Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 décembre 2008 4 11 /12 /décembre /2008 10:41

Bon, autant vous dire tout de suite, ça a été dur d'être derrière ma télévision hier soir…

 

Et oui, attention révélation : je ne vis pas seul!

 

Et the other person, autant vous dire que les conneries de M6, elle commence à saturer…

 

Les grosses, les célibataires, les enfants hyperactifs, tout ça, ça commence à lui taper sur le système…

 

C'est vrai qu'après une journée de boulot, se taper de la grosse dépressive qu'on force à se mettre à poil (Belle toute nue), du gamin de 2 ans qui hurle "poil au cul" (Supernanny), de la mère célibataire qui glousse pendant une heure à l'idée de retrouver une vie sexuelle normale (Maman cherche l'amour)… tu pars te coucher avec un sentiment de vide intérieur, au bout de trois jours à regarder M6, il faut se rendre à l'évidence : tu deviens con comme une poule !

 

Merci qui ?

 

Merci M6...

 

Il y a eu du plan B proposé : un concert, un resto, un ciné... ?

 

Dieu doit avoir des actions chez M6 car il y avait un truc qui n'allait pas à chaque plan B.

 

Du coup, nous étions condamnés à nous transformer en poule.

 

J'ai crié : "Promis juré, c'est la dernière soirée qu'on passe à mater du gros, du con, du moche".

 

Pris dans mon élan, j'ai même proposé : "Demain, on déclame des poèmes de Verlaine sur fond de Chopin en dégustant des macarons au lilas, ok?"

 

Pour dire vrai, j'avais préalablement analysé le programme télé du lendemain avant de m'engager.

 

Bref.

 

Vous avez compris, il n'y avait rien à se mettre sous la dent le lendemain...


 

Bon, alors revenons à nos Mamans désespérées…

 

Hier soir, le concept c'était de ramener tous les hommes à la maison.

 

Et à la maison, qu'est ce qu'on trouve ?

Les gnafrons enfants de ces dames !

 

Comment vont faire ces Messieurs pour séduire ces Mamans?

 

Ils vont tout faire pour se faire bien voir des gnafrons gamins.

 

Mais, non, il n'y a rien de malsain, on vous dit!

 

Vous êtes bien à cheval sur la morale dites donc...

 

Donc, Caroline, dans le Beaujolais, elle a invité tout le monde dans son grenier son appartement.

 

Au passage, on apprend que ses toilettes donnent sur le salon et : "qu'on entend tout"!

 

Aaaaaaah, ces petits détails du quotidien qui font rêver…

 

Ca a l'air de la stresser d'avance cette histoire.

 

Elle pressent bien qu'entendre les "ploc ploc" de Cyril, ça risque de lui couper direct son désir.

 

Enfin, bref, chez Caroline, rien de bien passionnant, ça rigole, ça ricane, et surtout ça glousse!

 

Comme c'est un peu la fête, elle propose de manger des tartines au concombre.

 

Silence

 

Oui, ça, je n'ai pas bien compris… passons!

 

Du côté de la côte d'azur, notre amie Carine passe son week-end à voir sa gamine se faire pourrir par tous ses amoureux.

 

Surenchère totale, vas-y que j't'achète un dauphin en peluche qui fait coin-coin; vas-y que j't'emmène voir l'orque pétomane de plus près, vas-y que je te fais des châteaux à quatre pattes dans le sable, vas-y que je me démonte le bras en jouant à la wii toute la nuit…

 

Et Carine, ça l'énerve que tout le monde fasse la pute auprès de la petite?

 

Non, elle trouve ça trop charmant....


Re-silence...
 

Pendant ce temps, en Bretagne, Marie essaye de faire rentrer ses trois boules dans son appartement et ce n'est pas facile car c'est pas grand chez Marie.

 

Nous vivons une séance de bowling mémorable. A un moment, la caméra va trop vite, on ne sait plus qui sont les boules et qui sont les joueurs.

 

Marie hésite entre deux candidats.

 

Finalement, elle opte pour la boule à barbe.

 

On est content pour elle car Marie a l'air HEU-REUSE!

