Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 09:00

 

Dans mes périodes financièrement foireuses (années étudiantes, chômage, aujourd'hui...), je suis toujours parti à la recherche du billet d'euro sans trop me poser de question...

 

"Il n'y a pas de sous-métier ma bonne Dame", tel était mon crédo et, du coup, j'ai écumé nombre de plans galères pour arrondir mes fins de mois, mettre du beurre dans les épinards, bref, TROUVER DE L'OSEILLE VITE FAIT BIEN FAIT!!! 


Le fil conducteur entre tous ces jobs ce sont les innombrables moments de solitude que l'on peut vivre...
 

Le tout premier "petit job" que j'ai fait, c'était démonstrateur en supermarché...

 

Là, j'ai découvert un univers insoupçonné, celui des "Josiane", et des "Jocelyne" qui se lèvent à 5 plombes du mat' pour gagner une misère en se gelant les orteils au rayon fruit et légumes sous un néon jaunâtre, le best of de Jean-Jacques Goldman qui tourne en boucle dans les oreilles... (je te do-o-oooooone, je te do-o-oooooooooone...)

 

Moi, je devais vendre du Whisky.

Pour chaque bouteille vendue, j'offrais un pichet (Youhoooou, quoi!)

 

Devant cette affaire du siècle (?), les gens se précipitaient!

Et oui, mes affreux pichets partaient comme des petits pains. Les clients prenaient poliment la bouteille et le pichet, seulement deux rayons plus loin, ils posaient la bouteille pour ne garder que le pichet gratuit...

 

Le chef de rayon "liquide" venait alors me voir en me disant que ça n'allait pas du tout du tout du tout du tout du tout...

 

Aaaaaaaaaah!!! Les chefs de rayon! Ca aussi c'est un monde! Un univers peuplé de petits managers courts sur pattes, bedonnants, qui vocifèrent dans leur chemisette en agitant leur gourmette gravée de leur doux prénom "Patrick" ou "Thierry"... Ils incarnent à la perfection le concept du "petit-chef-bête-et-méchant" qui terrorise les Josiane et les Jocelyne.

 

Dans le supermarché, à la fin de la journée, une bande de zyva est arrivée en me proposant un deal douteux : je leur refilais tous les cartons de pichet et ils n'achètaient aucune bouteille...

 

C'est marrant mais ça sentait moyennement le deal équitable, nan ?

 

Au début, j'ai refusé, en me drapant dans mon éthique professionnelle qui sentait un peu le Whisky.

 

Après, quand ils ont commencé à m'expliquer que si je restais trop à cheval sur l'éthique, un comité d'accueil très "spécial" m'attendrait à la sortie du supermarché, j'ai réfléchi une seconde et j'ai laissé tous mes pichets à ces jeunes gens vraiment très persuasifs pour leur âge.

 

Mourir, trépané à coup de caddy, sur un parking de supermarché en banlieue lyonnaise à 22h00 pour défendre la déontologie de l'opération "une bouteille de Whisky achetée, un pichet offert"... très peu pour moi!

 

...

 

J'ai également fait public d'émission télévisée.

 

Oui, pour info, les premiers rangs de "Vivement Dimanche" sont occupés par de jeunes gens à la recherche d'argent frais.


Je sens qu'il y en a quelques uns qui vont ENFIN comprendre pourquoi dans cette émission, qui sent bon la poudre de riz et le pipi chaud des halls de maison de retraite, le public est étrangement composé de jeunes filles en fleur et de jeunes hommes bien peignés.

Tu ne crois quand même pas que tous ces jeunes viennent là pour voir Michel Drucker EN VRAI et assister en direct à la confession de Bernadette Chirac ou la prestation live de Nicoletta et autre Michelle Torr...

 

Sur cette émission, c'était drôle parce qu'en revanche, il y avait tout plein de vieux qui venaient exprès pour voir leurs idoles. Mais les vieux ont les mettait au fond à droite derrière les projecteurs, à côté des toilettes.

 

Du coup, les mamies en goguette, elles rouspètaient que ce n'était pas juste qu'on mette des jeunes payés à sourire au premier rang alors que les VRAIS fans de Michel (Drucker) se retrouvaient au fond de la salle à se démettre les cervicales pour voir un bout de branche de lunette de Nana Mouskouri.

 

Le jour où j'ai assisté à l'émission, Johnny Halliday était au programme. Parmi les petits vieux endimanchés, il y avait donc toute une masse de mecs avec des tee-shirts "tête de loup" et autres tatouages "trèèèèèès distinguéééééééés" comme dirait l'autre. Comme pour les petits vieux, la production a placé les gens vulgaires fans bien loin des caméras genre devant la porte du placard à balais.

 

Malheureusement pour eux, la séquence avec Johnny avait été préenregistrée. A l'heure de l'émission, Johnny devait certainement être en train de changer la couche de Jade ou de passer un scanner du colon. Du coup, ça a été à moitié l'émeute dans le public quand Michel a annoncé Johnny et que le seul Johnny qu'on ait vu était dans une séquence enregistrée qui passait sur un petit écran de contrôle... Certaines personnes étaient venues de super loin, genre Montrouge, donc ça a failli mal tourné...

 

J'ai même eu peur qu'une alliance se forme entre les petites vieilles refoulées au fond et les gros fans de Johnny. Les agents de sécurité auraient été débordés et Dieu sait comment le pauvre Michel aurait fini...

