour que Pascal se décide...

 

Ce dernier ne pipe mot, comme d'hab, il joue avec sa serviette.

 

Le lendemain, le père de Lucie tente d'amadouer l'animal le Pascal en parlant chasse et en lui montrant son fusil... Aucune réaction de l'ours de la Marne... c'est carrément impoli, mais personne ne se formalise... En fait Pascal n'a aucun code social, c'est fascinant. C'est comme le truc de l'enfant sauvage qui a été elevé par des loups... le Pascal n'a aucun code du "vivre ensemble"... faut l'envoyer sous recommandé au CNRS, section ethnologie... 

 

On le retrouve quelques jours plus tard à Londres. On dirait deux gamins qui partent en séjour linguistique.

 

On a droit à tous les incontournables de Londres et à un bel hôtel design...

 

Disons qu'on est loin du bar PMU de Pascal...

 

Un matin, alors que Lucie se réveille avec une tête de chouette sous prozac, elle raconte ses "nuits"... Pascal ronfle tellement fort que la malheureuse ne ferme pas l'oeil de la nuit...

 

Pour se remettre de ses nuits éprouvantes... elle partage amoureusement le petit-déjeuner avec elle-même!...

 

En effet, Pascal a décidé de prendre son petit-déjeuner seul, au restaurant (il ne montait pas le "french cassoulet" dans la chambre??)...

 

Puis, Lucie va au spa... seule puisque Pascal ne voyait pas l'intérêt du jacuzzi...

 

C'est vrai que quand tu carbures au flageolets, le jacuzzi, c'est tous les jours dans ta baignoire...

 

Dans le train, Pascal déclare à la caméra (Lucie est juste à côté) qu'il ne donnera pas de suite à l'aventure.

 

Elle est contente de l'apprendre! 

 

Disons que ça fait mal de voir la pauvre Lucie se faire malmener par un connard ours pareil.

 

...

 

Et puis il y a Margarina et Philippe...

 

La semaine dernière, je les avais zappé.

 

Il faut dire que leur histoire resemble très fort à une simple histoire... de fesses.

 

Margarina lui saute dessus et l'entraîne dans la chambre à coucher dès qu'il passe le pas de la porte...

 

Forcément, ça nique, ça nique, mais ça ne parle pas beaucoup d'avenir vue que Margarina ne veut pas quitter l'Alsace et que Philippe est juste à la tête d'un cheptel géant en Haute-Loire.

 

Du coup, lors du "week-end en namoureux", à Cannes, ben ça commence à sentir le caca.

 

Margarina propose à Philippe de tout quitter par amour.

 

Comme Philippe fait le sourd, elle divague toute seule sur le terme "amour" en parlant à une mouette qui fait popo...

 

Encore une qui n'a rien compris au concept de l'émission...

 

... 

 

Du côté du Jean-Pierre, c'est comme avec Pascal, la goujatterie est en marche.

 

Ce qui est bien avec Jean-Pierre, c'est qu'il ne cache rien même pas son côté le plus sordide...

 

On sentait bien dans les épisodes précédents qu'il avait bien l'intention de tremper sa nouille mais ATTENTION, cela ne voulait surtout rien dire.

 

Déjà dans la vraie vie, quand ce genre de truc arrive c'est assez moche, mais là, filmé par des caméras de télé, c'est juste très très glauque...

 

Donc, en Lozère, dans le petit appartement de la vendeuse de confitures, ben... ça nique.

 

Madame parle de choses "que deux adultes font habituellement"... Monsieur parle de "rapprochement naturel"... En fait sous ses expressions drôlement mystérieuses se cache un vieux trempage de biscuit en règle.

 

Le truc sordide c'est qu'on sent bien que la vendeuse de confiotes elle est à bloc du JP...

 

Elle supporte ses chants discordants.

 

Elle supporte sa voix nazillarde.

 

Elle supporte sa prétention déconcertante.

 

Le week-end en namoureux, c'est à Rome que ça se passe pour nos tourtereaux déplumés.

 

Du coup, on a droit à la fontaine de Trevi, le lancé de pièce et même le vieux JP qui massacre chante des standards italiens en demandant si c'est pas de l'anglais... 

 

On imagine facilement les nuits...

 

On a droit à la séance spa où le gros JP se fait masser...

 

Puis, comme M6 a décidé de ne pas nous épargner ce soir, on voit le JP en moule bite qui chante dans la piscine...

 

Pendant ce temps, Madame récupère des assauts nocturnes de la bêêête en se faisant papouiller à son tour...

 

Et là, au bord de l'eau, le JP se confie à la caméra : non, il ne voit pas Chrystelle comme la femme de sa vie mais plutôt comme une fuck friend.

 

On comprend mieux toute l'histoire... sa froideur puis son réchauffement puis ses multiples avertissements "c'est pas parce qu'on la nique que c'est la femme de sa vie"...

 

Le JP a trempé son menhir breton et maintenant qu'il faut faire des efforts, c'est retour express en Bretagne tout seul...

 

Là, au beau milieu de cette émission... un signe divin... une étincelle... la preuve que Dieu existe et que ce monde à un sens.

 

JP se fracasse le crâne sur la margelle de la piscine.

 

Oui, il y a une justice dans ce bas monde... 

 

Puis, il faut annoncer la nouvelle...

 

Ca se passe au resto, de façon super élégante.