 

Les contraires doivent s'attirer parce que d'un côté on a une sorte de Mary Popins un peu fofolle qui tripe sur les fées et de l'autre on a la boule à barbe qui présente tout du profil type du fan de Johnny : moto, blouson en cuir, tee-shirt tête de loup, cheveux longs gris et gras dans le cou, expressivité d'une harley davidson à l'arrêt.

 

Une fois cette émission d'anthologie terminée, M6 ne lâche pas son téléspectateur comme ça! Il lui refile direct une deuxième daube.

 

Et toi, comme tu commences à avoir le QI d'une poule, tu salives devant la bande annonce de "Belle toute nue"

 

Bon, comment dire, avec cette émission, M6 s'approche toujours un peu plus du fond.

 

Une femme ronde, mal dans sa peau d'orange, fait appel à la grande Zaza pour lui redonner confiance en sa féminité.

 

Cherchez l'erreur.

 

La grande Zaza lui dit qu'elle est magnifique.

 

Il la maquille, lui change de soutien-gorge, lui coupe les cheveux et surtout il lui dit qu'elle est trop belle, trop désirable et tout ça…

 

Il joue à la poupée quoi.

 

Enfin, bref, la Grande Zaza transforme le boulet dépressif en femme fière de ses formes prête à faire un strip-tease à Bercy.

 

On est bien content pour elle.

Repost 0
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 16:21

Bon, le dimanche soir, je ne sais pas vous, mais moi, je frôle la dépression.

 

La fin du week-end, la perspective de devoir remonter dans la galère pendant une semaine…

 

Il faut dire que ces dernières années, M6 contribue largement à nous pourrir nos dimanches soirs.

 

Entre Capital et Zone interdite, tu peux devenir thésard sur 2 sujets :

 

Fric et vulgarité

  • Le milliardaire russe au bout goût et à la moralité aussi dilatés que son porte-monnaie...
  • La vieille baronne Von Ramaslechek (en partant) et ses gigolos italiens...
  • L'architecte français qui vend son âme à Dubaï pour construire un hôtel en forme de couille de dromadaire géant de 12 653 chambres...

Ou...

 

Misère et discount way of life

  • Micheline, sa vie de galère à Dunkerque avec son demi-smic et ses 12 enfants à charge...
  • José, chef de rayon Poissonnerie à l'Hyper U de Saint Martin du Fouilloux victime de la crise du pouvoir d'achat...

Tu peux être sur que tous les dimanches, si tu regardes M6, tu pars te coucher en chantant l'internationale.

 

Un coup, c'est Igor, le milliardaire russe qui déprime parce que son projet fou d'installation de fontaine à vodka en cristal de Bohème dans le salon privé de son jet est retardé de trois jours.

 

Une autre fois, José, le chef de rayon poissonnerie, chouine dans sa moustache parce que son opération "prix sacrifiés sur la queue de lotte" s'est soldée sur un échec cuisant à cause de la crise du pouvoir d'achat.

 

Le dimanche d'après, ça va mieux, l'architecte français exilé expatrié à Dubaï s'extasie devant les petites mains pakistanaises qui astiquent le hall d'hôtel bleu et rose qu'il a construit sur le thème de la moule mer : fontaines-moules géantes, piliers-coquillages, tableaux-aquariums, lampes-bulots…

 

Pendant ce temps, à Dunkerque, Micheline s'extasie devant le lot de yaourt Lidl parfum fraise des bois bradé à 1,50 €.

 

La semaine d'après, tu retrouves de la vieille baronne allemande qui décide de s'offrir un lifting de l'anus pour ses 2 ans de bonheur avec Alessandro.

 

Pendant ce temps, José se fait engueuler comme du poisson pourri par le directeur de l'hypermarché de Saint Martin du Fouilloux qui exige que le succès soit au rendez-vous pour l'opération "un bulot acheté = un bulot offert"…

 

Tous les dimanches soirs sur M6, le petit écran vomit un monde laid, immoral et vulgaire…

 

Promis, dimanche prochain, j'éteins la télé.

Repost 0
3 décembre 2008 3 03 /12 /décembre /2008 14:44

Hier soir, M6 remettait le couvert avec ses mamans désespérées.

 

Bon, pour tout dire, j'en suis sorti tout aussi désespéré… peut-être pas pour les mêmes raisons…

 

Caroline, la Beaujolaise, a emmené tout le monde à la montagne dans des chalets qui sentent bon la chaussette de ski.