 

En tout cas, personnellement, la gloire était proche, j'étais pile dans l'axe de la caméra et j'ai ri aux blagues super pas drôles des différents chroniqueurs.


J'ai même ri aux blagues carambar de l'affligeante Faustine...
 

Du coup, j'ai aussi compris pourquoi dans cette émission, tout le monde s'esclaffe alors que les chroniqueurs sont tous plus pathétiques les uns que les autres.

 

Quand t'es payé 500 € pour un après-midi, tu ris et pis c'est tout.

 

...

 

Dans ma période de loosite aigüe, j'ai aussi fait agent de sécurité au Salon du Bourget.

 

Un grand moment où tu dois palper du gros Robert qui vient voir les n'avions avec sa femme Jocelyne et ses enfants Kevin et Brandon...

 

Palper des fringues Quechua poisseuses et des corps adipeux toute la journée... Un vrai exercice mental pour tenter de transporter son esprit ailleurs... sur une plage...au soleil... seul!

 

Dans ce job, tu ne peux pas palper les filles. Du coup, LA blague du jour c'est quand Jocelyne, 60 ans et pas toutes ses dents, te déclare l'œil lubrique : "Ah, ben moi je veux bien me faire palper par le jeune homme...!"

 

Je passe sur les gloussements hystériques qui suivent la phrase.

 

Oui, vraiment, je passe...

 

Après, le truc affreux, c'est qu'il faut savoir que les couteaux sont interdits. C'est là que tu découvres que tous les "Robert" ont leur couteau suisse accroché à la ceinture et que leur demander de le retirer c'est genre leur arracher les deux bras. Tu as beau leur expliquer qu'à priori il ne se fera pas attaquer par un sanglier enragé dans l'espace du salon et qu'il n'aura donc pas l'utilité de son "arme", Robert il ne comprend pas bien qu'on lui enlève cette partie là de lui-même...

 

Drôlement fatiguant, quoi!

 

...

 

Parmi mes trop nombreux plans loose, j'ai aussi distribué un journal économique aux hommes d'affaires dans les aéroports à 6 plombes du mat'...

 

Tu te lèves en pleine nuit, tu rejoins tous tes copains de loose professionnelle et c'est parti pour l'aéroport.

 

Là-bas, au bord de l'épuisement pour cause de nuit de 3 heures, tu distribues poliment tes journaux. Puis tu vas ranger le bordel dans les arrières cours de la zone aéroportuaire...

 

Le terme "glauque" serait trop faible pour décrire ces lieux...

 

Il fait nuit, froid, l'aéroport est glacial et tu vois décoller des avions pour "Rio de Janeiro", "Bangkok" et autre "Manille"... toi tu restes scotché au sol, à faire ton job de misère dans ta vie de misère avec tes compagnons de misère, tout ça pour gagner de quoi te payer royalement un aller simple seconde classe en train Corail pour Vierzon...

 

...

Je passe sur les propositions de Père Noël à Carrefour, la vente de stylos, les heures passées dans les vestiaires, les essais en tant que cobaye pour la science et mes exploits en roller...

Peut-être pour une prochaine fois.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

cesar 01/01/2010 12:26


Excellent article, j'aime bien l'humour..en espérant que 2010 te sois plus prospère.


Zadzig 14/12/2009 10:24


Cassiopée : Ben, ouais, j'avais drôlement faim pour me taper Drucker... surtout que l'invité était (feu) Sacha Distel...

Jérôme : Tu en as de la chance de vivre un peu à Rio!!! Je connais un peu cette ville pour y avoir passé qq jours et j'ai trouvé ça vraiment magique! Pour ce qui est des josiane, moi aussi, j'ai de
l'admiration pour ces femmes qui n'ont pas une vie très drôle... Pendant ces petits jobs dans les supermarchés, j'aimais beaucoup discuter avec elles..... Concernant le Jerry Springer Show, je ne
connais pas bien cette émission! Il faudrait que je vois ça!

Dragodessa : Waouw! Croque-mort! Il faudrait que tu nous racontes ça! Tu dois avoir des anecdotes de folie!


Dragodessa 13/12/2009 20:17


Ben moi, j'ai été croque-mort, j'ai tenu 2 ans quand même ! Ca bat tous les records ça ou bien ?


Jérôme 12/12/2009 20:05


J'habite à Rio une partie de l'année, il y a bcp plus de misère (et d'énormes richesses) qu'ici, mais.. Il y fait très chaud, ça rend tout plus simple, les "Josianes" et les "Jocelynes".
J'ai bcp d'admiration pour toutes les Josianes du monde.. Qui bien-sûr redeviennent parfois terribles!!..
Ton post me fait grave penser au Jerry Springer show, je ne sais pas, un fragrance furtive mais puissante.
Please Zadzig, un jour, écris un ch'tit post sur ce Show, je suis sûr que tu peux faire un post de malade là-dessus!!
Yo


cassiopée 12/12/2009 08:32


Comme Linda, j'ai été assistante photo du Père Noël... d'ailleurs tu m'as donné une idée d'article !

Faut vraiment avoir les crocs pour participer à une Druckerite ! Chapeau !


Le Blog De Zadzig

  • : Le blog de zadzig
  • Le blog de zadzig
  • : Blog dédié à tous ces moments de solitude devant l'absurde...
  • Contact

Zadzig sur Facebook...

 

Centre National Des Archives