Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 09:48

4457922820_1c907cb1ef.jpg

 

C'est bon! Arrêtez de faire vos Dames de vertu...

 

Je ne ferai pas ici l'apologie de l'infidélité conjugale...

 

Je veux juste parler ici du monde drôlement pas reluisant de la carte de fidélité...

 

Ouais, je sais, c'est bien moins intéressant sulfureux...

 

Encore un concept véreux de markéteux en mal d'imagination qui a englouti notre vie quotidienne...

 

Le monde merveilleux de la carte de fidélité n'a pas de limite... la dernière en date... le kébab du coin!

 

Cette magnifique carte de fidélité a d'ailleurs la pénible manie de toujours sortir du portefeuille quand il ne faut pas...

 

Genre à l'entrée d'un cocktail prestigieux (le truc qui m'arrive toutes les semaines) où le glamour le dispute à la séduction...

 

L'hôtesse d'accueil cherche mon nom sur sa liste...

 

Elle ne comprend rien à mon nom alors je veux lui montrer l'orthographe avec ma carte d'identité et là badaboum, qu'est ce qui tombe du portefeuille...?

 

"Oops, pardon, ma carte de fidélité Kébab 2000 s'est échappé! Et oui! Comme vous pouvez le constater je vais bientôt bénéficier du menu Super Kebab double frites! Quel veinard je fais là!!!"

 

...

 

Et puis finalement, j'accumule les cartes tamponnées deux ou trois fois... seulement comme je ne suis pas encore psychorigide du coiffeur, de la fleuriste ou du cordonnier, je n'arrive jamais à remplir ma carte et donc à bénéficier du cadeau magique souvent drôlement pas trop magique.

 

Dans une carte de fidélité, faut toujours avoir déboursé 10 ans de salaire pour bénéficier d'une ristourne de 10 € à valoir sur un prochain achat de minimum 350 €.

 

Et puis maintenant, c'est la course au smiles...

 

Monoprix a bien développé le concept histoire de pigeonner encore le client.

 

La pigeonnisation du client, c'est une spécialité chez eux!

 

Voilà donc que tu te trimbales toute l'année avec un gros code barre rose au bout de ton porte-clés...

 

Voilà qu'à chaque fois que tu vas faire des courses, tu te dis "Putain, il ne faut pas oublier ces putains de clés car avec la carte je vais pouvoir cumuler plein de point, je suis définitivement trop malin"

 

Voilà, qu'à chaque fois, à la caisse du supermarché, tu tires tes clés de ta poche pour les donner à la caissière, tu emportes dans le mouvement un vieux mouchoir crado ou un vieux post-it décédé qui s'échoue lamentablement sur le tapis roulant...

 

Toute la queue te jette un regard dégouté du genre que tu cultives des mouchoirs sales au fond de tes poches...

 

La caissière prend tes clés d'un air soupçonneux. Par la même occasion elle reluque ton porte-clés cœur en pate à sel fait par tes neveux et l'exhibe insidieusement à la queue décidemment révulsée par tout ce que tu dégages...

 

Et puis les jours passent, les semaines passent, les mois passent, tu engraisses Monoprix avec ses tomates bodybuildées à 15 € le kilo... et puis un jour tu te dis, "avec tout ce que je leur ai laissé, je vais vérifier combien j'ai de points".

 

"Ah ah ah, je vais trop me venger!"

 

Résultat : en 5 ans, j'ai gagné un bon d'achat de 10€, soit 3 tomates et une botte de radis chez Monoprix.

 

Et puis maintenant, j'ai vu que la banque s'y mettait.

 

Tu ne repars plus de ton agence bancaire avec la rage au ventre d'avoir perdu ton temps avec un conseiller financier en costume Armand Thierry dans un box sans fenêtre... non, tu repars de l'agence avec un grille-pain, un service à café ivoire ou une place de ciné...

 

C'est sur qu'avec ce que tu leur laisses à eux aussi comme frais bidon, ils peuvent bien t'offrir un set de table en osier...

 

Oui, tous les mois, c'est 15 € la cotisation Jazz, Funky, Mélodie et autres Groovy.

 

Sous ces noms drôlement cools et sympas se cachent d'affreux frais bancaires tout vilains qui cultivent soi-disant la fidélité. Super malsaine la fidélité oui!

 

Du coup, des fois, tu te rêves en rebelle des cartes de fidélité.

 

Fuck ce système commercial complètement pourri...

 

Fuck la fidélité à ces chaînes de grands magasins que tu détestes...

 

Fuck, cette société où pour cultiver cette pseudo fidélité, tu te fais souhaiter ton anniversaire par tout plein de Michel Dubois des services clientèles...

 

Donc un jour, à la caisse d'une parfumerie, je paye mes achats et la vendeuse me propose la carte de fidélité.