 

Tout au long de l'émission, elle s'est auto-caricaturée en glapissant des phrases toutes faites :

 

- "C'est excellent!" (en voyant un lit)


- "Ah ah ah... "


- "Trop bien" (en voyant une table en bois)


- "Oh oh oh..."


- "C'est clair" (en réponse à un "c'est beau ici")


- "Ih ih ih"


- "Je suis trop contente" (en voyant une chaise longue)


- "Uh uh uh"


- "Je suis trop touchée" (en recevant un porte-clé)


- "Bouh bouh bouh"


- "Je suis trop triste"

 

 

Parmi ses prétendants, il y avait un reflexologue.

Un mec tout calme, tout zen, tout mou, un genre de dalaï-lama mais qui serait originaire de Brive-la-Gaillarde.

Au milieu des barrissements de Caroline et ses prétendants, il ne se sentait pas vraiment à son aise.

Il avait l'impression d'avoir intégrer la Compagnie Créole.


Ca, il n'a pas aimé.


Du tout du tout.


Du coup, il a fini par déclarer à Caroline qu'il mettait fin à l'aventure ou en langage non codé : "je te laisse sombre conne, toi et tes mariachis vous êtes cons comme des valises, je ne peux plus vous encaisser".

 

Caroline a enchaîné avec son lot de phrases toutes faites : "c'est clair", "d'accord", "je comprends trop", "ha ha ha", "hi hi hi", "hou hou hou"…

 

Pendant, ce temps, Marie a convoqué ses obèses à Saint Malo.

En cure de thalasso vous allez me dire?

Et bien étrangement non.


Pour se taper des galettes au beurre!


Ouais, c'est un truc de fou.

Marie, elle en veut toujours plus.

 

Bon, là, ça a été un peu triste puisque le beau gosse de La Roche-sur-Yon n'a pas continué l'aventure (ou en langage non codé : "j'arrête d'exposer ma life sur M6 à 20h50, au boulot c'est trop la teuhon)

 

Marie, elle a eu un gros passage à vide vue que c'était le seul mec qui ressemblait à quelque chose.

Elle a vu les trois boules toujours sur les rangs et elle a eu comme un vertige.

Elle a vu sa vie défiler tout ca…

 

Je crois qu'on a tous eu très mal pour elle.

 

Et puis elle a enchaîné en s'enfilant des galettes et des fruits de mer avec ses "nounours" comme elle les appelle.

 

Du côté du sud, Carine emmené tout le monde à San Remo, en Italie.

Là aussi, il ya eu du plantage en direct live à la télévision.

Un des prétendants n'est pas venu et ne répondait plus au téléphone, technique dit "du mort", toujours aussi efficace.

 

Dans le lot, il ya un type à moitié psychorigide qui lui dit tout le temps qu'il pense toupareil, qu'ils sont de toute façon toupareil, qu'il voit la vie toupareil

Il est en pleine fusion avec la pauvre Carine qui n'en demande pas tant.

On a envie de conseiller à Carine d'appeler les gens en blouse blanche dans une voiture qui fait "pin-pon" pour neutraliser ce psychopathe en herbe.

 

Enfin, du coup, il y a une grosse ambiance de merde entre les prétendants. On frôle la baston en direct sur M6.

 

A la fin de l'émission, grand moment de solitude avec la présentation des enfants aux harems respectifs des candidates.

 

Les enfants jugent donc le choix des mamans qui s'empressent de leur demander leur avis.

 

Vous avez dit malsain?

Repost 0
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 15:49

Vous avez remarqué, Confessions Intimes est passé un peu à la trappe ces derniers temps...

 

J'espère que c'est juste parce qu'ils sont en train de passer au tamis toute une bande de taré pour n'en garder que la pépite la plus nauséabonde pure et la plus grosse.

 

Heureusement, quand TF1 déconne, M6 prend le relai.

 

J'étais déjà subjugué par "l'Amour est dans le pré".

 

Je ne pouvais que succomber à "Maman cherche l'amour".

 

M6 nous a dégoté trois mères célibataires qui se désespèrent d'être désespérément seules.

