Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 14:45

4488124277_dbcbf5602b.jpg

 

 

Quelle joie de retrouver nos ami(e)s agriculteurs pour ce programme culte à base de poils, de plumes et de bottes en caoutchouc drôlement crottées...

 

Cette année, nous subissons Karine Lemarchand, qui tente de donner une note fraîche et naïve à ce programme qui, bien souvent, sent le purin et l'eau de toilette bon marché...

 

Nos agriculteurs se retrouvent donc dans un grand domaine très country-chic pour la désormais célèbre séance de lecture des courriers.

 

Comme les années précédentes, la présentatrice appuie la où ça fait mal... tout ça en prenant son air de gentille Heidi complètement fake.

 

La vilaine compare devant tout le monde le nombre de lettres reçues par chacun...

 

Nicolas décroche la palme avec des armées de bimbos prêtes à tout quitter pour sa situation stable ses beaux yeux...

 

Clap!!! Clap!!! Clap!!!Clap!!!Clap!!!Clap!!! Clap!!! Clap!!! Clap!!!

 

Et Jean-Pierre, l'éleveur à boucle d'oreille, reçoit 7 malheureuses lettres.

 

OUUUUUUUUUUUUUUUUUUHHHHHHHHHHHHHHH!!! (le gros vilain!)

 

Il y a aussi Pascal qui récolte 8 petites lettres dont certaines n'ont strictement rien à voir avec la choucroute ("tu aimes les timbres? Tiens vlà ma collection en Chronopost!")

 

Agnès, elle, est toute émoustillée par ses lettres.

Elle flashe pour un belge, décorateur d'intérieur, qui se prend en photo devant un bouddha doré en provenance direct de chez CASA. Karine Lemarchand en rajoute "ça a l'air drôlement beau chez lui..."

 

Freddy Kruger, a reçu des lettres. On est content pour lui!

 

Quoi?

 

On en doutait?

 

Euh, ben, sans vouloir être méchant, ouais, un peu quoi... rapport à la coupe, au pull, aux parents, au vin rouge à 8h00 du mat' et à la trogne drôlement rurale quoi!

 

L'air de la campagne, des fois, ça attaque salement.

 

Bref, il est tellement content, qu'il décroche la photo d'une des prétendantes et l'enfouie nerveusement dans sa poche en roulant des yeux et en laissant échapper un filet de salive...

 

Un frisson me parcoure l'échine mais bon, ça fait sourire notre Karine Lemarchand, qui face au visage de serial killer moyen de Freddy déclare de son inimitable ton cul-cul la praloche "tu es tellement mignon..."

 

Du côté de Pascal, c'est un peu pareil, regards en coin, moustache qui frise, goutte au coin du front, l'effet que lui procurent les lettres nous laisse songeur...

 

Et puis le speed dating démarre.

 

...

 

Pour Pascal, ce n'est pas la foule des grands jours.

 

Sur 4 prétendantes sélectionnées, 2 sont venues.

 

La première se lance.

 

Pascal ne dit mot.

 

Ca y'est, c'est reparti.

 

La saison dernière avait fait la part belle aux autistes et autres misanthropes, et on sent que cette année, notre Pascal s'inscrit dans cette lignée silencieuse et drôlement chiante...

 

Donc, notre Pascal ne pipe mot à part pour parler bouffe ("j'aime bien casser la croute, héhéhéhé..."), musique ("tu aimes le hard rock? Héhéhéhé...") ou nibard ("j'aime bien les gros seins, héhéhéhé...") ou ben... rien...

 

La prétendante est un peu décontenancée, elle avoue ne pas être un cordon bleu et ne pas avoir de poitrine en plastique... tout cela plonge un peu plus notre Pascal dans des abysses de silence...

 

La damoiselle ajoute n'avoir jamais eu de relations amoureuses.

 

Pascal non plus.

 

C'est puceau land quoi...

 

La deuxième prétendante arrive plus détendue. Elle partage avec Pascal l'amour du hard rock des années 70/80, de la cuisine et du surpoids. Elle se passionne même pour les vieilles cartes postales d'avant 1920.

