Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 12:28


On va commencer tout de suite par une rapide confession explication...

C'était un dimanche pourri, il pleuvait, faisait froid et la dépression hivernale pointait le bout de son nez crochu...

Et comme j'habite en face d'un cinéma... et ben voilà, je me suis retrouvé à assister à la fin du monde, assis bien au chaud dans mon fauteuil rouge...

Vous savez, celui avec un pop-corn machouillé collé sur l'accoudoir droit...

J'ai soigné ma dépression naissante par le visionnage d'un film apocalyptique, comme ça, je suis rentré chez moi en me disant que tout n'allait pas si mal...

Bref!

Je me lance donc dans le résumé de cette "oeuvre" (triple gloups)... cinématographique...

Ca commence par le classique petit savant fou dans son coin qui a tout compris mais que personne ne veut croire parcequ'il s'habille chez Kiabi et qu'il n'utilise pas de déodorant...

Il découvre que le soleil fait des prouts de lave drôlement plus haut que la normale et que, du coup, l'écorce terrestre va partir en sucette...en 2012!

Cela viendrait confirmer la thèse d'un grand peuple oublié...

En effet, ces cons de Mayas avaient tout prédit!

Comme quoi on écoute jamais assez les Mayas l'abeille!

Finalement, un mec très très très important de Washington finit croire le savant fou en feuilletant 2 secondes 1/2 de son rapport avec tout plein de courbes très méchantes (grrrrrr...) dedans...

Du coup, le savant fou il devient quelqu'un de drolement important qui a le droit de parler au Président des Zétats Zunis Damérique...

Le président, lui aussi, a drôlement peur des méchantes courbes alors il convoque les chefs d'Etat du monde et leur dit qu'il faut se préparer à ce que tout parte grave en couille... Il leur propose donc de préparer un plan super secret pour sauver Willy  l'Humanité.

...

Pendant ce temps, un mec un brin looser (le héros) vient chercher ses gamins chez son ex (l'héroïne) pour les emmener dans le Parc de Yellowstone... on découvre le nouveau mec de l'héroïne, un chirurgien esthétique pas bien esthétique...

Bon, là, c'est sur qu'au bout de 5 minutes, tu as compris le scénario.

Le looser va récupérer son ex femme et les enfants, qui sont à l'origine de ce plan machiavélique, seront heureux.

On imagine aussi que le méchant nouveau mec de la femme il va tout mal finir, surtout que c'est bientôt la fin du monde et que les méchants qui piquent les femmes des autres et ben ils risquent de mourir les premiers!

Bien fait quoi!

Donc, le looser il va se promener avec ses enfants au Parc de Yellowstone. C'est un gentil Papa et il veille à ce que sa fille de 7 ans mette des couches car elle fait encore pipi au lit. Durant le week-end, ils tombent sur un camp militaire drôlement important avec des Zélicoptères qui font zuiiiiiiii zuiiiiiiii et des soldats qui courent partout en prenant l'air grave et tout et tout...

Dans la forêt, ils tombent aussi sur un fêlé qui sait tout bien que le gouvernement il fait rien que de nous mentir pour cacher que la fin du monde c'est genre prévu pour jeudi de la semaine prochaine entre 15h et 16h si elle n'est pas à la bourre (la fin du monde)...

Ils finissent par rentrer à Los Angeles mais là, on réalise que cette conne de fin du monde arrive en avance sans prévenir...l'écorce terretre commence d'ailleurs à grave partir en sucette...

Il y a du volcan qui pousse au fond du jardin et de la faille géante qui découpe les supermarchés en deux (véridique...).

Donc, le looser il embarque tout le monde et même le nouveau mec de son ex...

Alors que Los Angeles disparait façon puzzle, ils arrivent à choper un avion et à s'enfuir du méli-mélo de croute terrestre.

Oui, le nouveau mec de la femme, il est vaguement pilote... Du coup, il ne peut pas mourir tout de suite sinon il ne pourrait pas sauver les autres (=les gentils=ceux qui ne piquent pas la femme des autres)...

Le looser, il sait par le fêlé du Parc de Yellowstone qu'il y a des vaisseaux conçus pour sauver une partie de l'Humanité... en Chine... donc l'objectif, c'est la Chine...

Ils en sont loin puisqu'ils arrivent péniblement à Las Vegas... là c'est le bazar total... mais, heureusement pour eux, ils tombent sur un groupe de russes qui regroupent tous les clichés possibles sur les russes (un méchant mafieux vociférant, sa pute qui minaude, ses deux zenfants très gros et très méchants et Sacha le pilote, le beau gosse slave complètement blond de la mèche...).

Les russes ont un avion mais ils cherchent un copilote...

Ca tombe bien puisque le nouveau mec de l'héroïne, il pilote à peu près...

Tout le monde s'embarque donc dans un très gros navion plein de Bentley (?)...

Ils arrivent à partir juste avant que Las Vegas parte en couille total...

La petite équipe fait connaissance dans le navion... pendant que la Terre, en bas, part en vrille façon Choucroute Royale...

On se dit que la pute russe et le méchant mafieux vont vite mourir rapport à la morale qui doit rester sauve dans tout bon film catastrophe américain...

On a un doute pour les enfants... ils sont drôlement méchants mais ce sont des enfants quand même...

On verra quoi!

Las Végas-La Chine, c'est drôlement loin mais heureusement comme l'écorce terrestre elle fait du flipper sur la terre, en quelques heures, ils se retrouvent à survoler la Chine...

Pratique.

Là, ils arrivent vaguement à attérir au milieu des montagnes mais Sacha, le pilote, meurt...

Normal, il se tapait la pute russe qui était censée être la compagne officielle du mafieux...

T'es jamais récompensé à te taper la femmes des autres dans un film catastrophe américain.

Il ne devait pas savoir ça le Sacha...

En voilà donc un de puni!

A ce moment-là, l'équipe rejoint les gros vaisseaux construits par le G8 pour sauver l'Humanité.

En fait, l'Humanité c'est  :

- des oeuvres d'art (David, la Joconde...);
- des zanimaux;
- des gros riches qui ont financé le projet.


Le mafieux fait bien sur partie de la dernière catégorie quoique il pourrait également concourrir pour la seconde...

Enfin, du coup, il entre dans la base avec ses gros et méchants enfants et abandonne derrière les grilles sa pute et la famille recomposée américaine...

Les américains et la pute russe sont drolement pas content...

Heureusement pour eux, ils parviennent à rentrer dans la base grâce à un ouvrier chinois qui a les clés...

Ouais, ils ont drôlement du cul, quoi!

Ils tentent donc de pénétrer dans un vaisseau avant qu'un tsunami géant ne submerge la Chine mais c'est drôlement dur... (ho hisse la saucisse...)

C'est là que le réalisateur il a du se rendre compte que c'était bientôt la fin du film et que les gens à la moralité pas bien nette étaient encore vivant... (la pute russe, le mafieux, le nouveau copain de l'héroïne)

En l'espace de quelques minutes, la pute russe meurt noyée, et le nouveau mec de l'héroïne se fait broyer dans des engrenages...

L'héroïne se remet assez vite du traumatisme en tapant des smacks à son ex comme au premier jour...

La pute russe, à vrai dire, tout le monde s'en fout, elle meurt mais personne ne semble avoir remarqué... On aperçoit juste un sac Vuitton flotter en arrière plan...

Entretemps, le méchant mafieux meurt aussi en sauvant ses méchants enfants d'une mort certaine...

Le tsunami géant arrive, c'est un peu compliqué car quelqu'un à mal fermé la porte mais finalement, ça va.

Ca va tellement bien dis donc que la petite fille annonce triomphante qu'elle ne fait plus pipi au lit (c'est aussi peut-être parcequ'elle n'a pas fait une nuit normale depuis 456 heures ou alors c'est parceque sa famille décomposée s'est recomposée grâce à la fin du monde!)

L'Humanité est sauve.

Et la moralité aussi!

Repost 0
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 14:13

 

Bon, ben, ça devait arriver...

 

C'est arrivé.

 

C'est "liquidation totale" chez nos Mamans à la recherche de l'amour...

 

...

 

Marie-Jo passe la journée chez son dernier prétendant : Paul.

 

Comme on le pressentait, tout se déroule plutôt bien.

 

Chez Marie-Jo, la timidité ne dure jamais très longtemps, une fois les enfants de Paul rencontrés, elle reprend ses barrissements habituels. Elle visite la maison et très vite se croit chez elle. On assistera donc à une scène surréaliste où Marie-Jo trie un sac de linge sale...

 

Les chaussettes de Paul et autres culottes des enfants volent dans la pièce...

 

C'est sur qu'elle est à l'aise Marie-Jo.

 

Paul ricane nerveusement.

 

On compatit.

 

Vous auriez envie que vos slips sales et autres chaussettes transpirantes soient exposées à la télé par une hyperactive vociférante.

 

?

 

Bref.

 

La journée se poursuit dans la cuisine.

 

Marie-Jo n'arrête pas de dire que les enfants de Paul sont géééééééééniaux.

 

Les enfants la regardent pourtant avec un air consterné dubitatif et le garçon lâchera même un "mouais" quand Marie-Jo lui demande ses impressions...

 

Une fois toutes les gesticulations et tous les hurlements possibles accomplis, Paul emmène sa "douce" faire de la moto... pour une destination inconnue...

 

On commence à avoir l'imagination qui vagabonde...

 

Une escapade au sommet d'une montagne pour se bécoter avec la Provence à ses pieds... ?

 

Un crochet par une guinguette romantique pour boire une coupette les pieds dans l'eau... ?

 

Un arrêt pour s'allonger dans les champs de lavande et vibrer au rythme du mistral... ?

 

Bon, ben, vous oubliez tout ça.

 

Paul emmène Marie-Jo chez Pôpô-Môman...

 

A voir les deux énergumènes, on pourrait même dire Pépé-Mémé...

 

Marie-Jo est un peu sous le choc, elle croit à une blague mais elle doit se rendre à l'évidence :  pour leur journée de retrouvaille, Paul a choisi de siroter un rosé tiède en compagnie de deux vieux sous un arbre...

 

Marie-Jo fait bonne figure ("hihihihi").

 

Nos quatre compagnons boivent donc un verre de piquette locale rosé...

 

A un moment, à court de hululement, Marie-Jo décide de faire un tour aux toilettes.

 

S'ensuivra une discussion passionnante avec Paul, sa mère et Marie-Jo sur le positionnement de l'interrupteur des toilettes...

 

Pour votre information, chez les parents de Paul, l'interrupteur des toilettes se trouve à gauche et à l'extérieur!!!

 

Passionnant, non?

 

Des fois, on se dit que ce n'est pas si mal que ce soit le dernier épisode du programme...

 

Pour résoudre cette question d'interrupteur, Paul va même aider Marie-Jo. Ils en profitent pour se rouler des pelles devant les chiottes de Pépé-Mémé...

