Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 21:19

3479666412_54d9b2f926.jpg

 

 Vaindiou!!!!

 

Jeudi et toujours pas de debrief qui fleure bon le pet de chevrette…

 

Bon, je m’attarderai plus tard sur les raisons nombreuses et très valables qui m’empêchent d’être réactif, drôle et attentif !

 

On va causer « Amour est dans le pré »… d’ailleurs, je me demande bien de quel pré il s’agit… Oui, l’amour est peut-être dans un pré ( ?), mais là l’amour est dans LE pré !

 

Mais il est où ce putain de pré ??

 

Comme vous pouvez le constater la maladie qui m’affecte bouleverse fortement mes quelques neurones encore vaillants…

 

Je me pose donc de drôles de questions.

 

Du genre, pourquoi Freddy reçoit deux candidates plutôt jolies et sympathiques alors que… enfin bref!

 

Bon, pour revenir au sujet, débriefons le Freddouille.

 

On redécouvre pour le plaisir (on se l’était déjà tapé à la présentation…) son mode de vie AU-THEN-TIQUE à base de patates/vin rouge à 8 heures du mat’, de véhicule utilitaire-improbable vert pomme, de fourrage chelou aux vaches, et de topinambours lavés par une mémé qui a mystérieusement délaissé son poste de travail cette semaine…

 

Il alterne moments d’attention (fleurs) avec des moments de gougateries de vieux vieux garçons.

 

La voix off nous précise dès le début que Freddy « n’a connu l’amour qu’une seule fois, il y a 20 ans, lors de son service militaire »…

 

Cette jolie phrase toute pétrie de poésie doit certainement masquer une vérité plus crue que l’on ne s’amusera certainement pas à imaginer dans ce billet…

 

Enfin, disons quand même, qu’on penche fortement pour la thèse qui voudrait que Freddy se soit tapé la grosse Lulu qui faisait le tapin à la sortie de la caserne de Tarbes en 1989… que la grosse Lulu elle te faisait la pipe et l’amour pour 50 francs, une affaire pour l’époque même si c’est vrai que des bataillons entiers lui étaient passés dessus… Du coup, tu repartais souvent avec un souvenir typiquement tarbais, la « chtouille » de Tarbes… ce qui explique cet étrange sens de pousse des cheveux de Freddy…

 

Bon, ça y’est, je RE-divague…

 

Reprenons…

 

Donc Freddy, il frétille de la nouille car la deuxième candidate va bientôt arriver dans les Deux-Sèvres…

 

Freddy se rend donc à Niort… dans son plus beau pull (message à la production : à quand des stylistes pour aider nos fermiers ??)

 

Personnellement je ne connais pas Niort mais la fleuriste et le café fréquentés par Freddy sont… raccord avec le personnage. On dirait qu’il est encore dans son village chelou où toutes les commerçantes pèsent un quintal, où la charcutière vend des tomates et où la baguette coûte 3 francs…

 

Bref, Freddy est très ému par la venue de Magali. Il est tellement bouleversé qu’il l’appelle Malaga.

 

Il divague sur la façon de poser la valise de Magali, il bredouille des phrases sans intérêt, il se propose, grand prince, d’offrir des cacahuètes pour accompagner l'exotique "thé glacé" de Magali.

 

La Malaga en question elle a l’air de se demander ce qu’elle fait là… à Niort… avec Freddy… dans un café glauque…

 

Le Freddy on sent bien qu’il est tout émoustillé par la Malaga que s’apelorio Magali.

 

Puis vient LE moment de la saison. Le dialogue qui flingue tout.

 

Magali/Malaga : « arrêtes de me faire des compliments, je vais avoir les chevilles qui vont enfler… »

 

Freddy : « Pourquoi, t’es trop serrée ? »

 

Petzouillerie profonde, exercice d’art contemporain, humour au 34ème degré, nous ne saurons jamais vraiment pourquoi le Freddy a prononcé cette phrase…

 

 

Du côté de Sylvie, vous savez tous que de forts soupçons de carrière professionnelle à base de lubrifiant et de godes géants pèsent sur l’unique prétendant.

 

Loin d’atténuer le truc, M6 en rajoute dans le contexte sexuel avec une conversation où Sylvie avoue à demi-mots n’avoir jamais trop connu le Loup (du coup, elle fait genre que le loup ne doit pas bien être intéressant… ben comment tu sais ? Tu ne l’a jamais vu !!!) puis la traditionnelle scène annuelle de saillie.

 

L’année dernière c’était Christian et ses porcs. Un grand moment qu’on voudrait pourtant oublier.

 

Cette année, avec les dadas, c’est plus classe.

 

Enfin, c’est bizarre quand même puisqu’on envoie un premier dada genre en repérage pour voir si la jument elle est contente ou pas…

 

Non, ne commencez pas à transposer ça à l’espèce humaine !!! Merci. Ce sont des dadas, c’est particulier, c’est tout…

 

Une fois que le guignolo il a amusé la jument on lui balance le véritable étalon.

 

Non, pas le prétendant de Sylvie !

 

Un cheval à cinq pattes.

 

Complètement énervé le cheval alors que la jument elle a trop l’air de se faire chier du genre qu’elle réfléchit à combien de paille elle va bouffer pour caler ce petit creux qu’elle se tape au coin du ventre depuis ce matin.

 

Donc, Monsieur cheval monte Madame Jument sous les yeux ébahis du prétendant qui, pour une fois, ne peut se targuer d’en avoir une plus grosse.

 

Ben oui, c’est vulgaire mais c’est vrai.

 

 

Et puis, nous retrouvons Yoann dans le Loiret.