 

Ouais, c'est drôlement pointu comme névrose passion.

 

Bref, elle réunie tous les critères. Pascal roule des yeux, fait friser sa moustache bref tous ces trucs de psychopathe devant leur future victime qui montrent qu'il vibre du slip de l'intérieur...

 

Pascal doit donc désormais choisir 2 prétendantes parmi ses 2 prétendantes.

 

Le choix est drôlement difficile.

 

Finalement, il opte pour les 2 prétendantes.

 

Quelques jours plus tard, on apprend qu'une des prétendantes a abandonné.

 

Dommage, il s'agissait de la passionnée de hard rock/vieilles cartes postales/cuisine...

 

Pascal ne se démonte pas. Il part chercher sa seule et unique victime prétendante. Sur le chemin du retour, il met AC/DC à fond dans la Twingo. La prétendante hésite puis se lance avec un timide "on dirait du Téléphone..."...

 

Pascal est effondré "ah non, mais alors pas du tout!" qu'il lâche déçu comme si on comparait Mozart à du Lorie.

 

Pointu, on a dit le Pascal!

 

...

 

C'est au tour d'Agnès de découvrir ses prétendants. Très vite, elle se retrouve face au même problème que les candidates précédentes. Les hommes ne voient pas en elle la femme en besoin d'amour, de tendresse, de folie.

 

Non.

 

Ils voient en elle, un plan stable, un boulot assuré, une maison qui tourne, des plats chauds le soir, un canapé, une télé...

 

Le speed-dating d'Agnès se transforme rapidement en rendez-vous ANPE. L'amabilité en plus. L'allocation en moins.

 

Ainsi, il y a LE fameux belge-botoxé-chelou qui commence la conversation en déclarant vouloir quitter la Belgique.

 

Ca, vous me direz, je peux comprendre....

 

Seulement forcément, ça interroge Agnès.

 

Monsieur est décorateur d'intérieur en Belgique et il veut tout plaquer pour vivre dans la Marne, à couper des vignes dans le froid et vivre dans un pavillon étriqué.

 

Moi, je dis ça je dis rien mais ça sent le plan louche.

 

Et puis il y a un jeune homme introverti qu'on dirait qu'il a 12 ans et demi mais en fait il a une tripotée de marmots à charge.

 

Agnès choisit ces deux profils bien différents pour venir goûter les joies de la vie dans la Marne.

 

...

 

Nicolas enchaîne avec les bimbos. Forcément, c'est beaucoup moins intéressant. Il sélectionne une fille qui habite à 15 kilomètres de chez lui et une jeune fille qui habite à pas 15 kilomètres de chez lui.

 

Ouais, quand c'est trop lisse, c'est chiant.

 

...

 

Guy, l'éleveur de l'Ariège dit le "nounours" ou également la grosse brute des Pyrénées reçoit des brochettes de bimbos. Et forcément, il tombe dans le panneau en choisissant les plus belles. Une grande brune trop assez démonstrative et une blonde assez jolie mais un peu étrange ("j'ai vécu 8 mois dans une roulotte dans les Alpes parce que j'aime la montagne") et surtout qui n'a pas froid aux yeux.

 

La blonde arrive la première chez Guy. Elle en profite pour lui faire des bisous, lui prendre la main et parler d'avenir avec lui.

 

Elle arrive même à ce que Guy arrive en retard à l'aéroport pour venir chercher la grande brune qui fulmine déjà.

 

Il va y avoir de l'ambiance dans l'Ariège!

 

...

 

Et puis, il y a Philippe, l'éleveur de la Haute-Loire. Il enchaîne les rendez-vous sans passion. Seulement, voilà, Philippe est dans un concept de reproduction bovine. Du coup, de la quadra voire de la quinqua, il n'en veut point. Malheureusement, c'est tout ce qui tape à sa porte.

 

Il reçoit même une femme étrange, habillée comme en 1982 et maquillée comme un camion volé...

 

Cette expression prend tout son sens avec l'échange qui suit...

 

En effet, la damoiselle occupe un double emploi...

