Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 10:26

Une fin de journée ordinaire au boulot…

Un collègue vient me voir en me proposant de ma ramener chez moi en voiture car il doit aller dans un magasin situé juste à côté de mon domicile. Il doit juste faire un crochet pour récupérer sa femme.

J'accepte immédiatement… je suis plutôt content d'échapper aux transports en commun. Et puis ce sera l'occasion de mieux connaître ce collègue plutôt sympathique mais assez réservé. Accessoirement, ça me permettra d'assouvir ma curiosité mal placée en voyant à quoi ressemble sa femme!

 

Je monte dans sa voiture et on commence à discuter tranquillement. Mon jugement se confirme : il n'est pas très bavard! Je suis un peu le seul à parler, je fais tout pour que le silence ne s'installe pas. Le problème, c'est que les sujets de conversation défilent à toute allure : les voitures? Ça ne l'intéresse pas… la nouvelle stagiaire? Il ne voit même pas de quoi elle a l'air? Les prochaines vacances? Il ne sait pas, il n'a plus d'argent… La politique? Attention terrain glissant! Non, essayons autre chose… L'ambiance au boulot? Tout va bien… Je décide alors de me raccrocher à l'environnement extérieur…

"C'est pénible ces bouchons! Qu'est ce qui se passe?"

"C'est pas grave, on est plus très loin"

"Mais si c'est grave abruti, ça me fait un super sujet pour éviter qu'un vieux silence/malaise ne s'installe dans la voiture"

"Je suis sur que c'est à cause des flics, de toute façon à chaque fois que y'a un problème, les poulets sont dans le coin, tu peux être sur!"

Évidemment, aucune réponse à ma phrase (je vous l'accorde pas franchement hautement philosophique, mais je fais ce que je peux!). Pourtant, Ca me permettait de lancer un sujet de conversation en béton armé : les flics sont-ils sympas?

Et puis, au bout d'une bonne minute de silence, mon collègue finit par répondre : 

"Oh, tu sais, c'est pas un métier facile, mon frère est flic"

Bon, là, qu'est ce que je fais…?
Je marmonne un misérable : "ah, oui, c'est vrai, c'est pas évident comme boulot"… 
...et, comme vaincu, je me tais. Complètement glacé, figé, statufié par la petite bourde que je venais de faire. Et, comme prévu, un malaise pesant s'installe dans la voiture. Le silence. Pas un mot. Juste le bruit étouffé de l'extérieur. Et ça dure…. dure…. dure…. Tout ça devient ridicule, on est collègue, on ne se voit pas souvent, j'ai tout fait pour avoir un échange sympathique, non seulement, il ne répond pas grand-chose mais en plus, il me laisse faire une bourde sur les flics. Je voudrais bien me rattraper mais comment??

Soudain, j'aperçois un sujet de conversation vivant.

Une espèce de fille obèse habillée dans une sorte de jogging rose moulant qui agite bizarrement un parapluie hello kitty. Comme je sais que la moquerie a tendance à être un formidable vecteur de complicité, je me lance…

"T'as vu la bonbonnière en train de jouer à Mary Poppins? La dégaine……. Je te jure, les gens aujourd'hui n'ont peur de rien, quand tu fais 120 kilos, tu ne te roules pas dans du cellophane rose, à moins de vouloir ressembler à un jambonneau géant. Il nous veut quoi le quintal? Elle n'a pas besoin d'agiter son parapluie pour se faire remarquer. Oui, on t'a bien vu Moby Dick!"

Dès les premiers bruits indiquant la baisse de régime du moteur, je commence à être envahi par un pressentiment atroce. La voiture ralentit de plus en plus tandis que mon cœur, lui, accélère sa cadence. Le silence est de nouveau total. Aucune réponse à mon envolée lyrique sur "Madame faute de goût humaine". Je n'ose pas envisager ce qui se profile pourtant clairement. Je jette un coup d'œil furtif à mon collègue, il a un air sombre, désespéré, abattu, avec un regard d'une tristesse insondable…

La voiture s'immobilise devant la femme.

Les yeux dans le vide, mon collègue me lance d'une voix monocorde

"Je te présente Sylvie, mon épouse".

Partager cet article

Repost 0

commentaires

All 06/08/2010 17:44


Le moment le plus drôle, c'est l'instant "magique" où tu comprends que tout fout le camps et que tu vas te décomposer comme une merde, sous l'effet "chasse d'eau..."

Excellentissime !!!


zadzig 12/01/2009 10:08

Mlle Narcisse : je confirme ATROCE!!! Parfois, le silence est d'or...

Mlle Narcisse 10/01/2009 18:39

Atroce.
Y'a pas d'autres mots.
Je serais curieuse de voir comment s'est fini ce merveilleux trajet...

kanya 25/06/2008 23:13

Comme j'ai l'habitue de le dire, mieux vaut savoir fermer sa gueule...
Ce qui est difficile pour moi vu je suis bien incapable de me taire... Quand le silence s'installe, faut TOUJOURS que je l'ouvre pour combler le vide...

pleinedamour 15/04/2008 14:31

oooh mon dieu !! Toujours dans cete boite avec de bons collègues ?!loool

Le Blog De Zadzig

  • : Le blog de zadzig
  • Le blog de zadzig
  • : Blog dédié à tous ces moments de solitude devant l'absurde...
  • Contact

Zadzig sur Facebook...

 

Centre National Des Archives