 

Caroline, c'est la fille sympa. Le profil bonne copine à la Michelle Bernier tu vois?

Celle qui rigole en faisant des "oh oh oh" , qui aime se bâfrer manger, raconter des conneries, qui pète au lit, qui vient du Beaujolais quoi!

 

Après on a Marie, la bretonne.

Elle, c'est la femme-enfant, elle rigole en faisant des "hi hi hi", elle ne dit pas "bonjour" mais boujiour!", elle se mord les lèvres, se tord les mains, fait de grands yeux ronds, bref, un genre de Candie qui mangerait des galettes à l'andouille de Guéméné.

 

Enfin, on a Carine.

Carine, c'est la cagole du sud. Maquillée comme un camion volée, habillée comme un travesti vénézuélien un jour de Gay Pride, avec une grande mèche insupportable devant les yeux.

 

Jusque là, vous me direz, tout va bien.

 

Ben, nan, tout ne va pas bien.

Elles veulent trouver un mec.

 

Du coup, elles ont reçu tout plein de lettres et elles en ont sélectionnés la crème.

 

Et la crème, je te jure : ça fait peur.

 

Genre, elle a tourné.

 

Enfin, je ne sais pas, mais c'est bizarre, "il y a une couille dans le potage" comme dirait surement Caroline la Beaujolaise.

 

On se demande, s'il n'y a pas eu inversion et qu'on leur a envoyé le fond du pot.

 

Chacune dans leur province, elles accueillent tout un tas d'hommes pour un pique-nique.

 

Pour l'instant, c'est plus pique que nique, heureusement pour elles, vous me direz.

 

Caroline dissimule sa panique devant l'arrivée progressive de cas sociaux par un rire gras et lourd. "AHHHHHH OH oh oh oh AAAAAAAHHH OH OH OH oh oh AAAAAAAAAHHHHHHHHH"

 

Marie, continue à faire des "hi hi hi" nerveux de plus en plus incontrôlable au fur et à mesure qu'elle se rend compte que chacun de ses prétendants frôle la tonne à lui tout seul.

 

Carine, qui attend l'amour sur une île de la baie de Cannes, voit arriver un bateau rempli de thons de haute mer et elle espère un chavirement de dernière minute pour que la poiscaille qu'on va lui présenter retourne au plus vite dans son milieu naturel.

 

Dans le Beaujolais, Caroline, a fini par reprendre le dessus grâce à l'arrivée de 2 mecs normaux sur la quinzaine.

Du coup, elle se détend grave et là, tu commences à entrevoir le pourquoi de l'urgence de trouver un mec, un vrai, un couillu.

 

A chaque rendez-vous dans les vignes avec un mec, elle aborde le même sujet.

"Ouais, mais tu vois, c'est vachement important de pouvoir parler de tout avec son compagnon, je ne sais pas moi, de la vie, du boulot, de la libido…".

 

Après elle revient vers les gueux du pique nique en lançant :

"Tu peux me passer le saucisson, ah, non mais moi, j'adore trop le saucisson, tu sais?"

 

Après elle retourne en rendez-vous :

"Ouais, je suis trop d'accord avec toi, le célibat ce n'est pas une vie, attends pour la libido, c'est terrible quand même…"

 

Puis, elle retrouve les cas sociaux qui se gavent de saucissons pour se faire bien voir :

"Bon, alors ce soir, c'est barbecue! Ok? Alors, j'ai une idée, on va faire des saucisses! C'est trop bon les saucisses, hein? Moi, j'aime trop la saucisse"

 

Elle part à nouveau en rendez-vous

"Attends, mais quand t'as des enfants, la libido, c'est trop important, quoi"

 

Vous répétez ça une dizaine de fois, vous entrecoupez tout ça de rires orgasmiques "AAAAAHH OOOOHHH IIIIIHHHH"….. et voilà le drame de la solitude incarné tableau.

 

Pendant ce temps, Marie pique nique avec ses boules vivantes invités.

Il faut savoir un truc, Marie, elle est manager chez Macdo et elle a sélectionné une bande de sumotoris bretons.

Il doit y avoir un truc psychanalytique là dedans.

Elle idéalise son client type, elle veut s'en taper un, je ne sais pas bien.