 

Yoann se tape une suissesse plutôt sympa et une autre mémère avant l’âge qui fait des fixettes sur tous les trucs pratico-pratiques de la maison et qui se fout en pantoufles roses dès le premier soir…

 

Séduction, sensualité, érotisme quand tu nous tiens pas

 

Au bout de quelques heures, Yoann emmène tout le monde chez Papa-Maman…

 

Ca c’est un truc que je ne comprendrais JAMAIS !

 

Vous vous voyez débouler chez vos parents avec deux conquêtes potentielles du genre que tu vas finir par t’en taper une mais faut deviner laquelle… ??

 

Pfffffff…

 

 

Du côté d’Alain, en Bourgogne, ça sent la frustration le cul…

 

Les deux prétendantes sur le retour font des allusions sexuelles sur à peu près tout et n’importe quoi.

 

Il suffit à Alain d’ouvrir une boîte de conquoillote pour que les deux candidates gloussent en parlant de coucougnettes…

 

Et puis Alain montre son gros tracteur aux filles qui s’extasient devant l’engin… » comme il est gros », comme il est puissant »…

 

 

Dans le Maine-et-Loire, chez Vincent, ben, on se fait drôlement chier.

 

La seule candidate gonfle son monde avec son cleps du genre que c’est trop fusionnel…

 

PA-SSIO-NNANT !

 

 

Et puis le Jean-Pierre dans sa Bretagne profonde qui avoue avoir attendu que Maman castratrice casse sa pipe pour commencer à s’occuper de ses amours…

 

C’est ça aussi l’Amour est dans le pré… des moments de vérités toutes nues et pas bien belles…

 

Enfin, en attendant, Jean-Pierre n’a pas repoussé la chansonnette, donc tout va bien.

 

Il y a bien un moment où une des candidates se met dans la peau d’une poule pour trouver la cache des œufs.

 

Elle trouve en 2 minutes.

 

Elle ramène les œufs à Jean-Pierre du genre qu’elle est trop forte pour se mettre dans la tête d’une poule…

 

Ah oui ?

 

C’est vrai que, comme ça, ce n’est pas super étonnant…

 

 

Voilà, dans les prochaines semaines, je ferai de mon mieux mais je dois vous avouer que ça ne va pas être facile DU TOUT !

 

En tout cas, un grand merci pour vos messages !

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jérôme 17/07/2010 09:59


Salut Zadzig,
Je reviens toujours avec moult plaisir sur Moment de..
Et j'y retrouve ta plume excellente qui sait toujours me faire marrer à donf avec nos bonnes sitcoms d'M6 (car c'est réellement des sitcoms, avec de la tragédie, de l'amour, du rire et les
incontournables et abscons pêts de lapin.
Cette année, je tremble.
Je fus un temps pétri de la love pour not' bonne Agnès qui avait tant souffert avec le valeureux Christian, ses cochons et son manque absolu de savoir-vivre.
Mais cette année, c'est Agnès qui cherche (toujours) l'amour dans un pré (Faut vraiment avoir que ça à foutre!!)
Et cette année bien sûr, c'est Agnès qui est monstrueuse.
Magie de l'éditorial cathodique..

En tout cas, cette année pour moi - et pour toi semble-t-il, Ze révélation, Ze guest, Ze resta is Freddy le romantique. Tu décris toujours avec le zeste qu'il faut l'enfer que sont tous ces
monstres. La ch'touille du Freddy avec son curage de dents et re-miam du curage de dents à table!!

Bien joué le Freddy, tout un art de vivre.

J'attends vite tes bonnes analyses du mystère et des fantaisies des bouzeux!!


Kao 13/07/2010 09:56


Zad' a dit qu'il était très occupé en ce moment ; ce qui était bien (je commence à en parler au passé) c'est qu'il dédramatisait les situations, il parvenait à nous faire rire et bien fort de
choses qui, à la base, auraient pu donner à pleurer ; de plus en plus lamentable, au premier degré que cette émission, épisode d'hier par exemple, où les deux prétendantes de Freddy -pour qui on
est obligé d'éprouver de la compassion, c'est pas possible autrement) pouffent au restaurant pendant qu'il se fait une joie de les inviter ; le prétendant de Sylvie, no comment -ça doit rapporter
le cheval de course- ; voir deux filles à la limite de l'étripage pour un champion de karaoké de campagne, j'en passe et certainement des meilleures, oui Zadzig, ça valait vraiment la peine quand
tu parvenais à nous faire marrer au milieu de tout ça, mais on respecte ton silence, tu nous l'as expliqué l'autre fois, et de toute façon, c'est un grand moment, et pas de solitude, que de devenir
papa, et plus rien ne compte vraiment à ce moment là, on veut bien te croire :) Merci pour tout en tout K


ppmc 13/07/2010 09:41


bon outre le coté purement egoiste d'avoir envie de rire devant mon ordi avce le debrief made in zadzig, ça devient limite inquietant cette abscence en plein boum de la diffusion de l'AEDLP!!!!
zadzig rassure nous au moins tu regardes la diffusion ?


Kao 11/07/2010 13:29


remarque j'ai une cousine qui a migré vers le Gers, et paraîtrait que la Freddy attitude n'est pas toujours d'un autre age ; bon, dis, Zad', tu te magnes ou on le tient à ta place, ce blog ? :( !


Kao 11/07/2010 13:24


Freddy est une "histoire de nos campagnes au fil des siècles" vivantes ; à travers lui, on peut imaginer beaucoup de ce qui pouvait se passer antan, là-bas :); meuh non, je rigole, il est gentil
not' Freddy ! ........... :) !


Le Blog De Zadzig

  • : Le blog de zadzig
  • Le blog de zadzig
  • : Blog dédié à tous ces moments de solitude devant l'absurde...
  • Contact

Zadzig sur Facebook...

 

Centre National Des Archives