 

Je décide de refuser.

 

Ben oui, j'étais drôlement FUCK de l'attitude ce jour là...

 

La vendeuse me regarde comme une poule devant une cuillère à dessert.

 

"Mais Monsieur, la carte est gratuite, sans aucun engagement de votre part, vous cumulez des points et disposez de réductions".

 

"Oui, je sais mais ça ne m'intéresse pas..." que je lui réponds tout buté.

 

La vendeuse continue à me dévisager comme si je venais de lui avouer que j'avais découpé ma femme à l'aide d'un couteau à huitre rouillé...

 

"Mais Monsieur, c'est GRA-TUIT"

 

Genre, la Jennifer-vendeuse-de-crèmes me parlait comme à un débile.

 

"Je le sais bien mais ça ne m'intéresse pas" que je continue toujours buté de l'attitude...

 

"Mais enfin, vous pourriez avoir des réductions!!" qu'elle commence à s'énerver la Jennifer-maquillée-jusqu-au-fond-de-la-rétine...

 

Bon, évidemment, j'avais bien envie de lui sortir ma dissertation intérieure sur ces putains de cartes de fidélité qui me sortent par les trous de nez... à savoir que...

 

- mon super portefeuille trop beau qui ne ressemble plus à rien à cause de l'accumulation de cartes de fidélité pourries qui le déforment...

 

- l'accumulation de ces multiples cartes qui ne m'ont JAMAIS ô grand JAMAIS fait gagner quoi que ce soit...

 

- ces cartes qui te permettent de te donner bonne conscience en te disant que tu fais des affaires alors que ça te pousse juste à la consommation de trucs inutiles et abrutissants...

 

Un peu long et un peu compliqué quoi. Et puis je ne voulais faire tourner le parfum de Jennifer qui était déjà bien énervée comme ça dans son petit top rose!

 

Cette dernière a fini par lâcher l'affaire en soupirant ostensiblement du genre que je n'étais rien qu'un client pourri et je suis parti...

 

Ouais, je sais.

 

Je suis un rebelle.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lynda 01/04/2010 19:46


Grâce aux points gagnés par le milliard annuel que je dépense en pleins d'essence, j'ai reçu une cafetière toute en plastique avec un sac à dos où ya des trucs aussi en plastique servant à pique
niquer.


Bree 01/04/2010 17:02


J'oubliais, avec les smiles, j'ai eu une paire de boules de pétanques....Et le nouveau petit Larousse en couleur......M'a bien fallu 5 ans , pour les avoir!


Bree 01/04/2010 17:00


Oh...tout pareil, sauf qu'à la parfumerie, j'ai dit oui , par lassitude.....MDR j'ai eu droit à un magnifique pot à crayon YSL tout en plastoque.....La classe impériale, sur mon bureau.....Et aussi
un boitier-miroir en plastoque JPG qui me dit" je t'aime" avec la voix de mon chéri, quand je l'ouvre....(le boitier....et j'ai dû la mettre dedans la voix de mon chéri!) ...Alors hein on est
stupéfait??? OK je sors, morte de honte, mais sur ce sujet, j'ai déjà été palmée, alors je ne crains plus rien.....


cassiopée 27/03/2010 12:30


Le pire c'est le code qui va avec la carte pour débloquer les 2,79€ qu'on a (enfin) engrangé... Je l'oublie toujours !

Et quand la caissière me demande "vous avez la carte du magasin ?", je réponds "oui je l'ai... oubliée chez moi".


Jérôme 26/03/2010 19:31


Yo Zad, bien vu
C'est ton côté rebelle cash et bienveillant que j'adore!!
Tu as les bases, alors c'est cool, tes souffrances sont encore mieux perceptibles. Génial.
Aujourd'hui, tu nous as encore trouvé le sujet-exquis-qui-tue bien
Les systèmes à deux balles pour gagner trois euros sur 20 ans!! J'adore.
J'ai remarqué ces derniers temps lorsque j'arrive à la caisse, que le gentille caissière me demande si je possède moi-aussi le précieux bon de réduc à deux balles et, que je lui répond gentiment:
non.
Et bien j'ai remarqué une immédiate proximité entre la caissière et moi.
Comme si elle savait que j'avais passé les épreuves sans mot dire et, que l'on ne me la ferait pas, à moi!!..
Et je repars alors négligé-chic cool, avec une presque nouvelle copine à la caisse.
Les caissières sont quand même des hommes sympas!!..


Le Blog De Zadzig

  • : Le blog de zadzig
  • Le blog de zadzig
  • : Blog dédié à tous ces moments de solitude devant l'absurde...
  • Contact

Zadzig sur Facebook...

 

Centre National Des Archives