 

Manque de pot, sur les deux types normaux du groupe, il y en a qui lui fait une crise mystique dans la cuisine.

 

Il n'en reste plus qu'un...

 

Pendant, ce temps, sur l'île cannoise, Carine, farfouille dans l'étale de poissonnerie qu'on lui présente et nous dégote deux merlus qui ont l'œil encore à peu près frais.

 

Elle emmène sa sélection faire du poney.

 

Et là, c'est le drame.

 

Il faut savoir que Carine, a une grande bouche un peu chevaline et surtout un arrière train de jument.

 

Quand un de ces prétendants arrive au centre équestre, il tape la bise à un poney en croyant que c'est Carine.

Vous ne me croyez pas?

 

Bon, ok! C'était juste pour voir si ça suivait!...

 

Non, rien de bien passionnant, sur la côte, il y a juste un coiffeur luxembourgeois de plus de 50 balais (il fallait M6 pour le trouver) qui commence à grave tomber amoureux.

 

En Bretagne, Marie fait très fort.

Elle organise une fest noz pour gros dans une salle municipale.

Après, comme elle les trouve un peu trop maigre, elle emmène tout le monde avaler des galettes.

 

Et là, au restaurant, c'est festival.

Un mec qui a sans doute occupé le poste de premier décapsuleur vivant de cannettes de bière au vue de sa dentition plus qu'irrégulière la demande en mariage direct.

 

Après, le seul mec normal (enfin, normal….. avec chemise en jean délavé, cheveux gras, coiffure de poussin dépressif et regard de hamster alcoolique) lui dit cette phrase inoubliable :

 

LA BEAUTE M'ISOLE.

 

Faut voir le mec pour y croire.

 

C'est juste que quand t'habites la Roche-sur-Yon, t'es isolé, faut pas chercher plus loin.

 

La pauvre Marie, ne sait plus très bien où elle en est.

 

Et nous, non plus.

Repost 0
10 septembre 2008 3 10 /09 /septembre /2008 12:42

Bon...

Cette fois, ça y'est...

Je crois que c'est vraiment la rentrée...

Confessions intimes (CI) reprend...

Isabelle Brès s'est remise à la tâche : aller toujours plus loin, toujours plus bas dans le fond des slips des beaufs pour y trouver des pépites honteuses à livrer en place publique...

A chaque émission, je me dis que ce n'est pas possible d'aller plus bas.

A chaque émission, je pense que le fond est définitivement atteint.

Jean-Luc Delarue nous a bien déçu dans le genre.
Il est au troisième sous-sol mais il n'arrive plus à descendre...

Isabelle Brès, elle, elle continue de creuser... et à chaque saison, tu es ébloui par sa capacité à trouver la pépite que personne aurait osé la montrer.

Isabelle, elle n'a pas de honte, pas de limites.

Silence (d'admiration...)

Elle se fournit à Sainte Anne ou bien?

Alors voilà, hier soir y'avait de la chaudasse strip-teaseuse qui ne comprend pas pourquoi son mec est aussi hermétique à son art...

Classique! Déjà vu! HouOOOOOOOO!!

"Remboursé" que je commençais à crier devant la télé!!!

Heureusement, ça, c'était juste l'amuse bouche. 

Après y'avait une fille... comment dire... une fille à grande bouche.

Afficher l image en taille réelle

Non, rien à voir avec la strip-teaseuse... non!

Une fille qui l'a toujours ouverte. Elle chante à la Mireille Mathieu avec un vibrato à faire imploser une usine Baccarat. Elle chante le matin au petit dej', sous sa douche, dans le couloir de l'immeuble, dans les rayons des supermarchés.

T'as juste envie de lui coller un scotch géant sur la bouche.

Malheureusement, elle n'est pas seule...

Elle est mariée à un croque mort... un mec tout pâle, qui s'habille en noir et qui est aussi drôle qu'un plat de nouilles froides...

Elle lui casse les couilles du soir au matin en chantant à tue-tête, et lui, il reste prostré devant son ordinateur en attendant que ça passe.

Enfin, on ne doit pas être équipé du même appareil auditif lui et moi parce que moi au bout d'une heure, soit je fais une crise d'épilepsie, soit je scie les cordes vocales de la fille mais je fais un truc quoi...

