Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 09:07

2574861440_dd86acc696.jpg

 

Bon, je vous préviens tout de suite : j'ai pô le temps.

 

Donc, c'est pas un debrief à la serpette que je vous propose mais un débrief au tractopelle...

 

Ca commence par Matthieu, le beau gosse du Maine-et-Loire qui a la conversation d'un tas de paille.

 

Les deux filles commencent à virer méchante because Matthieu il est muet comme une carpe autiste... Ca ricane, ça se fout de sa gueule dès le ptit déj...

 

Bonne journée quoi!

 

Pour défendre la carpe toute agricole il faut préciser que les filles ne connaissaient pas du tout la campagne campagnarde et qu'elles sont venues voir Matthieu comme on va un vieux rencard meetic qu'on sait d'avance que les chances que ça marche sont quasi nulles...

 

Le Matthieu essaie de renverser la vapeur et fait un teasing de malade dès le ptit déj : "aujourd'hui, vous allez découvrir le VRAI Matthieu"...

 

Donc la journée "TRUE MATTHEW", c'est un dej' interminable dans une maison de lotissement pour rendre visite à son meilleur ami et une soirée au resto où Matthieu joue au jeu "le premier ki parle a perdu"...

 

Les filles font une dépression expresse, la blonde recommence à se moquer de lui mais cette fois le Matthieu ne supporte plus la critique.

 

Oui, il ne pose AUCUNE question aux filles, et alors?

 

C'est parce qu'il est traumatisé de sa précédente relation!

 

Et toc!

 

Faudrait grandir quand même, surtout quand on fait une émission à 20h50 sur M6...

 

Bref...

 

Du coup, pour rattrapper la cata drôlement catastrophique, le Matthieu part jouer au foot avec ses copains...

 

Oui, manifestement le Matthieu va passer encore quelque temps avec son poignet qui lui, au moins, ne fait pas la gueule parce qu'on lui pose pas de questions.

 

Pendant que Matthieu tape dans la baballe, les filles se retrouvent à la table de papa-maman-soeurette qui font une retape d'enfer pour caser le Matthieu... 

 

Conclusion des filles : elles choisiraient bien la famille de Matthieu mais sans le Matthieu.

 

Ca va être dur... 

 

...

 

Sinon, y'a le Didier, l'éleveur de melons du Sud.

 

Il commence à bien aimer l'étrange Aurora qui déchante quand il s'agit de monter un stand pourri sur un marché à 5 plombes du mat'...

 

Tu m'étonnes. Un truc à se choper le thétanos avec sa ferraille toute pourrie.

 

Et puis la Marie complètement insupportable.

 

Bref, tout ça fini par une Marie qui veut se taper le frère du Didier (?!+%) et une Aurora qui sert LA phrase mythique du jeu dans un champs tristounet : "Je vois plus une amitié sincère", version polie du "casse toi, toi, tes melons et ta vie de marchand de légumes drôlement flippante".

 

...

 

Sinon, y'a bien Loïc, la mimi-cracra d'Ile-et-Vilaine...

 

Là, un grand moment de l'Amour est dans le pré...

 

Il voudrait bien se taper la mimi Marie (=table ikéa mignonne mais fragile) plutôt que la Véro (=buffet normand solide mais rustique)...

 

Pour ne pas finir tout seul à s'astiquer le menhir pour le restant de ses jours, il commence par tâter le terrain avec Marie.

 

La Marie, vous savez quoi?

 

Elle voit plutôt une "grande amitié" avec Loïc... version sympa du "casse toi blaireau, toi et tes 5 cm de crasse vous dégagez de ma vue!"

 

Du coup, le Loïc se rabat sur le buffet normand qui n'est gêné par à peu près rien...

 

Tout ça finit par une séance de peinture maquillage avec Marie et Véro.

 

Profite Loïc, ça va pas arriver tous les jours...

 

...

 

Sinon, y'a Benoît dans les Voches Vosges.

 

Il a eu le malheur de faiblir dès le premier soir et a choisi Sabrina, bac + 12 en brisage de couilles... Du coup, il s'en prend pour perpet' de la mère célibattaire complètement insupportable.

 

Crise de nerfs lors de la ballade en moto des neiges, crise de nerfs parce que Géraldine reste dans les parages, crise de ners parce que son gamin à un rhume...

 

Allez, bon courage Benoît!

 

...

 

Et puis il y a le famous Jean-Claude...

 

Pour faire vite... un coup, on le voit à poil pour appuyer sur le bouton d'eau chaude, un coup il danse avec Maud dont il ne maîtrise toujours pas le prénom...

 

Comme avec Loïc, JC assure le coup. Il commence avec sa préférée qui voit plus la chose comme une "belle grosse amitié", version normande du "casse-toi, toi et tes slips-coqs vous me fouttez la trouille, disparaissez!!!" Du coup, il se rabat sur Maud. Smack, hihihihi...

 

Le slip-coq n'est plus très loin... 

Partager cet article

Repost 0
Published by zadzig
commenter cet article

commentaires

kali 09/08/2011 19:33


Bravo, j'l'avais pas lu, celui-là !
C'est vrai que cette année on a la crème du romantisme et de la spontanéité chez nos agriculteurs, et de la délicatesse et de la féminité chez nos agricultrices.
Vive la france ! (et quand je pense que j'ai une collègue qu'est mariée avec un agriculteur, un "normal", pas comme ceux qu'on voit sur M6; elle en peut plus de ce genre d'émission la pauvre !) En
attendant, on rigole.
Et puis après M6 pourra trouver d'autres "amours" peut-être.
Déjà on a eu Maman cherche l'amour.
Il manque :
L'amour est dans la mer (marins pêcheurs)
L'amour est dans le bitume (DDE)
L'amour est dans la poussière (femme de ménage)
L'amour sur un tapis roulant (caissière)
L'amour est dans le mazout (livreur de fioul)
Enfin bref, j'arrête.
Je pense pas qu'on puisse trouver plus romantique et folichon que l'Amour est dans le pré !


kao 07/08/2011 18:52


bah, oui, koa ! :( !


minhoi 07/08/2011 13:59


zadzig t'es a la bourre demain épisode neuf et on a pas le débrief du huit !!! on est accros


sophie 29/07/2011 12:46


Bravo, Zadzig, des débriefs è la tractopelle comme ça , j'en redemande. Je ne regarde cette daube que pour avoir le plaisir de te lire...


Kao 28/07/2011 19:20


"le slip-coq n'est plus très loin" : ben il ne manquerait plus que ça, depuis qu'on nous le promet, va bien falloir qu'on nous le sorte, avant la "remise des diplômes", quand-même ! :) !


Le Blog De Zadzig

  • : Le blog de zadzig
  • Le blog de zadzig
  • : Blog dédié à tous ces moments de solitude devant l'absurde...
  • Contact

Zadzig sur Facebook...

 

Centre National Des Archives