 

On avait prédit une escapade romantique, n'est-ce pas?

 

Ben, on n'est pas déçu...

 

Pendant ce temps, Pépé vide la bouteille...

 

C'est peut-être pour ça qu'en revenant, Marie-Jo se voit poser une étonnante question que je vous propose de mettre sur le compte de la boisson sénilité...

 

"Et alors, vous avez consommé?" qu'il dit tout émoustillé.

 

C'est qu'il est encore vert Papi...

 

Tout le monde rigole à la blague du Pépé lubrique...

 

Marie-Jo promet de le tenir au courant...

 

La classe quoi!


La fin de journée se termine par une visite chez Tata Jeanine dans un canapé où Paul offre un bouquet de roses à sa Belle...

Marie-Jo lui dit qu'elle a un secret pour lui...

Elle lui souffle donc à l'oreille son secret drôlement secret, à 21h30 sur M6... "je t'aime"...
 

Après cette belle journée, Marie-Jo convoque ses deux derniers prétendants chez elle.

 

On s'attend à ce que la nouvelle tombe : elle choisit Paul pour se faire secouer l'abricot continuer l'aventure.

 

Et ben, non!

 

Elle annonce aux prétendants qu'ils se succéderont pour passer une journée avec elle et ses enfants au camping.

 

Paul fait bonne figure.

 

Mais, personne ne comprend bien l'intérêt de faire durer l'épreuve le plaisir...

 

On se tape donc les vacances au camping avec Marie-Jo...

 

Moi, qui suis campingophobe...

 

Dans mon canapé, j'ai respiré, fait la position du lotus, pensé à la France, tout ça...

 

Ca a été dur, surtout que Marie-Jo ne nous a rien épargnée...

 

Du plantage de tente sur un sol caillouteux, à la piscine grouillante avec cheveux et pansements flottants, du barbecue collectif, à l'apéro sur la table pliante en plastoque bleu...

 

Ce qui est bien, c'est que les prétendants, eux, ont beaucoup aimé. Ils sont donc dans le même esprit et ça c'est positif...

 

Donc le militaire arrive avec ses deux filles.

 

Une fois au bord de la piscine, Marie-Jo se livre...

 

"Au début, je te trouvais éteint puis après j'ai découvert tes dents!!! tes qualités de déconneur... ".

 

Après en gros, elle lui explique que sa relation avec lui tient davantage de "Salut les copains" que de "Hot magazine, hors série L'amour au Camping"...

 

C'était bien la peine que les enfants se rencontrent et de se taper une journée en tongs et en moule-bite à bouffer des chips grasses dans un camping de beaufs...

 

Le jour d'après, Paul arrive.

 

Glapissements, rugissements, hululements habituels...

 

On baisse le volume pour supporter.

 

La journée se déroule parfaitement.

 

Je passe sur les vertus du barbecue "entre mecs"... développées par Paul.

 

Quelques jours plus tard, Marie-Jo convoque ses prétendants dans un parc d'Avignon qui surplombe la ville...

 

Comme dirait Cassiopée, les mauvaises nouvelles sont toujours annoncées dans des lieux propices au suicide...

 

C'est bizarre mais c'est comme ça...

 

Comme prévu, Marie-Jo annonce qu'elle est tombée amoureuse de Paul et que le militaire peut continuer à jouer aux petits soldats tout seul...

 

En conclusion, on apprendra que Marie-Jo et Paul vivent ensemble le week-end car Paul se repose les tympans travaille la semaine et Marie-Jo tient à son indépendance.

 

...

 

Sophie-Diams, elle aussi, assume ses choix.

 

Elle a choisi Cédric pour sa "bouille de bébé"...

 

Elle se tape donc des conversations de bébé.

 

La fine équipe part en vacances au Pays Basque.

 

Seulement voilà, la petite Lila n'a encore jamais vu sa mère accompagnée d'un garçon.

 

Tout ne tourne donc plus autour de son petit nombril d'enfant de 5 ans casse-couille comme pas deux.

 

Elle alterne moments de gentillesse et crises de nerfs.

 

C'est terrible mais on peut lire dans ses yeux toute la malice la perversité des enfants...

 

Sophie-Diams tente donc de s'en débarrasser quelques heures (Club Mickey, Nounou...) pour pouvoir faire une quequette party approfondir sa relation avec Cédric...

 

Évidemment, elle se fracasse toujours contre un esprit d'enfant de trois ans qui marmonne des mots incompréhensibles...

 

Cédric a pourtant pris une initiative.

 

Il a loué une bouée tirée par un bateau.

 

Seulement voilà, Sophie-Diams a la phobie de l'eau...

 

Quel choix judicieux, n'est ce pas...

 

On assiste donc impuissant à une malheureuse scène ou Sophie-Diams s'agrippe à la bouée comme si sa vie en dépendait. Cédric vole dans l'eau à chaque virage...

 

En revenant sur la terre ferme, Sophie-Diams retire ses ongles de la bouée et la dispute éclate.

 

Les qualités de communication de Cédric font le reste...

 

Finalement, en fin de journée, ils se réconcilient sur l'oreiller?...

 

Ils ont donc passé leur seule journée tranquille sans Lila... à se disputer pour une sombre histoire de bouée géante...

 

Lors de la soirée au restaurant, après un verre d'alcool la magie opère à nouveau entre les deux...

 

En entendant marmonner parler Cédric, on comprend bien que c'est avant tout son physique qui plaît à Sophie-Diams.

 

Et elle l'assume.

 

Avec une coupette dans le nez, elle retrouve aussitôt sa libido son attirance pour Cédric...

 

A la fin de l'émission, on apprendra que Sophie-Diams a déménagé à Marseille mais que leur relation connaît beaucoup de hauts et de bas...

 

Ah bon?????

 

C'est étonnant ça!

 

...

 

On retrouve également notre Angie nationale.

 

Elle a l'air complètement épanouie dans les rues de Nevers.

 

Heureuse d'être une mère de cinq enfants à la recherche de l'amour et sans doute soulagée de s'être débarrassée de sa drôle de bande de cas sociaux...

 

Elle n'a quand même pas peur de s'en recoller une louchée car elle se replonge dans les lettres envoyées par des prétendants qu'elle n'avait pas sélectionnés... et elle repasse une annonce...

 

Elle en veux encore quoi!

...

 

Pendant ce temps, Kathia continue de vibrer avec Patrick...

 

Ils décident de partir en vacances...

 

Patrick quitte donc sa maison écologique en fibre de papaye pour rejoindre Kathia gare Montparnasse, direction la Bretagne!

 

Kathia a réservé des cabanes dans les bois...

 

Pour une fois que Patrick pensait pouvoir prendre une douche chaude et faire popo dans des cabinets en marbre, c'est raté!

 

Oui, les cabanes sont sans eau, sans électricité...

 

La voix off précise "très proches et respectueuses de la nature..."

 

On se dit surtout que c'est reparti pour chier dans la sciure, s'éclairer à la bougie et se laver dans le torrent glacé...

 

Sacha, le fils de Kathia, a la chance d'avoir une cabane pour lui tout seul pour que sa mère et Patrick puisse faire la fête du slip tranquille se retrouver un peu.

 

Les vacances se déroulent bien pour eux.

 

On se fait chier quoi!


Un soir, au restaurant, Patrick tend à Kathia une petite boîte...

On pense à une bague, une demande en mariage...

Et bien non, Kathia se tape une clé!

La clé de la maison écologique en paille des trois petits cochons de Patrick.
 

Puis, Kathia organise une rencontre avec ses parents et sa sœur.

 

C''est la séquence émotion du programme.

 

Tout le monde pleure de joie.

 

C'est vrai que c'est touchant car ils ont tous l'air heureux de ce qui se passe...

 

On se prend au jeu et on a la larme qui pointe.

 

Comme ça, un lundi soir de novembre devant sa télé...

 

Oui, je sais, c'est pathétique...

 

C'est pour ça que je ne suis pas mécontent que ça s'arrête ces conneries!

 

A la fin de l'émission, une petite phrase apparaît sur le bas de l'écran pendant quelques secondes : "à ce jour, Kathia et Patrick ne sont plus ensemble"...

 

Snif, quoi!

 

...

 

Évidemment, il s'agit du dernier débrief des "Mamans à la recherche de l'amour"...

 

Merci pour tous vos messages qui m'ont bien fait plaisir...

 

Coucou au Géant des Carpates (prétendant d'Angie) et à Ludovic (prétendant de Sophie) qui traînent par ici, je crois...

 

Le blog va désormais reprendre une activité normale... un peu moins centrée sur la télé!

Repost 0
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 16:44



Bon, ça commence à sentir la fin chez nos Mamans...

Certaines tombent amoureuses, d'autres tombent... de haut...!


Chez Marie-Jo, ça commençait fort hier soir...

 

C'était une sorte de soirée pique-nique.

 

Au départ, tout le monde a fait une salade de fruits en tripotant joyeusement les fruits avec ses doigts.

 

Ca coulait, ça jutait, ça tripatouillait... c'est une soirée refilage de grippe A ou quoi ?

 

Si il y en a un qui a une chtouille, tout le monde l'a c'est clair!

 

Et personnellement, je ne mettrai pas ma main au feu que tout le monde il est bien sain de partout...

 

Bref!

 

Et puis après, Marie-Jo est allée acheter les pizzas avec Paul. Celui avec qui elle fait des bisous derrière les fourrés.

 

Là, c'est devenu à nouveau un peu torride. En attendant que la "trois fromages" soit cuite, Marie-Jo et Paul se sont rapprochés puis embrassés, puis serrés dans leur bras... Marie-Jo est heureuse car elle a trouvé un homme qui lui fait de l'effet... des picoti-picota dans le fond du slip quoi...! C'était beau, touchant, et de plus en plus chaud chaud chaud... quand soudain :

 

"Uuuuuuuuune trois fromages supplément chorizoooooooooooo!!!!!! C'est pour qui?????"

 

Bon, ben là, forcément, ça a un peu cassé le moment langoureux...

 

Ils sont remontés tout penauds avec leur "trois fromages" fumante sous le bras...

 

La soirée se passe plutôt bien alors que Dany, un des prétendants un peu bougon, fait la tronche...

 

On aura l'occasion d'en apprendre un peu plus sur ce mystérieux Dany car Marie-Jo décide de passer une journée au domicile de ses prétendants.

 

En attendant, elle dégage Monsieur Bisous qui lui tape des grosses bises mouillées pour l'occasion.

 

Et elle part donc chez le mystérieux Dany.

 

C'est parti pour 3 heures de bagnole alors qu'il habite dans le même département...

 

Comme dit Marie-Jo avec humour "c'est la pampa"...

 

C'est limite gentil pour décrire ce village qui semble sorti de nowhere.