Ce qu'il y a de trop bien avec CI, c'est que les histoires elles défient toute logique.

Genre, là, tu penses que croque-mort, il va se barrer en courant ou demander le divorce.

Ben nan!

Pas du tout!

C'est la magie de CI, et pis c'est tout, c'est la grosse surprise!

C'est la Grande Bouche qui demande le divorce!

Parce que son mari n'est pas assez enthousiaste devant ses performances vocales.

Même que quand la psy elle regarde avec le couple les séquences tournées où Grande Bouche :

-glapit
-double en direct la Boum
-danse le jerk avec son chat obèse
-lime le tympan de sa gamine de 2 ans
-...

 et ben le croque mort il a la larme à l'œil parce que Grande Bouche est : "la bulle de champagne de mon quotidien"...

Et là, tu hallucines en direct devant le masochisme du gars.


Et puis hier soir sur CI, y'avait aussi de la quinquagénaire sur le retour.

On aurait dit Sonia Rykiel mais en beauf.

Afficher l image en taille réelle

ET cette vieille là, ben tu vois elle avait faim...

Mais, très faim.

Genre, toutes les deux phrases, tu sentais bien que la vieille elle voulait juste se faire secouer l'abricot et pis c'est tout!

Pas de chance, elle est tombée sur Mario Bross.

Afficher l image en taille réelle

Et Mario Bross, ben, il aime moyen les abricots.

Faut dire que la Sonia Rykiel beauf elle lui cassait les couilles menues.

Elle lui gueulait tout le temps dessus, surtout pour critiquer son obésité surpoids.

Ben oui, Mario Bross il était trop gros : "pour les rapports, pour aller à fond dans toutes les positions".

Là, un frisson d'angoisse m'a parcouru l'échine. L'espace d'une seconde tu imagines la scène. Heureusement, ce qui est bien avec CI, c'est qu'une connerie chasse toujours l'autre dans la seconde.

On est passé direct du lit de Mario Bross à ses chiottes.

A un moment, la caméra a suivi le couple dans les toilettes et Sonia Rykiel elle engueulait Mario Bross parce qu'il laissait des poils et de la pisse partout.

C'est pour ces moments-là que j'aime CI.

Des petits moments de grâce.

En direct dans la cuvette des chiottes de Mario Bross.

La France entière sait maintenant que Mario Bross c'est rien qu'un gros dégueulasse qui pisse à côté et qui laisse la moitié de sa touffe sur la cuvette....

Et dire que Mario Bross, demain, il va au boulot et il va retrouver ses collègues qui ne le regarderont plus tout à fait comme avant...

A un moment, Sonia Rykiel pique une crise de nerfs parce que l'assouplissant est à côté de la friteuse...

Là, j'avoue, le niveau était trop élevé pour moi, je n'ai pas compris le pourquoi que c'était très mal de faire ça.

Des moments CI, aussi, ça frôle l'art contemporain.
C'est conceptuel, abstrait, limite abscond.
Sonia Rykiel qui est à deux doigts de se rouler par terre pour cause de proximité entre un baril d'assouplissant et une friteuse... ça frôle la performance artistique hyper avant-gardiste.

Enfin, bon, heureusement CI est là aussi pour résoudre les problèmes problématiques des gens.

Une sexologue a déboulé dans l'appart.

Mario Bross il devait masser le cou de Sonia Rykiel pour réveiller son désir.

Sonia Rykiel elle était toute émoustillée vue que personne ne l'avait touché depuis René Coty, mais quand la sexologue a demandé à Mario Bross si ça lui piquouillait la nouille chinoise, il a répondu :

"ça me clame"

Genre que Sonia Rykiel c'est rien d'autre qu'une boule déstressante.

Bien loin du déversement hormonal attendu...

Enfin, c'était suffisant pour Sonia qui a fini par embrasser Mario Bross et lui acheter une Wii fit pour qu'il perde son bide et puisse enfin explorer toutes les positions......

Repost 0

Le Blog De Zadzig

  • : Le blog de zadzig
  • Le blog de zadzig
  • : Blog dédié à tous ces moments de solitude devant l'absurde...
  • Contact

Zadzig sur Facebook...

 

Centre National Des Archives