 

"Je suis esthéticienne et chauffeur-livreur"...

 

Je pense que cette déclaration restera comme LA déclaration de la soirée voire de la saison...

 

Ce qui est incroyable, c'est que la dame en question dispose effectivement des attributs d'une esthéticienne (le maquillage soirée de gala un mardi à 14h32) ET d'un chauffeur-livreur (épaules de camionneur, voix grasse...) ...

 

Enfin, tout ça est peut-être un peu beaucoup pour notre Philippe qui cherche autre chose qu'une bisexuelle de la vie professionnelle. 

 

Il finit par avoir un flash pour Margarina (ou un truc comme ça), une brune pétillante et pour une autre femme rousse, prof de fitness et qui veut du marmot malgré ses 42 balais.

 

Philippe reprend espoir.

 

Bonsoir!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mel 23/06/2010 19:12


Ah l'agriculteur boudi-bouda bein il a quitté l'émission, il y a eu un problème : son père trouvait que Karine.L était trop "noire" bah elle va pas être trop "blanche" non plus, m'enfin bon... et
puis il trouvait vraisemblablement que le portrait diffusé le faisait passer pour un con... ah bon?


Attention spoilers : la copine de freddy( oui celle qui est tellement mignone qu'on se demande ce qu'elle fous là, enfin elle n'est pas encore arrivée...) et bien elle n'est là qu'à cause d'un pari
entre amis! j'me disais aussi... louche.
Quant au prétendant de Sylvie, un ancien acteur X... bah moi j'dis ça promet cette année ! Grand millésime...


Albamania 15/06/2010 12:48


Festival de maladresses hier soir (pour ne pas dire niaiseries...) mais on a franchement bien rit. Vivement les commentaires croustillants de ZZ...


Natacha 12/06/2010 11:09


Vivement la semaine prochaine, la suite de nouvelles aventures, je pense que cette nouvelle saison nous réserve des surprises à se tordre de rire, c'est nul mais mine de rien on regarde quand même
!!! J'aime toujours autant ton humour, mon blog est d'un autre style, un journal intime, un exécutoire... bon samedi. Bye bye.


Crapounet67 11/06/2010 10:48


Bonjour,
Zadzig, j'adore votre humour et votre blog (que j'ai découvert l'an passé pour L'AMOUR EST DANS LE PRE, que je regardais alors pour la 1ère fois)!!
Depuis je reviens régulièrement.
Je suis tout à fait OK avec le commentaire de Kaaroline : oui c'est tout à fait MAEVA de Camera Café ! c'est incroyable la ressemblance, le côté hystérique et nunuche, un peu cruche.


Zadzig 11/06/2010 10:26


Kalika : ben, merciiiiiiiiiii!

Eleba : Merci pour ton message (ça fait super plaisir!!)

Marie-Christine : Merci pour les liens... une affaire dans l'affaire ce Paul-agriculteur-boudhiste!!

Frenola : Effectivement c'est bien vu! K Lemarchand traite nos pauvres agriculteurs comme des n'enfants... "cro mignon", "cro touchant", "cro choupinou"... STOP!!! C'est pas des débiles!
(enfin...)

ppmc : Non, j'ai également copié/colé... mais uniquement par conscience professionnelle!

frenola : ben, vi, je l'ai fait aussi!

papaze : Je ne connais pas Monsieur Gauffre... Et puis je ne sais pas trop si les équipes de M6 seraient contentes de lire mes lignes...

Kaaroline : Merci!!!!! Je ne vois pas bien qui est Maité dans Caméra Café. Mais la blonde me fait penser à tout plein de blonde genre Britney Spears période "loose"...

Kao : Mzelle Lemarchand semble effectivement totalement faux-cul 3000... En même temps, ils mettent toujours des petites parisiennes appretées, alors ça fait clash!


Le Blog De Zadzig

  • : Le blog de zadzig
  • Le blog de zadzig
  • : Blog dédié à tous ces moments de solitude devant l'absurde...
  • Contact

Zadzig sur Facebook...

 

Centre National Des Archives