 

- Penser à prévenir Frédéric Lopez d'une nouvelle idée de lieu reculé pour tourner un épisode de "Rendez-vous en Terre inconnue"...-

 

Une fois arrivée, Marie-Jo découvre l'étendue du désastre du paysage... Il n'y a personne en vue à part les animaux de Dany, des chevaux, des chèvres qui errent dans ce "no mans land" en semblant chercher la sortie...

 

- Penser à prévenir le réalisateur de "Resident Evil" que Raccoon City existe en vrai près d'Avignon, parfait pour tourner la suite -

 

Marie-Jo a le moral dans les semelles devant cette campagne drôlement campagnarde. Elle baisse même le son de sa voix. Ca repose les tympans vous me direz mais on a l'impression que ce n'est plus notre Marie-Jo... Celle qui parle en hululant hurlant.

Et puis, Dany commence à faire son numéro.

 

- Penser à prévenir Dany Boon qu'une suite à "Bienvenue chez les Ch'tis" est envisageable dans ce lieu étrange peuplé de personnes à l'accent curieux et aux mœurs douteuses...-

 

Dany commence à parler d'avenir et bouscule Marie-Jo qui nous sort le grand jeu de "Pour l'instant, je veux encore habiter avec mes z'enfants, chez moi, dans mon appart". Ben, oui, Marie-Jo ne se voit pas du tout vivre dans un lieu qui ferait passer le désert de Gobi pour la foire du trône un samedi après-midi...

 

Dany commence à sortir son artillerie de macho, les femmes à la maison et tout ce qui suit...

 

- Penser à prévenir Manon des sources qu'on a retrouvé Hugolin et qu'elle ferait mieux de se casser vite fait...-

 

D'ailleurs, Marie-Jo décide de mettre les voiles

 

Elle enchaîne avec le militaire. Désolé, j'ai oublié son nom...

 

Le militaire, c'est encore un autre concept...

 

Il vient chercher Marie-Jo en Fiat Panda avec des sièges customisés camouflage...

 

Il est très fier de montrer les pistolets qui trônent sur la télévision...

 

Son appart ressemble à un vrai champ de bataille (c'est sans doute voulu pour rester dans le thème...) : serpillères qui trainent, bordel dans la chambre des enfants...

 

Il n'a pas enlevé les décorations de noël (l'émission est tournée en plein été). Marie-Jo constate avec effarement qu'un Père Noël au rouge délavé pendouille au balcon...
 

Marie-Jo est un peu refroidie par cette ambiance glauquissime un peu étrange...

 

Les deux filles du militaire arrivent. Elles semblent heureuses de découvrir Marie-Jo puis la plus grande lui annonce texto :

 

"Maintenant, on va aller plage de la Gouine pour faire du Kart à Pédales..."

 

L'espace d'une seconde, je me suis demandé s'il n'y avait pas un message subliminal.

 

Mais, en fait, non. La petite équipe a donc passé un après-midi bien sympathique à faire du kart à pédales au bord de la plage de la Gouine...
 

...

 

Du côté de Kathia, ça se passe plutôt bien.

 

Elle a dessoûlé de l'autre jour et elle est toujours amoureuse de Patrick, le vieux beau d'Annecy.

 

Je vous jure, il y a vraiment des cuites qui vous marquent à vie!

 

Pourtant, Kathia n'a toujours pas dégagé Olivier, le décapsuleur.

 

Olivier, il est bien gentil mais il ne se rend pas compte que Kathia et Patrick ont le slip en ébullition.

 

Et puis surtout, il ne se rend pas du tout compte qu'il est à l'opposé de ce que recherche Kathia.

 

Il est sympa mais porte d'étranges tee-shirts d'adolescents des années 90... Kathia qui cherche une épaule rassurante fait deux têtes de plus que lui... Son look djeuns-cool-zyva ne colle pas vraiment avec le style Da-Dame de Kathia...

 

Chez Kathia, il fait pourtant tout ce qu'il faut pour être choisi.

 

Vaisselle, jeux débiles avec le fiston, découpage de gâteau du fils...

Une fois le ménage effectué, Kathia peut enfin lui annoncer la bonne nouvelle!
 

Quand elle lui explique que ça l'intéresse moyen d'aller mettre le nez dans son HLM de banlieue parisienne et qu'elle préfère la villa avec piscine de Patrick puisqu'elle pense le dégager... Olivier fait une drôle de tête... Il se demande comment réagir, il commence par exprimer nerveusement sa déception...

 

Kathia a peur de se faire engueuler comme quoi elle n'a pas respecté la règle du programme tout ça, alors elle pleure en faisant ses gros yeux perdus.

 

Kathia elle a servi de modèle pour les Manga japonais ce n'est pas possible autrement. Elle a des yeux qui font la moitié de son visage.

 

Comme Jeanne (de Jeanne et Serge) :

 


C'est drôlement impressionnant.

 

Enfin, en tout cas, ça marche, Olivier arrête de protester et repart en pleurant...

 

Kathia peut désormais s'afficher avec Patrick. Ces deux là ont le fond du slip qui ronronne. Elle décide donc de lui rendre visite à Annecy.

 

Au bord du lac, Patrick sort le grand jeu : ballade en bateau, dîner aux chandelles, champagne...

 

Kathia est éblouie et s'écrie même : "c'est parfait!".

 

Manifestement, Kathia n'a pas prêté attention aux verres moutarde Popeye dans lesquels ils ont bu le champagne.

 

Et c'est tant mieux!

 

Patrick fait visiter sa maison en authentique parpaings.

 

On a peur pour Kathia qui vit dans une jolie maison blanche parsemée de lierre...

 

En fait, il y a une explication, la maison n'est pas terminée, on apprendra que Patrick construit et vend des maisons écologiques.

 

Donc, chez Patrick, t'as intérêt à aimer le bois car c'est un peu la fête du lambris.

 

Je ne sais pas si tu chies dans la sciure et tu te douches à l'eau de pluie mais en tout cas Kathia est RA-VIE !

 

...

 

Du côté de chez Sophie-Diams, on arrive également au moment où elle découvre les "univers" de ses prétendants.

 

Romuald, le déconneur, lui a concocté une journée sportive (jet-ski) et gastronomique (fruit de mer). Je précise l'ordre car l'inverse aurait été plus délicat.

 

Oui, manger des huitres et faire du jet-ski après, je pense que ça aurait drôlement Bleurp quoi!

 

C'est une bien bonne journée mais on sent que Sophie-Diams a le fond du slip en berne.

 

Ce qui n'est pas le cas quand, le week-end d'après, Sophie-Diams se rend chez Cédric à Marseille.

 

Pourtant, rien de bien original.

 

Plage, soleil et verre entre amis.

 

Le soir, Cédric emmène Sophie-Diams dans son antre.

 

Sophie-Diams fait son inspection générale.

 

Globalement, ça va.


Si, ça va...

Bon, disons que mise à part la vaisselle entassée, les boudins de piscine qui servent de fauteuils et l'écran plat qui prend la moitié de l'appartement, ça va!
 

De la fenêtre on aperçoit Notre Dame de la Garde.

 

Sophie-Diams regarde le monument comme une poule devant une lampe de poche et s'écrie "Mais c'est qui la Dame de la statue?"

 

Ben c'est Chantal Goya gourdasse!

 

Cédric tente une explication mais je n'ai pas tout suivi.

 

En effet, on ne peut pas dire que Cédric ait la diction de Jean d'Ormesson, une fois sur deux M6 met des sous-titres quand il parle.

 

Je ne sais pas comment il faut le prendre...


Sophie-Diams a l'air d'avoir le décodeur...
 

Bref!

 

Tout ça se termine par une Sophie-Diams annonçant son souhait de faire la fête du slip dormir avec Cédric.

 

Elle le choisira en déclarant avoir trouvé l'amour.

 

...

 

Pour Angie, les choses sont difficiles...

 

Elle devait rendre visite à Bilbo-le Hobbit et au Géant des Carpates...

 

Oui, mais voilà, Angie n'a toujours pas eu "la petite flamme", "l'étincelle", le truc qui fait pouet pouet dans le fond du slip quoi!...

 

Du coup, elle annule les dates de sa tournée triomphale et convoque ses deux prétendants à Nevers (encore!!!)...

 

Oui, les malheureux prétendants se retapent 10 heures de bagnole pour atteindre la capitale de la Nièvre...

 

Sachant, qu'ils ont déjà fait ça je ne sais combien de fois les week-ends d'avant...

 

Sachant que Bilbo habite dans les Pyrénées...

 

Sachant que les voies de communication de la Nièvre sont aussi développées qu'en Afrique sub-saharienne...

 

A peine descendus de voiture, encore un peu endoloris par le voyage, Angie leur explique que la petite flamme n'est pas là et que donc elle ne voit pas bien l'intérêt d'aller chez eux...

 

Bilbo s'énerve un peu... on le comprend presque rapport aux 10 heures de bagnole...

 

Oui, 10 heures de voiture pour s'entendre dire "rentre chez toi, tu me fais l'effet d'un plat de nouilles froides de chez Lidl" tout ça en 35 secondes...

 

C'est un peu dur à avaler.


Bilbo est drôlement déçu du retrour sur investissement...(1000 borne x 4 ; cadeaux pour tous les enfants, chanson personnalisée, bouquets...) et il le fait bien sentir, ce qui n'est pas super classe...

On va dire que c'est la fatigue du voyage...
 

Le Géant des Carpates, lui, accuse le coup.

 

Puis, la colonie de vacances se sépare...

 

D'ailleurs comme dans une vraie colonie de vacances, tout le monde pleure et jure de garder contact...

 

...

Repost 0
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 17:23

 

Coucou vous!

 

Désolé pour le retard... j'étais en vacances...

 

Malheureusement Heureusement, j'ai pu regarder la suite des aventures de nos mômans sur M6 replay...

 

Donc, c'est parti pour le debrief!...

 

Figurez-vous que Kathia va drôlement mal...

 

Elle invite Patrick a se bourrer la gueule déguster du vin dans une cave alsacienne...

 

On sait très bien comment ça se passe ces dégustations...

 

C'est toujours une excuse pour se pochtronner la gueule sous couvert d'expérience œnologique ...

 

Et là, ça ne rate pas... au bout de trois minutes, Kathia a l'œil vitreux, Patrick les mains baladeuses... le vigneron s'éclipse avant que tout cela finisse en fête du slip mal.

 

Il faut dire que le sylvaner, ça agresse bien la tête...

 

Du coup, ça glousse, ça ricane, ça chantonne.

 

Kathia pense être amoureuse mais en fait, elle est juste ivre.

 

La preuve : elle complimente Patrick sur sa tenue de vieux beau marseillais un peu louche...

 

Il ne manquerait plus qu'elle lui dise que sa teinture couleur est très naturelle belle.

