Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 12:12

 

Chaque année, il se passe un truc abominable que tout le monde accepte en souriant...

 

Nos centres-villes sont envahis par de sinistres alignements de chalets de Noël...

 

Je sais, vous allez dire que je suis rabajois...

 

En fait, je trouve cette idée plutôt bonne mais l'usage de cette sympathique idée rend le concept complètement foireux...

 

L'idée vient de l'est... Strasbourg et son authentique marché de Noël à l'ombre de la Cathédrale... On y vend de la boule de Noël soufflée à la bouche, du pain d'épices concocté par Mamie, des jouets en bois des Vosges... Bref, de l'artisanat local, des beaux objets, des spécialités régionales délicieuses...

 

En copiant le concept du marché de Noël de Strasbourg, les villes se sont limitées à importer les chalets...

 

Après, des camions bourrés de merdes bon marché en provenance direct de Chine ont déversés leurs cargaisons dans les chalets, et c'est parti pour le même marché de Noël cheap de Brest à Nice, en passant par Angers...

 

Depuis chez moi, j'ai une vue plongeante sur une partie du marché... j'ai donc pu assister en direct au montage des chalets (pour info, ça prend moins de temps qu'un placard IKEA...) puis à l'affreux déversement des merdes chinoises dans les box chalets....


Pour faire plus authentique, genre t'es au coeur de l'Alsace profonde et éternelle, les toits des chalets sont couverts d'une moquette blanche...

Style, c'est la neige.......

Waouw...

Seulement cette neige en moquette Saint Maclou, ça illustre bien l'arnaque vivante des marchés de Noël... 

Ca fait genre Noël, mais en fait, c'est comme si tu mettais un toit de chalet sur un magasin La Foirfouille...
 

Comme il faut donner sa chance au produit, j'ai quand même expérimenté le truc...

 

Tu commences ton parcours par un arrêt au stand du vin chaud...

 

Tu essayes de ne pas bloquer sur les briques de vin à la cannelle premier prix grossièrement posées par terre.

 

La Madame jette ostensiblement des amendes dans le vin fumant pour faire genre "c'est moi qui l'ai fait - Regardez mon vin chaud comme il est trop authentique – j'ai sélectionné un bon vin de pays, choisi les épices les plus rares, rajouté des ingrédients dont seule ma grand-mère a le secret... "

 

A la dégustation, la cannelle chimique de décolle la peau du palais comme du papier peint, tu manques de t'étouffer avec une malheureuse amande effilée... au bout de 5 minutes, la piquette chaude parfumée à la cannelle te colle une barre géante dans la tête...

 

C'est donc avec le mal de tête de l'année que tu te lances dans le marché de Noël.

 

Le premier petit artisan de Noël que tu croises dans son joli chalet so' Typique vend des "Bouillotes magiques"... En fait, c'est un camelot comme les autres sauf qu'il s'est refugié dans un chalet de Noël... Je n'ai pas encore trouvé le "Coupe légumes magique" qui découpe les carottes en forme de chinchilla péruvien, mais je suis quasi-sur que c'est trouvable dans un chalet de Noël!...

 

Le deuxième chalet complètement traditionnel de la tradition abrite un stand de churros... Churros Nutella, churros sucre, churros Grand Marnier, bref, la fête du Churros, spécialité de Noël complètement ancestrale... que même le Petit Jésus dans sa crèche, il suçotait un Churros au Nutella...

 

Après tu enchaînes sur une malheureuse Dame qui s'échine à vendre des sortes d'écharpes magiques qui se mettent en boule et se déplient d'un coup. Tout est laid, de la texture synthétique, à la surface lépreuse, aux couleurs psychédéliques... Le tissu sent encore la poussière rance du sordide atelier chinois d'où il provient...

 

Tu te réfugies au chalet spécialisé en marrons chauds... Ca, au moins... ça ne fait de mal à personne... Euh...en fait, si! Après t'être brulé la langue et les doigts au 3ième degré, tu repars dans la foule la joie de Noël.

 

Le stand bougies artisanales fabriquées en série dans une banlieue industrieuse de Shanghai, les lanternes artisanales fabriquées par les petits doigts de fée d'enfants indiens payés deux roupies de l'heure, les pains d'épice traditionnels en forme de sapin fabriquées par une obscure industrie agroalimentaire dans la banlieue industrielle de Dunkerque...

 

Mmmmmhhhhh....

 

C'est bon l'authenticité quand même...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

zadzig 07/12/2009 15:21


Maripierre : Tu as réponse a tout! C'est affreux! Bon, ok, je me mets au régime sec... :o(

Cassiopée : Je vois qu'on est voisin!!! je suis un poil plus à l'ouest...!

Jérôme : Belle analyse de la photo!

Zazamimosa : Bon, ben, j'ai répondu à ton souhait! Enfin, ça tombait bien car j'ai regardé l'émission avec 1 oeil!...


ZAZAMIMOSA 06/12/2009 16:17


Tout comme Cassiopée, élevée dans l'est de la France, à présent à Marseille, je ne supporte pas ces ersatz de marchés de Noël... avec leur artisanat local... local de Ouagadougou, ouais !
Aujourd'hui, 6 décembre, j'attends le passage de St Nicolas, il est presque 16 H 30, il n'est toujours pas passé... ok, c'est la crise... à moins qu'il ait la grippe A...
Zadzig, un petit billet d'humeur sur les Miss, non ? On peut pas passer commande ?


Jérôme 06/12/2009 14:21


Hi Zadzig,
Nouvellement, j'adore les photos.
Celle-ci parle bien: en bas: les fourgonnettes de voleurs: les cabanes - que même un brésilien, il n'en voudrait pas!! - et bien-sûr les p'tites voitures du peuple d'en-bas: il n'y a que lui pour
aimer ces couleurs raffinées..

Et puis en haut, des demeures fort sympathiques, une bien jolie église et un beau ciel qui part sur les bleus.

C'est ça le destin!!..


cassiopée 06/12/2009 08:35


Tout pareil en Touraine... Ayant passé ma jeunesse dans l'est de la France, nourrie au (vrai) pain d'épices de la St Nicolas, je boycotte ces pseudos marchés traditionnels et commerciaux (ah ben
wé, c'est limite du racket !).


Maripierre 05/12/2009 15:55


Taratata, pour l'hiver tu as le chalet "bouillotte magique"!!


Le Blog De Zadzig

  • : Le blog de zadzig
  • Le blog de zadzig
  • : Blog dédié à tous ces moments de solitude devant l'absurde...
  • Contact

Zadzig sur Facebook...

 

Centre National Des Archives