Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 22:52

4787992518_1e770e412f.jpg

 

Du côté de chez Freddy, c'est ambiance Titanic... et comme sur le célèbre paquebot, l'orchestre joue jusqu'au bout... (et dans le purin). 

 

Magalie et Sylvie frolent la crise d'angoisse rapport à "l'univers" drôlement typé de Freddy...

 

D'ailleurs pour parler de Freddy, elles parlent du "personnage". Genre Freddy, c'est rien qu'un vieux manga des Deux-Sèvres.

  

Ben oui, le personnage-Freddy c'est une sorte de caricature vivante, il vient incarner et valider tous les pires préjugés que l'on peut avoir sur les agriculteurs...

 

Les gueules à la Paul Presbois, le vin rouge au petit-dejeuner, la mamie édentée qui lave les topinambours au fond de la grange, les chemises à carreaux drôlement douteuses, la ferme dégueu où tu te chopes le thétanos rien qu'en passant la porte d'entrée... non, vous n'êtes pas dans la soupe aux choux, vous êtes chez Freddy. 

 

Donc Sylvie se lance la première et annonce sa "surprise". Elle veut juste se barrer de la planète des singes la fermette isolée... Freddy a un moment d'absence. Il flotte. Puis il se rappelle qu'il reste la belle Maglagla. Il tente de retenir un peu la Sylvie qui veut juste se barrer dans les 10 minutes qui viennent et retrouver la civilisation.

 

Puis, il retourne voir Magalie en sautillant.

  

Il explique à la troublante Magalie/Magala/Malaga son envie de poursuivre l"aventure" rien qu'avec elle. Seulement la belle ne veut pas intégrer le casting de la soupe aux choux. Elle lui annonce également qu'elle veut partir... Freddy tente de lui faire changer d'avis... ("on fait un break, c'est ça?")... 

 

Au gîte, les filles se livrent à un réquisitoire sévère mais juste... 

 

Elles reviennent pour dire adieu aurevoir...

 

Freddy est touchant de mélancolie... et de maladresse. Il leur offre un dernier cadeau totalement freddy-esque... il s'agit de petits chats en peluche assis en rond sur un coussin écossais, le truc que même la concierge trouve de mauvais goût.

 

Enfin, c'est attendrissant et on se dit que Freddy habite vraiment les Deux-Sèvres une autre planète...

 

Et puis devant ce désastre, Freddy insiste, il est lourd, il ne rend compte de rien...

 

"On se reverra hein??"

 

"..."

 

"Hein qu'on se reverra??"

 

"mmmh" qu'elles répondent les deux filles avec la conviction d'une moule avariée.

 

Et puis la mère du Freddy déboule à son tour alors que les filles commencent à démarrer pour s'enfuir.

 

Elle leur donne un autre cadeau dont nous ne saurons rien... enfin, je crois qu'il y a des choses qui doivent mieux rester cachées...

 

Les filles commencent à partir... la portière encore ouverte... les roues patinent dans la cour boueuse de la ferme... On lit l'angoisse des filles à travers le pare-brise... (la voiture coincée dans la ferme des dégénérés, ça ressemble à bon nombre d'intro de film d'horreur)... Freddy continue ses "on verra la suite, hein, on ne sait jamais! on fait un break, c'est ça?"... la maman largue ses mystérieux cadeaux à moitié courbée dans la voiture...

 

Finalement, elles parviennent à s'extirper et partent en pouffant...

 

...

 

Du côté de chez Sylvie, c'est toujours l'ambiance virile qui prévaut.

 

On bosse, on gueule, on fait des vannes lourdes, on parle dada du matin au soir...

 

Pfffffffffff..........

 

C'est sur que Sylvie n'est pas experte dans les choses de l'amour.

 

Le Philippe commence à désespérer. Ca serait bien la première fois que quelqu'un ne lui...

 

En fin bref!

 

Je n'ai pas bien suivi car à moins de vouloir apprendre le métier d'exploitant de haras, je ne vois pas bien l'intérêt...

 

A un moment, Sylvie emmène son prétendant au restaurant. Moment étrange puisque Philippe semble découvrir une "carte". Il regarde les menus comme une poule devant un cure-dent. Sylvie continue ses blagues lourdes du genre qu'elle est grosse et mal foutue.

 

Qu'est ce que tu veux répondre?

 

Ben oui.

 

...

 

L'autre grand moment de la soirée après Freddy et son naufrage des Deux-Sèvres, c'est le Jean-Pierre.

 

Il décide de passer du temps avec ses deux prétendantes pour être EQUI-TA-BLE.

 

Il propose donc un baptème de l'air à Nadège. Enfin, il propose surtout SON baptème de l'air puisqu'à 40 balais, Môsieur n'a jamais foutu les pieds dans un avion...

 

Donc ils s'envolent et n'arrêtent pas de dire des banalités du genre que c'est beau, c'est grand, c'est haut...

 

L'expédition a duré 30 minutes...

 

En rentrant, Nadège explique à l'autre prétendante que c'était "waouw, pffff, waouw quoi"...

 

Ok.

 

Puis elle explique "j'ai été super contente de pouvoir discuter avec JP comme ça on a pu discuter"...

 

Ok.

 

Jean-Pierre emmène donc la seconde prétendante à sa deuxième activité, un truc de jet ski que je n'ai pas bien suivi (vroum vroum plouf plouf).

 

L'autre prétendante en fait des caisses du genre que tout ce que fait JP : "c'est trop super, hihihihi".

 

C'est tellement excessif que même le JP semble s'en rendre compte. Notamment quand la fille regarde le bordel qui pend du rétro de la voiture de JP (coeur avec des bras, marsipulami géant, peluche-chien...) en s'exclamant "ah mais ça! Je kigge GRAVE!".