 

A demie inconsciente, elle finit par entonner "tu me fais tourner la tête..."

 

Il n'y a qu'elle pour ne pas se rendre compte que ce qui lui fait tourner la tête c'est la troisième bouteille de Sylvaner et certainement pas ce sosie de Berlusconi version Canebière.

 

Bref.

 

Ils finissent par remonter en rappel de la cave, se bisouillent et se palpent grossièrement sur le trottoir... alors que Pierre arrive, accompagné du décapsuleur et du fan de Jeanne Mas.

 

Qui a dit "Bonjour l'équipe"?

 

Passons...

 

Donc Pierre voit rouge, lui qui avait commencé à parler déco du futur appart commun avec Kathia...

 

Il la complimente sèchement sur son joli filet de pêche (=son châle)...

 

Kathia est tellement ivre qu'elle ricane sans se rendre compte que Pierre est à deux doigts de la traiter de morue...

 

La soirée est alsacienne glaciale!

 

Le lendemain, on retrouve une Kathia totalement bouleversée car son cœur est tiraillé entre Pierre et Patrick...

 

C'est un peu un "Jules et Jim" moderne... en couleur... entrecoupé de pages de pub... avec des acteurs au rabais...

 

Enfin le suspense ne dure pas bien longtemps. Pierre quitte l'aventure car il n'est pas "partageur"...

 

Ah bon? Kathia est partageuse? J'ai raté un épisode ou bien?

 

Ah! J'oubliais! Le fan de Jeanne Mas déclare sa flamme... Kathia semble n'avoir toujours pas décuvée, elle a les yeux dans le vague car en fait, c'est terrible, mais elle s'en tape complètement...

 

...

 

Pendant ce temps, Sophie-Diams décide d'ouvrir son antre aux trois hommes...

 

Elle annonce, avec son tact légendaire, à sa petite fille de 5 ans qu'un gros mec va venir dormir dans son lit...

 

Réaction de la petite : "Mais il va péter!"

 

Sans commentaire.

 

En attendant que la gamine soit traumatisée à vie à la vue d'un grand gaillard de 35 balais pétant dans son lit "Dora l'exploratrice"... Sophie-Diams emmène tout le monde au zoo...

 

Ca ne va pas relever le niveau cette affaire là...

 

Déjà, qu'on zonait grave en maternelle moyenne section... on a la drôle sensation de redoubler chaque semaine avec Sophie-Diams et sa bande de grands enfants mollassons...

 

A un moment, on assiste à une scène incroyable où Sophie-Diams se fait à moitié agresser par des chèvres.

 

Personne ne bronche et les garçons regardent stoïquement Sophie-Diams hurler à la mort en se faisant ensevelir sous un océan caprin.

 

En revanche, Lila n'intéresse pas du tout les chèvres. Elle parvient quand même à séquestrer un chevreau un peu teubé. Comme les garçons, les chèvres ont bien saisi le potentiel casse-burne de la petite... et tout le monde l'évite.

 

Globalement, tout le monde se fait un peu chier au zoo et nous avec!

 

Cédric veut faire plaisir à la petite fille et lui propose d'acheter une figurine d'animal... Il se pose devant l'hôpital des animaux et demande à Lila de choisir un animal...

 

Avec sa délicatesse et sa courtoisie naturelle, Lila hurle répond : "Je les veux tous!!!!"

 

Cédric achète donc TOUT l'hôpital des animaux...

 

On observe donc avec intérêt les profondes qualités éducatives de Cédric...

 

Pour le remercier, Lila refuse de porter le sac et explique à sa mère que Cédric a acheté l'hôpital des animaux pour lui...

 

On constate donc avec intérêt les profondes qualités humaines de Lila...

 

En arrivant à l'appartement, Cédric, épuisé par cette journée zoo, s'écroule sur le canapé... qu'il ne quittera que le lendemain quand il devra rentrer chez lui, à Marseille!

 

Romuald fait tout ce qu'il faut pour être aimable.

 

Et puis le troisième... ben... il y a troisième? Vous êtes sur? Ah oui, un certain Ludo qui s'entraîne à se confondre avec le papier-peint.

Et il faut bien admettre qu'il n'est pas mauvais dans cette discipline.

 

Pour augmenter le nombre d'adulte (=1), Sophie-Diams a invité sa meilleure amie pour dîner.

 

La pauvre amie a l'air complètement consternée devant les trois adolescents que Sophie-Diams se coltinent depuis des semaines...

 

Tout le monde bouffe des crêpes en tirant la tronche sous les hurlements de la gamine qui casse méticuleusement toutes les pattes des animaux offerts par Cédric.

 

La soirée se termine avec une Sophie-Diams participant à mon concours en proposant de rebaptiser l'émission : "Maman cherche des potes"...

 

Oui, Sophie-Diams est en pleine remise en question... Son attitude de gardien de camps peu féminine serait-elle à l'origine du phénomène "bande de potes"...?

 

Le lendemain, Sophie-Diams capte son troisième prétendant en train de faire le papier-peint, et lui propose de dégager ce qu'il accepte avec soulagement.

 

Elle emmène Cédric pour déjeuner. Là, on se rend compte du grand problème de communication de Cédric... en fait, le malheureux dispose d'un vocabulaire de 100 mots à tout casser...

 

Rien d'anormal pour un niveau maternelle moyenne section, vous me direz...

 

Il n'arrive donc simplement pas à exprimer ce qu'il ressent... autrement qu'en ricanant et en agitant vainement un des rares mots qu'il maîtrise (oui/non, gentil/méchant, bon/pas bon, froid/chaud, cool/pas cool, route, table, cuillère, maison, voiture, soleil...).

 

...

 

Du côté d'Angie, on se tape encore des journées interminables dans son chalet savoyard de banlieue parisienne...

 

On se croirait dans une colonie de vacances... ça fait des gâteaux brûlés, des brochettes au barbecue, des blagues potaches...

 

Angie invite ses ami(e)s pour juger sa pêche...

 

Et les amies hallucinent complètement de la récolte foirée d'Angie...


On tourne donc en rond... Bilbo le Hobbit, il est sympa mais il n'est pas très beau ; le Géant des Carpates, il est attachant mais il n'a pas de boulot, Ours Brun, il est gentil mais il n'a pas d'humour.


...


Du côté de Marie-Jo, ça glandouille au soleil.

On attend l'arrivée des enfants.


Marie-Jo est toujours un peu excessive (ah bon?), elle glapit quand la voiture approche, elle barrit quand elle aperçoit ses enfants à l'intérieur, elle brame quand son garçon sort de la voiture.


Et puis, elle se jette sur lui telle une lionne sur une gazelle...


On entendra ces mots..."mais arrête Maman, tu m'étouffes..."


L'après-midi se passe au bord de la piscine... sans Dan, le plus âgé des prétendants...


Il expliquera à la fille de Marie-Jo qu'il a le tympan en convalescence...


Quand on entend meugler Marie-Jo du soir au matin, on comprend et... on compatit.


Pourtant, cette dernière le convoque pour lui dire qu'elle trouve ça nul qu'il ne se baigne pas et qu'il ne joue pas au ping-pong...


Dan a donc tout gagné... un tympan en moins + rasage de bouc + teinture de cheveux = largage en règle par Marie-Jo qui nous ressort le coup de "tu es quelqu'un de formidable alors on reste copain quand même"


L'après-midi continue. La caméra ne nous épargne rien... gros plan sur le service trois pièces de ces messieurs, zoom sur les quenottes déglinguées du militaire de service, arrêt sur image des prétendants bedonnants en pleine "bombe" dans la piscine...


On est prêt à crier "au secours!"

Heureusement, c'est la fin!

Rendez-vous la semaine prochaine...!

Repost 0
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 11:47

 

 

Hier soir, M6 a été drolement radin.

 

Nous n'avons eu droit qu'à un seul épisode des Mamans à la recherche des emmerdes de l'amour.

Heureusement, le programme est court en temps mais dense en conneries!

Miam, quoi!


...
 

Sophie-Diams continue dans l'art du grand n'importe quoi.

 

Un coup, je suis douce comme une biquette énamourée, un coup je suis sèche comme un vieux bouc prêt à charger

 

Son cœur balance entre Romuald, le sportif trop plein d'humour et Cédric, le marseillais de Martinique qui parle avec ses yeux...

 

Chacun aura son moment de gloire, chacun aura son moment de disgrâce.

 

Avec Cédric, on continue, sur le fameux mode "on se comprend par le regard, pas besoin de parler...". Surtout que dès que Cédric l'ouvre, Sophie-Diams lui tombe dessus.

 

Il préfère donc continuer à parler avec ses yeux plutôt qu'avec sa bouche...

 

Ca fonctionne très bien puisque Sophie-Diams finit par lui faire un bisou.

 

Sophie-Diams présente sa fille à ses prétendants.

 

Parfait pour améliorer la grande communication du groupe.

 

Une gamine de 5 ans qui glapit des bouts de chanson à tue-tête, il n'y a pas mieux pour entamer une discussion approfondie autour de la vision du couple.

Déjà que le niveau de la conversation n'était pas bien élevé, là, tout le monde chante avec la gamine pour faire genre "je kiffe trop les z'enfants".

Au moins, tout le monde est au niveau : maternelle moyenne section que je vous disais la semaine dernière!

Après, tout le monde part faire du bateau.

Dans le bateau de Sophie-Diams et Cédric, la gamine de 5 ans prend les manettes et essaie de saborder le bateau des autres prétendants histoire de faire le ménage pour sa mère. 

Sophie-Diams se met à rêver et dit :

"On est une vraie petite famille"

Le regard de Cédric en dit long sur son enthousiasme...

...

 

Pendant ce temps, en Alsace, Kathia continue à découvrir ses hommes.

 

Au moment, où elle les rejoint sur une terrasse, Bruno-le-goujat est là.

 

Après s'en être pris plein la tête la semaine dernière, il revient l'air de rien.

 

En fait, il faut savoir que l'émission "Maman cherche l'amour" est encore une fois tombée dans le paranormal...

Marius est entré dans le corps de Bruno.

 

Oui, l'esprit du prétendant de Sophie-Diams qui avait le cerveau d'une poule et ne comprenait rien à rien a pris possession du corps de Bruno.

 

On arrive donc au même dialogue surréaliste.

 

Kathia fait gentiment à comprendre à Bruno qu'il faut qu'il s'en aille.

 

Bruno insiste en baragouinant des phrases insensées.

 

Kathia monte le ton mais Bruno continue à répondre à côté de la plaque.

 

Énervée, Kathia, lui dit alors :

 

"Mais tu n'as pas compris le message???"

 

Bruno-Marius répond :

 

"Mais quel message?"

 

Kathia hésite un instant à lui jeter des rasades d'eau bénite en psalmodiant "Marius sort de ce corps!!!"... mais elle préfère faire ses grands yeux ronds d'institutrice pas contente du tout du tout du tout.