 

"Tu ferais mieux de te chercher un italien parce que pour moi c'est terminé"...

 

Enfin, je vous le fait en version rapide et directe parce que en fait, il fait ça sans regarder une seule fois Madame et en lui lachant des phrases sèches.

 

Madame est surprise. Pas nous. Ellle a l'impression qu'il la jette comme un kleenex.

 

Ben voilà, c'est ça.

 

...

 

Du côté de la Suisse, c'est plutôt rigolo. Jusqu'à la semaine dernière, ça sentait trop le propre avec Yoann et Emmanuelle.

 

Heureusement, il y a les parents d'Emmanuelle :  un vieux couple indigne qui parle de cul à toutes les phrases.

 

Il faut se souvenir que Yoann vient du Loiret profond.

 

Là, il se retrouve avec une blonde pétillante et un gros moustachu grivoix.

 

Maman pile des piments, trempe son doigt dedans et demande à Yoann de lui lécher son doigt.

 

Scène surréaliste où un Yoann tout timide hésite à faire une fellation de doigt à sa Belle-Mère...

 

Comme il ne se décide pas, elle lui touche les lèvres avec son doigt pimenté.

 

La mère pense bon de préciser qu'elle va mettre ses piments et son gingembre dans le plat du soir histoire de stimuler ces messieurs...

 

On se sent d'un coup drôlement prude quand on voit cette famille.

 

La soirée se poursuit avec l'intervention d'un accordéoniste de salon. Tout le monde est bourré, chante et danse.

 

On a peur du dérapage.

 

Et puis, Yoann et Emmanuelle laisse les parents et l'accordoniste finir la soirée on ne sait pas trop comment...

 

Le lendemain, la mère a décidé de tester ses dernières blagues de cul sur son futur beau-fils.

 

"Tu sais comment on appelle la chatte de la schtrompfette???"

 

Le Yoann fait une tête pas possible du genre qu'il comprend mieux pourquoi la mère a choisi ce prénom pour sa fille... Emmanuelle...

 

"Blue toothhhhhhhhh"

 

Après, nous avons droit aux confidences des parents qui trouvent le Yoann "sympa sans plus"...

 

Ben ouais, il ne parle pas cul à toutes les phrases...

 

D'ailleurs la mère commande un biscuit à la crème et commence à tremper ostensiblement son biscuit dans la crème... "ahahaha, tu connais l'expression tremper son biscuit??? ahahaha"...

 

Moi je dis, si ça se poursuit, je veux voir le mariage avec les deux familles en confrontation... la famille hypra traditionnelle du Yoann et l'espèce de bande à Basile qui sert de famille à Emmanuelle...

 

...

 

Et puis il y a Agnès et Olivier.

 

Olivier toujours à fond, Agnès toujours en train de retropédaler.

 

Encore quelques jours dans le pavillon étriqué du Nord à se taper les fêtes de ploucs et hop, direction Biarritz et l'Hôtel du Palais...

 

Là, Olivier se déchaine, fleurs, champagne, bain moussant... Il se la bisouille toutes les deux minutes ce qui a l'air de drôlement saouler Agnès.

 

Et puis, encore un moment bien sympathique... au spa... séance de massage... on se tape du Olivier en slip jetable (aaaaaaaaaaaaaah!!!!!!!!!!!!)... puis on se tape de la fesse d'Olivier (oh oh oh!) puis de la fesse d'Agnès (hii hihi hihi!).

 

Mais qu'est ce qu'on a fait de mal putain?

 

...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Kao 17/08/2010 11:11


hier l'estocade : le J-P constate que c'est un gâchis de le garder plus longtemps comme agriculteur : la nation a besoin de son talent de chanteur, sa mômôn le lui a dit ! ha Zadzig, ormis ce
détail, ben y'a du boulot pour la dernière ! Zad' and Cassiop", à vos plumes, on attend, et y'a de Koa faire !


Anne 16/08/2010 22:54


Ca se débrief un bilan ? Doit on esperer un dernier commentaire de notre Zad préféré ? Un débrief du debrief ?


Jérôme 16/08/2010 17:39


Waohww Zadzig,
Too much bon, cô d'hab..
Te laisserai 1 com après l'infernal final à venir
J'adore ta photo de la petite meuh dans la voiture
Ca me rassure sur la qualité moyenne des porcs avilis que M6 nous montre. Je ne dis pas ça à cause du dégoûtant woodywood Jean-Pierre, mais quand même.
Quant à la brave Agnès,je pressens que l'Olivier de la ville va se faire gicler sans ménage.
Vive ta vache, vive ta voiture, à poil les gueux!!
Yo
Jérôme


minhoi 14/08/2010 12:37


excellentissime ! je decouvre ce blog grace au crew de la belette (qui me fait mourir de rire aussi)

merci la belette et merci zadzig


nade 13/08/2010 18:18


ha ha ! excellent, comme d'habitude ...
Ceci dit, j'ai eu beaucoup de peine pour l'incroyablement gentille Lucie qui ne méritait certainement pas ce gros ballot hallucinant de Pascal comme possible amoureux !!

à bientôt


Le Blog De Zadzig

  • : Le blog de zadzig
  • Le blog de zadzig
  • : Blog dédié à tous ces moments de solitude devant l'absurde...
  • Contact

Zadzig sur Facebook...

 

Centre National Des Archives