 

Après le jet ski (pour info, c'était : "waouw, pffff, waouw quoi"), Jean-Pierre emmène Madame dans un petit coin connu de lui seul... : le bord du lac boueux!

 

L'autre fait la fille trop touchée, "waouw pffffff waouw quoi!".

 

Puis, elle y va carrément en annonçant qu'elle veut faire des bisous.

 

Le Jean-Pierre reste interdit. L'autre est obligée de se jeter sur lui pour avoir un micro bisous sur la joue...

 

Ils restent comme ça 6 heures à rigoler comme s'ils étaient en 6ième 4.

 

Puis ils rentrent et trouvent à Nadège en voie de décomposition avancée devant la télé...

 

Le Jean-Pierre commence à gueuler en rigolant comme quoi le dîner n'est pas fait, le feu pas allumé... Vient alors LE moment lourdingue de l'édition 2010 : JP et sa métaphore filée sur le thème du chauffage...

 

"Ce soir, je vous chauffe, T'es chaude?, Ca va être chaud ce soir".

 

C'est comme si 40 ans de frustration sexuelle remontaient d'un coup au cerveau dis donc!

 

La Nadège, elle est toute choquée par ce grand spectacle ridicule et pathétique du JP.

 

Mais la soirée n'est pas terminée...

 

Le JP tape la bise vite fait à la Nadège qu'est toute retournée par cette histoire sexuelle de chauffage du derrière, puis il va rejoindre l'autre pour tenter sa chance... sous les caméras de M6!

 

Il commence à tourner autour du lit de Madame en faisant genre qu'il voudrait tremper son menhir breton dans la galette de la Madame qu'il a des idées.

 

Un peu plus tard, face caméra, il explique cash que ce n'est pas parcequ'il couche avec une des filles que ce sera la bonne, celle de sa vie tout ça...

 

Je crois qu'il y a comme un malentendu sur l'émission, c'est pas "Le plan cul est dans le pré", c'est "l'AMOUR est dans le pré"...

 

Bref. La classe américaine armoricaine le JP.

 

...

 

Et puis, nous avons le Yoann.

 

Celui-là rentre dans la célèbre catégorie des "trop propre pour être intéressant".

 

Donc, il raccompagne la Géraldine a la gare (sous la pluie, dans le Loiret, en février...la Géraldine a intérêt à ne pas avoir de pulsions suicidaires) et rejoint sa belle suissesse pour "visiter la région" (surtout la célèbre "grotte helvète", une attraction locale très courue).

 

Tout ça se terminera par une montée en température brutale le soir.

 

Dans le Loiret, je crois que c'est clair : ça nique et pis c'est tout.

 

...

 

Enfin, chez Alain, lui aussi membre du club drôlement chiant "trop propre pour être intéressant", la Fanny semble lâcher prise.

 

Serait-ce à cause de cette sombre histoire de gratin chaud incompatible avec une viande froide?

 

Ouais, ça philosophe grave dans la maison en bois.

 

Il y a dispute générale rapport au buffet du soir. C'est passionnant je vous assure...

 

Peut-on servir un gratin dauphinois chaud avec de la viande froide?

 

J'attends vos réponses pour voir si le clash est un truc homme/femme parceque personnellement, j'étais partisan d'Alain...

 

ALAIN! PRESIDENT!ALAIN! PRESIDENT!ALAIN! PRESIDENT!ALAIN! PRESIDENT!ALAIN! PRESIDENT!ALAIN! PRESIDENT!ALAIN! PRESIDENT!ALAIN! PRESIDENT!ALAIN! PRESIDENT!

 

En tout cas, Fanny va prendre l'air pendant que l'autre dézingue le four tout neuf d'Alain avec le fameux gratin dauphinois chaud... et la conclusion de Fanny c'est qu'elle a envie de se barrer de cette putain de maison en BOIIIIIIIIIS!!!!!

 

Ca y'est! Je refais ma crise d'angoisse rapport au bois.

 

A la semaine prochaine!!! 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Kao 25/08/2010 12:51


ah ok, j'ai rien dit ........... :)


Kao 25/08/2010 12:51


ben y'a Koa ce soir, on n'est pas invité à la fête ? pffff :(


La Belette 02/08/2010 20:01


Tu es mon maître, le seul que j'apprécie de lire en la matière...
Allez, on s'en repaye une tranche ce soir! Je penserais à toi...


Kao 31/07/2010 20:40


....... (tout le portrait de sa mômôn), ah ces hommes !


Kao 31/07/2010 19:35


Freddy dans le texte :

............. "Magalie était séparée. Quand elle a vu mon portrait, elle a eu un coup de foudre pour moi", "(nous pond Freddy)", "avant d'ajouter que son style de femme, c'est... "Carole Gaessler
!" (La veinarde !)"

"Il faut qu'elle mesure entre 1,60 m et 1,70 m pour 55 kg, entre 20 et 30 ans, 31 à la limite", stipule-t-il, comme on passerait commande d'une moissonneuse-batteuse. Il poursuit : "Qu'elle soit
brune, bonne cuisinière, coquette, organisée et douce. Si elle aime les travaux de la ferme, c'est encore mieux", enchaîne-t-il."

Sacré Freddy, va ! Avec toutes les larmes qu'il nous a fait couler ! remettez-vous les filles, y'avait vraiment pas de Koa !


Le Blog De Zadzig

  • : Le blog de zadzig
  • Le blog de zadzig
  • : Blog dédié à tous ces moments de solitude devant l'absurde...
  • Contact

Zadzig sur Facebook...

 

Centre National Des Archives