 

Bruno-Marius finira par partir à coups de pied au cul.

 

Kathia emmène deux hommes découvrir sa maison et son fils.

 

Il y a Patrick, habillé tout de blanc, avec des cheveux teints noir corbeaux et un autre tout timide.

 

Le Patrick fait chavirer Kathia avec son accent et son bagout du sud. C'est un peu une caricature vivante du vieux beau du vieux port mais il est sympa Patrick!

 

Quand au timide, ben il est drôlement timide quoi!

 

Kathia le coince entre deux plantes vertes et lui demande de se livrer un peu...

 

Le même phénomène que la semaine dernière avec Monsieur Bisous se produit.

 

Les timides acculés à parler d'eux font un peu n'importe quoi.

 

Le timide réfléchit nerveusement et se jette à l'eau en déclarant : "Je suis fan de Mylène Farmer et de Jeanne Mas et j'aime beaucoup bricoler dans ma maison"

 

Kathia a un peu envie de lui répondre :"ben tu rentres chez toi, tu mets "en rouge et noir " en fond sonore et tu attaques le carrelage de la cuisine, et surtout tu me fous la paix"...

 

...

 

Marie-Jo emmène toute sa compagnie créole troupe en Camargue.

Ils montent dans une charrette et se promènent au milieu des taureaux effarés par un tel spectacle. Une vachette glapissant au milieu de cinq taurillons aux hormones en chou-fleur... Les taureaux camarguais, pénards dans leur champ, n'avaient jamais vu un truc pareil...

 

Marie-Jo est bien téméraire, elle décide de redonner une chance à Monsieur Bisous en allant discuter un peu avec lui.

 

Là, on s'attend au pire, qu'il lui dise encore n'importe quoi "Bonjour, je suis Monsieur Zizi..."

 

Et effectivement, après lui avoir dit qu'il s'en voulait de ne pas avoir su lui parler la semaine dernière, Marie-Jo reprend espoir.

 

"Ben, alors, qu'est ce que tu as à me dire!!!"

 

Monsieur Bisous est à nouveau mal à l'aise. Il baragouine des trucs confus. On s'attend au pire. Il finit par lâcher.

 

"Ben, je ressens comme un semblant de petit quelque chose"

 

Voilà, c'est tout ce qu'on aura ce soir de la part de Monsieur Bisous.

 

C'est vrai qu'il nous avait habitué à mieux!

 

Marie-Jo fait son optimiste "ben y'a du mieux!" qu'elle dit juste avant d'emmener Paul en ballade pour lui rouler des pelles.

 

...

 

Du côté de Nevers, Angie espère avoir éliminée tous les tocards, histoire de pouvoir se concentrer sur son but : éliminer toustes ces têtes d'abrutis trouver l'amour!

 

Le Géant des Carpates, Bilbo le Hobbit, Ours Brun...

 

Il y a du lourd chez Angie.

 

Comme elle n'est pas à un truc absurde près, elle emmène ses prétendants dans un chalet en région parisienne...

 

Elle aurait pu aussi bien choisir un mas provençal à Cancale ou une chaumière normande à Palavas-les-Flots.


C'est Angie, quoi!
 

Donc, là, elle arrive dans un chalet savoyard fort joli, dans un pré bordant une base de loisir avec lac artificiel et pédalos pour à gogo...

 

Les hommes arrivent et visitent le chalet en faisant des blagues graveleuses sur la chambre d'Angie.

 

Bilbo emmène sa dulcinée faire du pédalo. Il joue sa carte à fond. Angie est bien d'accord pour constater que Bilbo a tout plein de qualités. Oui, mais voilà, elle a un joker pour ne pas aller plus loin avec lui...

 

"Ouais, mais il faut la petite étincelle"

 

Chaque année, on y a droit au coup de la "petite étincelle"...

 

Le mec est toujours l'homme idéal, parfait, oui mais voilà, il n'y a pas de petite étincelle donc il peut se la coller derrière l'oreille et rentrer chez lui en pleurant.

 

Le coup de la petite étincelle, ça permet de ne pas dire que physiquement parlant, c'est juste pas possible...

 

En revanche, avec le Géant des Carpates, on a remis le gaz puisqu'il y a bien la petite étincelle. Angie n'arrive pas à le regarder plus de trois secondes dans les yeux... sans rougir comme une écolière.

...

Voilà pour ce brillant épisode!

Sinon, merci à tous ceux qui ont suggéré de nouveaux noms pour ce programme...

Voici les meilleurs...

Maman est dans le pré, complètement larguée

Maman cherche du secours

Maman nous fout la honte

Maman va nous envoyer chez le psy

Maman, fais attention, ils arrivent!!!

Maman cherche la fuite

Maman cherche du lourd
 

Repost 0
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 00:15

 

Hier soir M6 nous a encore drôlement gâté...

 

Du côté de la Normandie et de Sophie-Diams, on navigue péniblement entre douceur lénifiante et virilité abrupte.

 

Ludovic a manifestement bien cerné la double personnalité de Sophie-Diams.

 

Il lui lit un poème de CM2 un poil lyrique mais pour compenser immédiatement cet accès de mièvrerie tendresse il lui offre le maillot de foot d'Anelka...

 

C'est bizarre hein?

 

Et bien, Sophie-Diams est ravie.

 

Elle est comme ça Sophie-Diams, un peu princesse médiévale, un peu catcheuse est-allemande.

 

Elle n'arrête pas de proposer des activités viriles en demandant à ses hommes d'être attentionnés comme des marquis poudrés.

 

Faut suivre quoi!

 

Et puis vient le moment de se séparer de quelqu'un...

 

On se dit que le choix tombe un peu sous le sens...

 

Et effectivement, elle demande à Marius de la rejoindre pour lui régler son compte parler un peu.

 

Le condamné à mort Marius se lève et rejoint donc la normande pour une discussion apocalyptique comme lui seul en a le secret.

 

Sophie-Diams commence à sortir toutes les phrases types pour se justifier de le dégager :

 

"Tu sais, ce n'est pas facile pour moi, j'ai un choix à faire et c'est vraiment dur mais voilà, je sens moins d'affinités alors il faut arrêter de jouer la comédie, je veux être sincère même si ce n'est pas évident à dire..."

 

Sophie-Diams sort méticuleusement toutes les phrases bien polies et convenues pour dire "Casse toi pauvre naze, t'es un handicapé du langage" mais Marius ne voit rien venir et regarde Sophie-Diams comme une poule naine devant un couteau à daims.

 

Sophie-Diams s'enfonce continue son discours-type de téléréalité ("tu es quelqu'un de formidable, mais je te dégage") en espérant que Marius réagisse. Mais rien. Elle poursuit donc en mode pilote automatique :

 

"Tu vois, c'est difficile pour moi, je n'aime pas faire ça, dire au revoir à quelqu'un c'est dur même s'il n'y pas trop d'atomes crochus..."

 

Marius reste aussi circonspect qu'une carpe autiste.

 

Sophie-Diams conclut donc :

 

"Il y a donc malheureusement quelqu'un qui doit partir"

 

Marius continue à la regarder avec son regard de gallinacée lobotomisée puis s'écrie :

 

"Ah bon, mais qui ?"

 

Le regard de Sophie-Diams en dit long. Elle ajoute, prise de court par tant de bêtise :

 

"Ben, c'est toi qui pars..."

 

Elle est consternée. Mais elle est aussi soulagée de se débarrasser du plus étrange candidat qu'ait connu l'émission en deux années d'existence.

 

Elle rejoint les autres pour des activités toujours aussi féminines : kayak, parcours aventure ou billard...

 

Avec Cédric, le marseillais de Martinique elle continue sur le mode "on vit un truc incroyable, tout passe par les yeux" mais ils ont des échanges niveau maternelle moyenne section, donc on s'inquiète un peu pour la suite...

 

...

 

Pendant ce temps, Kathia, la fée-clochette strasbourgeoise continue à découvrir l'étendue des dégâts ses hommes.

 

Olivier, le décapsuleur vivant d'Orangina en fait des tonnes pour lui faire oublier sa dentition chaotique : cadeaux, dessin d'enfant, message filmé de son fils...

 

Il a aussi une très belle attention.

 

Kathia avait déclaré vouloir faire son shopping à New-York avec une mallette de billets verts.

 

Olivier lui offre donc, dans un coffre, un premier billet vert...

 

Kathia est émue aux larmes devant tant de problèmes bucco-dentaires gentillesse.

 

On a un peu envie de lui souffler qu'avec son job d'éducateur en banlieue parisienne, avec Olivier elle risque plutôt de se retrouver à pousser un caddy à Velizy 2 avec un porte monnaie quechua.

 

Mais bon.

 

Peut-être le sait-elle... et c'est pour ça qu'elle pleure nerveusement...

 

Kathia en profite également pour régler son compte à son prétendant-chef d'entreprise-goujat.

 

Celui-là est très fort... il cumule les gaffes et les fautes de savoir-vivre.

 

Ben quand même, draguer la boulangère, insinuer que le fils de Kathia est déséquilibré, ne pas attendre Kathia pour commencer à attaquer son assiette au restaurant ou regarder stoïquement Kathia payer le parking en commentant "ah, c'est pas si cher"... c'est une graine de champion du monde catégorie malotru.

 

Kathia lâchera ces phrases mémorables :

 

"Il me prend pour un lapin de 6 semaines"

 

"Il a craqué son slip".

 

Bravo Kathia.

 

Et puis, Kathia retrouve notre ami le mort.

 

Vous savez, celui qui est mort-mais-tout-bien-revenu-du-paradis...

 

On sent que Kathia voudrait s'en débarrasser vite fait proprement.

 

C'est peut-être pour cela qu'elle le convoque sur un pont... avec un pieu et une gousse d'ail dans le sac à main.

 

Heureusement pour elle, le mort-vivant lui avoue qu'il a rencontré un ange quelqu'un d'autre et qu'il aimerait la rejoindre au paradis. Kathia est soulagée et le raccompagne aux portes de l'enfer sa voiture.

 

Elle jette son pieu et sa gousse d'ail dans le Rhin et rejoint Pierre avec qui elle se sent enfin vibrer. Là aussi, ça se regarde en échangeant des banalités mais on est heureux de voir ces grands enfants se comporter comme des adolescents qui ont la nouille qui pique.

 

...

 

Pendant ce temps, du côté de Nevers, Angie doit faire face à ses cas sociaux hommes.

 

Elle les emmène en salle de sport sans présager de la catastrophe qui s'annonce au vue du surpoids généralisé de ses prétendants.

 

Là, c'est un festival.

 

Un des prétendants s'est déguisé mais honnêtement il ne dépareille pas dans le groupe. Cheveux hirsutes, short remonté, lunettes improbables... on le distingue tout juste des autres candidats.

 

Un des prétendants se plaint de son dos et commence à maudire Angie sur 13 générations parce qu'elle le force à faire du sport.

 

Un des prétendants commence à faire des blagues graveleuses sur ses bijoux de famille qui l'empêchent de tenir certaines positions.

 

Devant tant de méchanceté et de vulgarité, Angie ne sait plus très bien où elle en est.

 

Par la suite, elle décide d'emmener trois de ses monstres hommes dans un spa.

 

Il y a le Bilbo le Hobbit, le Géant des Carpates et Gros Petit ours brun.

 

C'est un peu Disneyland du côté de Nevers.

 

Je vous jure, on n'échappe à rien au niveau des images. Du Géant des Carpates qui prend sa douche à Bilbo le Hobbit qui se fait masser ses aisselles frisées en passant par Petit Ours Brun qui ronronne dans un jacuzzi...

 

Avec "Maman cherche l'amour", t'es pas toujours à la fête devant ton écran...

 

A un moment Angie se démet les cervicales pour mater les fesses du Géant des Carpates sous la douche...

 

On a peur. On commence à avoir le dîner qui remonte. Et puis, on constate avec soulagement que le Géant des Carpates a gardé sa bâche son maillot de bain.

 

Entre tous ces personnages étranges, Angie hésite.

 

Il y a bien Thierry mais il est un peu Bilbo le Hobbit sur les bords. C'est un garçon adorable, il lui chante des chansons, lui offre des cadeaux mais voilà, physiquement, le courant ne passe pas. Angie n'a pas envie de compter un sixième nain de jardin chez elle. Elle n'est pas fan du roux, des oreilles taillées en pointe, de la barbichette de Satanas et de la voix de chèvre aphone.

 

Manifestement, Angie préfère les brutes épaisses les gabarits plus enveloppés. Elle craque notamment pour le Géant des Carpates même s'il n'a pas de boulot, pas de permis, pas d'enfants...

 

Il y a aussi beaucoup de tensions dans le groupe d'Angie.

 

Un certain Daniel qui a couvert successivement Angie de compliments puis de critiques décide de continuer l'aventure pour pouvoir profiter de l'activité kart.

 

Devant tant de goujaterie, Bilbo le Hobbit va tout cafeter à la maîtresse Angie qui dégage Daniel alors que celui-ci se fait à nouveau menaçant.

 

...

 

Du côté d'Avignon, Marie-Jo continue à se coltiner son banc de thons ses prétendants.

 

Elle a du courage Marie-Jo.

 

Il y a Dan, le vieux. Celui qui a 20 ans de plus qu'elle. Tous les deux vivent un moment qui va se répéter de nombreuses fois au cours du programme. Un échange de banalités affligeantes alors qu'ils disent "vivre un truc incroyable"...

 

Ah bon??

 

Dan : c'est incroyable, j'ai pensé à toi toute la semaine, je n'en dormais pas la nuit.

Marie-Jo (hilare) : hihihi...!!!

Dan : Tu m'as manqué, c'est un truc de fou, je pensais à tout ce que j'avais envie de te dire...

Marie-Jo (radieuse) : hihihi...!!

Dan : C'est fou tout ce que j'ai à te dire et puis c'est tellement fort tu vois

Marie-Jo (souriante) : hihihi...!

Dan : je suis tellement content d'être là avec toi, enfin je peux te parler

Marie-Jo (interloquée) : hihihi...

Dan : on se comprend tellement tous les deux et j'ai tellement de choses à te dire

Marie-Jo (impatiente) : hihihi...?

Dan : je ne réalise pas que je peux enfin te dire tout ce que j'ai à te dire

Marie-Jo (agacée) : ben dis moi!

Dan : hohoho...!!!

Marie-Jo (énervée) : ben dis moi ce que tu as à me dire!

Dan : hohoho...!!

Marie-Jo (dégoûtée) : ben il paraît que tu as plein de truc à me dire alors, c'est quoi?

Dan : hohoho...

 

En fait, tout ça, c'est juste le vide intersidéral...

 

Marie-Jo, ça ne semble même pas lui déplaire, elle recommence ça avec plusieurs de ses prétendants jusqu'à ce qu'il y en ait un qui l'ennuie. On se demande bien pourquoi... finalement, il dit les mêmes niaiseries que les autres. L'explication viendrait-elle d'une improbable coiffure mafaldesque...?

 

Un soir, dans une fête de village, elle entraîne un certain Alain derrière un fourré.

 

Là encore, c'est un festival de lieux communs mais c'est tellement grotesque que même Marie-Jo commence à flairer l'odeur du néant.

 

Marie-Jo : mais c'est quoi pour toi l'idée du couple?

Alain : Ben, c'est le bonheur, vivre ensemble, tout ça quoi...

 

Marie-Jo est stupéfaite devant tant de "rien". Alors Alain craque et finit par lui lâcher d'un ton joueur...

 

"Tu sais comment je me qualifie?"

 

"Nan" qu'elle fait la Marie-Jo qui sent venir un coup fumeux...

 

"Je suis Monsieur Bisous!!!" qu'il lui sort en approchant ses lèvres.

 

On lit la panique dans les yeux de Marie-Jo, elle rit nerveusement, on a mal, très mal pour elle... elle voit sa vie défiler, tout ça... puis elle prétexte vouloir danser sur un de ses morceaux favoris et part en hurlant au secours courant.


...
 

Après ce second épisode, je propose de lancer un grand concours pour rebaptiser ce programme...

 

"Maman cherche les emmerdes"

 

"Maman cherche les tocards"

 

"Maman cherche des cas cliniques"

 

Des idées ?...

Repost 0
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 00:03

 

Après une première saison prometteuse... après un amour est dans le pré rafraîchissant... M6 nous balance une nouvelle saison de Maman cherche l'amour...

 

Et hier soir, on peut dire que la saison semble tenir ses promesses...

 

Nous avons eu le plaisir de découvrir Sophie.



Bon, alors Sophie, c'est une sorte de Diams mais qui vivrait en Normandie et qui aurait un peu abusé sur le Pont-Levesque.

 

Sophie-Diams a une charmante petite fille, un beau loft à Caen, oui mais voilà, Sophie-Diams n'a pas trouvé l'amour, le seul, le vrai, l'unique, celui qui laisse traîner ses chaussettes sales partout et qui ne baisse pas la lunette des toilettes.

 

Donc, Sophie a sélectionné 9 garçons parmi toutes les propositions qu'elle a reçues.

 

Elle donne rendez-vous à ses "hommes" dans une jolie auberge normande.

 

Le premier à venir est Cédric et tout de suite Sophie-Diams se sent toute chose devant ce grand gaillard martiniquais. Cédric entame la conversation avec un accent antillais à couper au couteau, Sophie-Diams est sous le charme de son "joli accent marseillais". Vue de Caen, vous me direz, les Antilles, Marseille, c'est le sud, il fait chaud, tout ça quoi...

 

Après, un certain Marius pointe le bout de son nez. Leur conversation en tête-à-tête sera le GRAND moment de la soirée.

 

Un échange lunaire.

 

Alors que le rendez-vous a lieu dans une auberge normande au milieu des pommiers en fleurs et que la petite équipe enchaîne jus de pomme, cidre et calva... Marius et Sophie-Diams dégustent une tarte... aux pommes! Dingue, non ?

 

Pourtant, cela étonne beaucoup Marius qui décortique sa tarte avec circonspection... genre mais qu'est ce qu'il y a donc  à l'intérieur ? ? ?

 

"Ben, c'est des pommes!" qu'elle répond Sophie-Diams.

 

Marius ne réagit pas, il est stupéfait devant cette découverte.

 

"T'as jamais mangé de pommes?" qu'elle relance Sophie-Diams un poil énervée...

 

Marius continue à observer sa tranche de pomme cuite comme une poule anorexique devant un couteau à steak...

 

Sophie-Diams enchaine en parlant des cinq garçons qui sont venus pour elle.

 

"Le cinquième" qu'il marmonne Marius...


"Quoi ? Mais qu'est ce que tu dis ? ? ?" qu'elle rétorque la Sophie-Diams carrément agressive agacée.

 

Bref, vous l'aurez compris, le contact ne passe pas. Soit Marius a été déposé par les extra-terrestres hier et il n'est pas encore bien au point sur les usages humains, soit il est en plein jetlag à cause du décalage horaire entre Montpellier et Caen...

 

Faut voir...

 

Le soir, Sophie-Diams rentre chez elle et veut absolument TOUT raconter à sa fille de 5 ans...

 

La gamine, au bord du traumatisme, ne pose aucune question, pourtant Sophie-Diams insiste bien et lui avoue avoir deux coups de cœur.


...

 

Parmi les mamans à la quête de l'amour, il y a aussi Marie-Jo, la brave fille, un peu bab', un peu hyperactive, un peu dinguo, drôlement soûlante quoi!


 

A chacun de ses passages, tu baisses le volume de ta télé tellement elle te pourrit les tympans...

 

Marie-Jo a deux charmants enfants, un bel appartement en Avignon, oui mais voilà, Marie-Jo n'a pas trouvé l'amour, le seul, le vrai, l'unique, celui qui a une haleine de gnou décédé au réveil et qui adore boire des bières en riant bêtement.

 

La pêche de Marie-Jo n'est pas bien miraculeuse.

 

Il y aurait comme un banc de thon qui serait remonté par le Rhône de la Méditerranée et qui aurait atterri à Avignon.

 

Encore un sale coup du réchauffement climatique ?

 

Bref.

 

Elle ne s'embête pas avec ça Marie-Jo. Ca ne lui fait même pas peur. Pour faire passer sa terreur sa joie, elle rigole fort, pousse des cris stridents, saute en l'air, fait la roue...

 

Mais, bon il ne faut pas abuser quand même... A un moment, elle rejoint un thon homme en rendez-vous privé et lui sort qu'il doit être le fils caché d'Enrico Macias et de Pocahontas. En effet, notre ami arbore deux mini-tresses qui ressemblent à deux ficelles noires un peu dégueu dont il est particulièrement fier.

 

Marie-Jo trouve un mec, qui lui apporte des fromages de chèvre en cadeau, "formidable et craquant".

Marie-Jo est charmée par un vieux homme de 21 ans de plus qu'elle.

Marie-Jo est subjuguée par tous ces mecs en chaussettes blanches et gourmettes étincelantes.

Marie-Jo trouve ça super quand un mec lui dit qu'il ne sera pas souvent à la maison car son métier de routier sa carrière professionnelle l'oblige à parcourir la France.

 

Bref, Marie-Jo, c'est juste n'importe quoi... Elle ne sait plus trop où elle en est... Et on s'en fout un peu car Marie-Jo elle donne surtout mal à la tête tellement elle est insupportable virevolte.

 

Un doliprane plus tard, on retrouve Kathia.

 

Alors Kathia, c'est une sorte de fée clochette, mais qui vivrait en Alsace et qui aurait un poil abusé sur la choucroute.



 

Kathia a un charmant petite garçon, un beau loft à Strasbourg, oui mais voilà, Kathia n'a pas trouvé l'amour, le seul, le vrai, l'unique, celui qui pète au lit et qui joue à la PlayStation toute la soirée.

 

Donc Kathia réunit une petite dizaine d'hommes. Kathia-fée clochette a drôlement la pression car sa mère lui a concocté un pâté-croute avec des petits cœurs en pate posés dessus.

 

A 38 ans, c'est un peu la teuhon mais Kathia n'a pas eu la vie facile, alors on ne critique pas...

 

Kathia enchaîne donc les rendez-vous avec ses hommes.

 

Cela donne droit à l'autre grand moment de la soirée, après le dialogue de sourd entre Marius et Sophie-Diams : la rencontre avec l'au-delà.

 

Oui.

 

Kathia-fée-clochette rencontre un mort.

 

En fait, au début, Kathia demande innocemment à son prétendant pourquoi il ne travaille pas. Ce à quoi, il répond :

 

-"Parce que je suis mort."

 

L'espace d'un moment, on se demande si on ne s'est pas assis sur la télécommande qui aurait zappée toute seule sur une autre chaîne qui passe "Sixième sens".

On a même le temps de se dire que Bruce Willis a sacrément morflé depuis qu'il a quitté Demi Moore.

 

Et puis en fait, non.

 

On est toujours sur M6.

 

Kathia est interloquée. Elle hésite à appeler les messieurs en blanc dans leur voiture qui fait "pimpon" mais elle persiste.

 

-"C'est-à-dire ?".

 

Le mort, qui a quand même drôlement le sens de la répartie pour un mort, répond :

 

-"Je suis passé de l'autre côté du miroir à cause des fruits de mer".

 

Là, Kathia est en plein flip mais elle trouve le courage de demander des précisions sur cette étrange histoire de miroir, de mort et de fruits de mer. Et là, nous avons droit à une histoire... troublante (Ca paraît énorme mais je précise que rien n'est inventé) :

 

-"En fait, un jour, j'ai mangé une crevette périmée et j'en suis mort".


Celle-là, je pense qu'elle restera dans les annales de la télévision française (après le fameux : "la beauté m'isole" élue meilleure phrase de la saison 1)

 

Kathia attend le moment où son interlocuteur va hurler "Surprise Surprise, c'est Marcel Béliveau!!!", mais rien... il poursuit

 

-"Alors, je suis mort, tout ça, c'était trop de la balle le paradis, j'ai vu mon père qui est décédé à cause d'un bulot pourri. On s'est bien marré. Et puis finalement, je suis revenu!"

 

Kathia ne sait plus trop comment réagir. Elle se contente d'un :

 

-"Waouwwwwww. C'est fou de se livrer comme ça dès le premier rendez-vous".

 

Oui, c'est fou, et je ne suis pas sur que ce soit la meilleure technique de drague de dire qu'on est mort.

 

Heureusement, Kathia vivra des moments plus détendus, notamment en découpant son pâté-croute avec un de ses prétendants... un moment limite érotique.

 

Parmi les prétendants, il y a aussi un chef d'entreprise complètement sur de lui et totalement insupportable qui drague des minettes pendant que Kathia est en rendez-vous... un éducateur qui devait servir de décapsuleur humain à l'usine Orangina du coin au vue de sa dentition accidentée... un alsacien timide à en crever qui se fait pipi dessus à chaque fois qu'il adresse la parole à la fée clochette...

 

Ca ne va pas être facile tout ça...


... 

 

Enfin, il y a Angie. Alors Angie, c'est la "femme-enfant-avec-cinq-enfants-soit-six-enfants-au-total".


 

Angie a CINQ charmants enfants, un bel appartement à Nevers, oui mais voilà, Angie n'a pas trouvé l'amour, le seul, le vrai, l'unique, celui qui se gratte les couilles devant la télé et qui reluque les nichons de la boulangère.

 

Autant Marie-Jo avait pêché un banc de thon égaré dans le Rhône, autant Angie, elle a pêché une large variété de poiscaille dans la Loire : des beetlejuices, des géants des Carpates, des éléphant-man, des Frankenstein, des Mafalda avec une paire de couilles...

 

Avec Angie, on est rassuré rapport au réchauffement de la planète parce qu'on se dit que la biodiversité, ça existe encore!

 

Pourtant, tous ces énergumènes ont un point commun drôlement sympa. En effet, quand on voit le défilé des invités, on se dit que la santé bucco-dentaire a encore du chemin à faire en France. C'est un festival de quenottes déglinguées...

 

Parmi les monstres hommes, il y en a un qui est pouet poète.

Pour commencer, il lui offre un bracelet du Manège aux Bijoux Leclerc.

Puis il lui dit que "la femme, c'est comme une rose" et que "l'homme, c'est un jardinier qui doit s'occuper de sa rose"...

 

Ouiiiiiiii ?

 

Après, il démarre sur le soleil : "en fait, toi, tu attires le soleil, tu es le soleil, tu es mon soleil".

 

Ouiiiiiiii ?

 

Tout ça, au bout de 23 secondes et demie de rencontre.

 

C'est tellement chelou que même Angie s'en rend compte.

Le lendemain, elle lui dira même qu'elle le trouve un peu "beau parleur".

Cette phrase mettra notre bouillant poète dans tous ses états... il deviendra limite agressif...

 

Pourtant, Angie le garde.

Repost 0
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 14:33

 

Lundi soir, sur M6, on a eu droit à un grand cru de "l'Amour est dans le Pré".

 

Oui, parce que la semaine dernière, on s'endormait à moitié dans la paille.

 

Lundi soir, Norbert est allé découvrir l'univers de Ghislaine.

 

Et bien, l'univers de Ghislaine, c'est pas très beau, pas très glamour, pas très classieux mais c'est gentil, c'est doux, c'est bon enfant.

 

Chez Ghislaine, on fait des concours de puage de pieds.

 

Chez Ghislaine, on se lave les pieds dans le lavabo pendant que l'autre se lave les dents.

 

Chez Ghislaine, on habite dans un HLM mais les enfants ne brûlent pas les voitures, non, ils sont gentils et accueillants.

 

Chez Ghislaine, on s'offre des fleurs jaunes et on ne se vexe pas.

 

N'allez pas dire que je suis en train de tomber amoureux de Ghislaine non plus, mais quand on voit l'armée de tordus qui hante ce programme, on se dit que nos deux tourtereaux anti-glamour sont sur le bon chemin.

 

Une fois que le tour du HLM est fait, nos deux amoureux s'envolent pour Lisbonne.

A peine arrivés, on les retrouve dans la meilleure boulangerie de la ville à manger des Pasteis de Nata. Bref, sous leur aspect rustique, ces deux là savent vivre!

 

Au bord des remparts du château de la ville, Norbert demande maladroitement la main de Ghislaine.

 

Mais là encore, rien à dire c'est nul mais avec eux, ça devient BEAU.

 

 

Vous allez me dire que des histoires qui se terminent bien ce n'est pas ce qu'il y a de plus drôle.

 

Et vous avez raison.

 

Voilà donc Denis.

 

La Nadia Comaneci de Vendée.

 

Denis va d'abord rendre visite à Mélanie, chez elle, en Bretagne.

 

On découvre une Mélanie complètement cyclothymique qui pendant dix minutes lance des œillades énamourées à son Denis puis l'incendie en trouvant mille prétextes ridicules.

 

Elle souffle donc le chaud et le froid sur le pauvre Denis qui ne sait plus bien quoi faire (Rire? Pleurer? Blaguer? S'excuser? Faire une roue?...)

 

Non seulement Mélanie aime bien engueuler son Denis mais en plus elle adore se moquer de lui.

 

Elle l'avait déjà découvert en gymnaste, et elle s'était bien foutue de sa gueule devant tous ses amis.

 

Maintenant elle explose de rire quand elle le voit en maillot de bain…

 

Elle est hilare quand il enfile un slip pour se faire masser…

 

Mélanie serait-elle un peu cruelle?

 

 

Pour réchauffer l'ambiance, la production envoie nos tourtereaux en Corse.

 

Le soleil, le fromage corse et la mer ne parviennent pas à enjouer Mélanie qui arrive même à faire la gueule parce qu'à un moment donné, dans la rue, Denis la prévient qu'il y a une marche…

 

Mélanie fait même la tronche dans une auberge typique entourée par un plat de fromage et une assiette de charcuterie corse…

 

Norbert et Ghislaine, EUX, ne feraient jamais ça!...

 

Un matin, au petit-déjeuner, elle annonce à Denis qu'elle arrête ici l'aventure.

 

On retrouve Denis quelques instants plus tard, dans la salle de bain, en train de chouiner comme un petit garçon.

 

On a envie de lui dire que ce n'est pas bien grave.

 

Une roue et ça va repartir…

 

 

Maryline quitte enfin son Larzac pour venir découvrir la vie de Christophe.

 

Bon, ben, là, pas grand-chose à dire… Maryline a l'air d'avoir 12 ans dans sa tête. Elle est aux anges. Christophe, n'a pas l'air de penser grand-chose.

 

On les retrouve à Séville. Là encore, Maryline s'éclate pendant que Christophe fait grise mine.

 

Je ne sais pas pourquoi, je sens mal le truc…

 

 

Pendant ce temps, Charline invite son Fabien chez ses parents.

 

On retrouve la thématique "autiste" qui devait manifestement être le fil rouge de cette saison de "l'amour est dans le pré".

 

Au bout de deux phrases, plus personne ne dit un mot.

 

On entend juste le bruit de cacahuètes broyées par les dents et les glouglous d'apéro…

 

Charline fait découvrir son univers à son Fabien, en l'occurrence il s'agit des chevaux.

 

On comprend mieux l'attachement irrationnel de Charline pour le jeune agriculteur.

 

La queue de cheval de Fabien fait furieusement penser à une véritable queue de dada.

 

Niveau couleur indéfinie et propreté douteuse : tout est là !

 

Bref.

 

Fabien rit en faisant du cheval.

 

Passionnant…

 

Ils partent à Saint-Malo en voyage à deux.

 

On se demande bien ce qu'ils ont fait de mal ?

 

Pourquoi les autres partent en Espagne, au Portugal et en Corse et ces deux-là, allez-hop! Direct en Bretagne Nord!

 

Bref…

 

Donc, à Saint-Malo, ben on se fait drôlement chier avec eux…

 

Le diner romantique se transforme en dîner autiste.

 

Pas un mot.

 

Juste le bruit de la Saint-Jacques qui fond sous la dent…

 

Et le bruit d'une Saint-Jacques qui fond sous la dent je peux vous dire que ça ne fait pas bien beaucoup de bruit…

 

….

 

Pour poursuivre sur notre thématique autiste, on retrouve aussi Jean-Paul et Cécile.

 

Jean-Paul quitte son Pays Basque pour retrouver Cécile dans son magnifique pavillon de banlieue parisienne.

 

Tu m'étonnes qu'elle veuille fuir aller vivre au Pays Basque…

 

Une soirée entre amies est organisée donc on échappe pour une fois à une soirée autiste mais on se demande si on a vraiment gagné au change vue l'ambiance un peu étrange.

 

Manifestement les amies de Cécile ne l'imagine pas du tout vivre à la campagne…


...
 

La semaine prochaine, je crois bien qu'il s'agit du DERNIER EPISODE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Je ne serai pas là pour regarder cette merveille.


Oui, la vie est parfois bien cruelle...
 

Je compte sur vous pour me raconter?

 

Bonnes vacances à tous!!!!

Repost 0
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 10:55



En ces temps de vacances, M6 continue à nous gâter…

 

Tous les lundis sur M6, il y a du frais, du champêtre, du poil, des plumes, bref, on se régale !

 

Lundi dernier, c’est en Vendée que la scène la plus hallucinante s’est déroulée.

 

Denis, notre agriculteur vendéen a révélé sa passion secrète à Mélanie.

 

 

 

En fait, Denis est un peu Nadia Comaneci sur les bords…

 

Il est gymnaste.

 

Il fait la roue, il exécute des galipettes sur une barre, il met une tenue moulante ridicule, il se balance sur des barres asymétriques, il porte des petits chaussons de danseuse.

 

On attend le moment où Denis, notre éleveur bovin va nous faire le coup de la baguette et du ruban comme ça :


 

 

« LE RUBAN !!! LE RUBAN !!! LE RUBAN !!! » qu’on crie dans notre canapé !

 

Mais, finalement, il ne le fait pas.

 

Au départ, Mélanie est médusée…

 

Puis elle éclate de rire devant ce spectacle improbable.

 

C’est un peu méchant pour le pauvre Denis qui adore se rouler sur des tapis de sol qui sentent la chaussette humide.

 

On a mal pour lui.

 

Plus tard, on redécouvre l’étonnant manque de curiosité et d’ouverture des vendéens.

 

Mélanie arrive en legging.

 

Denis n’en revient pas et ne comprend pas bien le pourquoi du comment de cet étrange atour vestimentaire.

 

Mélanie est-elle un peu danseuse ? Un peu gymnaste ?

 

Puis Mélanie lui propose de venir chez elle, pour découvrir son univers.

 

Denis répond poliment qu’il viendra mais la spontanéité de la réponse fait un peu peur…

 

Y aurait-il un intérêt en dehors de la Vendée ?

 

 

Sur la plaine du Larzac, rien de bien passionnant. C’est l’heure du bilan. Michel en fait des tonnes pour montrer que ça ne va pas si mal. Il grave un arbre, fait des bisous à tout le monde, continue à ramasser la merde de brebis en sifflotant.

 

Maryline se réjouit que Christophe accepte de poursuivre l’aventure.

 

 

Dans le Pays Basque, nos deux autistes ont également l’air très heureux sous le regard de la prétendante qui a déposé les armes la semaine dernière.

 

Comme ils disent : « on n’a pas besoin de se parler, on se comprend dans le silence ».

 

Je ne vous raconte pas le challenge pour les équipes de M6.

 

Filmer un couple d’amoureux qui se comprennent dans le silence…

 

On ne peut que rester perplexe face à ces deux-là.

 

Pour se connaître il faut bien en passer par une phase « communicante ».

 

Et bien, pas nos deux autistes !

 

Ils ne savent globalement rien l’un de l’autre. On a eu droit à 2 questions en une semaine, mais voilà, ils veulent nous faire croire qu’ils se comprennent sans se parler.

 

Bref, vous l’aurez compris, on est aux frontières du réel du côté du Pays Basque.

 

 

Dans la Marne, on a eu droit à une séquence bien triste.

 

Xavier décide d’annoncer à sa prétendante qu’elle peut rentrer chez elle au petit-déjeuner devant un croissant et un bol de thé.

 

Vous avez dit réveil difficile ?

 

La prétendante repart la larme à l’œil et le manteau plein de miettes de croissant.

 

 

En Alsace, notre couple glamour Norbert et Ghislaine continue à vivre une idylle entre saveurs de tartiflette et fumets de choucroute.

 

Norbert, qui, il faut bien l’avouer, nous avait fait un petit peu peur au début de « l’aventure », se montre plein de bon sens et de nobles sentiments. Il est curieux de rencontrer le fils de Ghislaine. Ils se bisouillent en permanence. On dirait deux adolescents qui ont la nouille qui piquent mais voilà c’est BEAU !

 

 

Corinne, la viticultrice sexy, décide d’annoncer son verdict un soir devant un verre de rouge.

 

Elle envoie balader ses deux prétendants.

 

Le pompier se révolte et tente de convaincre une dernière fois.

 

L’homme aux babines retroussées se vexe et part de coucher.

 

Un beau gâchis.

 

Corinne se retrouve seule au milieu de ses chats.

Repost 0
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 12:35

 


 

Hier soir, sur M6, on nous a un peu pris pour des chèvres…

 

L’épisode n’était pas bien palpitant…

 

Nos agriculteurs ont toujours une conversation proche de celle du bulot…

 

Alors, forcément…

 

Enfin, bref, allons-y !!!

 

LE grand moment de la soirée s’est passé en Alsace du côté de chez Norbert…

 

Bon, vous savez qu’avec Ghislaine, ça se passe toujours aussi bien. Chaque jour le loup se rapproche de sa proie Norbert se rapproche de Ghislaine. Un coup elle dort à l’hôtel, puis dans la maison de Norbert… au prochain épisode, c’est clair ça sera le lit de Nono !!!

 

Norbert qui se montrait assez rustre au départ, se montre finalement le plus attentionné.

 

Ca se bisouille, ça se sert dans les bras, ça se caline…

 

Ca serait pas un peu chiant me direz-vous ?

 

Si, effectivement, c’est triste à dire mais quoi de plus chiant que de filmer le bonheur ?

 

Ben, rien.

 

Heureusement, il y a une fête ce soir là en Alsace.

 

Après une soirée entre amis autour d’une choucroute géante, notre couple d’amoureux va au « Bal ».

 

Et là, nous assistons à une scène totalement surréaliste…

 

Deux clowns complètement beurrés font la roue en l’honneur de Norbert et Ghislaine…

 

Une tradition alsacienne ? Un happening d’art contemporain ?  

 

Je reste coi devant mon écran.

 

Et puis d’un coup ces clowns un peu allumés deviennent à moitié agressifs.

 

Un peu comme dans le livre/film de Stephen King : CA :


 

Genre complètement méchant le clown.

 

Et ben, en Alsace, Ghislaine, elle a la drôle d’impression qu’elle est rentrée dans le film de CA, le clown méchant.

 

Les deux clowns commencent à tirer sur le bras de Norbert pour le séparer de sa Ghislaine. Et puis, Hop ! Une roue ! Et puis ils reviennent à la charge autour des deux amoureux…Ils ricanent, les poussent, les chahutent…

 

Bref, sans doute le moment le plus étrange de l’amour est dans le pré…

 

Ghislaine entraîne son Norbert au fond de la salle et danse, le visage inquiet, scrutant une éventuelle attaque de clowns bourrés…

 

Le lendemain, alors que Norbert avait promis d’aller chercher des croissants chauds pour sa Belle, il finit par sortir un vieux Kouglof rassis du placard…

 

Pourquoi une telle baisse d’attention pour Ghislaine ???

 

On apprendra que la veille, après l’invraisemblable épisode des clowns, Ghislaine a refusé de rejoindre le lit du loup de Norbert.

 

 

Du côté du Larzac, chez Maryline, l’ambiance est un peu plus chaleureuse…

 

Sauf, quand Michel sort très élégamment à Maryline :

 

« Dans une relation de couple, il faut se préparer à ce que l’autre puisse changer ; Par exemple, toi Maryline, tu pourrais perdre 30 kilos… »

 

Maryline reste figée. L’espace d’un instant, on a l’impression qu’elle va se jeter sur lui et lui dévorer le visage mais en fait rien.

 

De toute façon elle a déjà fait son choix.

 

Alors que le Michel s’enflamme en racontant qu’il voit déjà son fils gambader devant la maison de Maryline, cette dernière coupe court au délire « michelesque » et lui dit sobrement qu’elle le voit comme un simple ami.

 

Autrement dit « dégage sale taré, ton gamin il n’est pas prêt à gambader devant ma maison ».

 

 

Dans le Pays Basque, on se fait toujours autant chier.

 

Une des prétendantes frôle la crise de nerfs après le 15ème repas pris en silence.

 

Même, lors de la traditionnelle soirée entre amis, Jean-Paul ne pipe mot.

 

Il mange, c’est tout.

 

Il dit quand même qu’il a besoin de temps pour connaître une personne.

 

En même temps, au rythme d’une phrase échangée par jour, c’est sur que ça peut prendre… des années… des siècles…

 

Bref, on comprend mieux le célibat de Jean-Paul…

 

La prétendante qui ne supporte plus tout ce silence décide donc d’arrêter « l’aventure ».

 

Autrement dit : «J’ai pas demandé à intégrer le Carmel, alors je vous laisse tous les deux à vous regarder dans le blanc des yeux en mangeant vos endives, merci, ciao, bon vent ! ».

 

L’autre prétendante est prête à rester au Carmel chez Jean-Paul.

 

Bonne retraite spirituelle Bon courage !

 

 

En Bretagne, Stéphane est assez proche du cas Basque.

 

Le scénario se répète donc.

 

Une des prétendantes rentre chez elle plus tôt que prévu.

 

L’autre fille se sent pousser des ailes.

 

Elle parle, parle, parle…

 

On aura droit à une petite main au cul mutuelle au cours d’une ballade en bord de mer…

 

C’est tout.

 

Stéphane arrêtera là l’aventure.

 

 

Dans la Marne, chez Xavier, on avait l’habitude que ça bouge un peu plus.

 

Pourtant là aussi, l’ambiance monacale gagne.

 

Le repas est pris en silence.

 

Une des prétendantes se réfugie dans la cuisine à deux doigts de la crise d’angoisse.

 

Elle repartira le lendemain, laissant le champ libre à la prétendante restante…

 

Voilà donc pour cette palpitante soirée…

 

Je crois bien que la semaine prochaine, c’est le dernier épisode……………….

Repost 0

Le Blog De Zadzig

  • : Le blog de zadzig
  • Le blog de zadzig
  • : Blog dédié à tous ces moments de solitude devant l'absurde...
  • Contact

Zadzig sur Facebook...

 

Centre National Des Archives